Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés





#49
Choisir la vie, c'est toujours choisir l'avenir. Sans cet élan qui nous porte en avant nous ne serions rien de plus qu'une moisissure à la surface de la terre. (Simone de Beauvoir)
#52
Avant le jour de sa mort, personne ne sait exactement son courage... (Jean Anouilh)
#59
De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose. (Paul Verlaine)
#76
Le style d'un auteur dramatique est dans le choix des personnages, dans les sentiments qu'il leur prête, dans la démarche de l'action. Quant à sa position personnelle, elle doit rester modeste. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
Commentaire : Cet avant-propos est excellent pour être lu!
#77
La position [personnelle] de l'écrivain est sans doute plus difficile.
Ce n'est plus Raimu qui parle: c'est moi. Par ma seule façon d'écrire, je vais me dévoiler tout entier, et si je ne suis pas sincère — c'est-à-dire sans aucune pudeur — j'aurais perdu mon temps à gâcher du papier. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
#78
Ce qui m'effraie, ce n'est point tant le choix des mots ou des tournures, ni les subtilités grammaticales — qui sont, finalement, à la portée de tout le monde: mais c'est la position du romancier, et celle, plus dangereuse encore, du mémorialiste. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
#85
Claudine: « Pour moi, je hais les maris soupçonneux, et j'en veux un qui ne s'épouvante de rien, un si plein de confiance, et sûr de ma chasteté, qu'il me vît sans inquiétude au milieu de trente hommes ». (Molière, George Dandin, Acte II; scène 1)
#90
Je hais les railleurs malsains, les petits jeunes gens qui ricanent, ne pouvant imiter la pesante gravité de leurs papas. (Emile Zola, Mes Haines)
#133
La Poésie ne rythmera plus l'action. Elle sera en avant. (Arthur Rimbaud, Lettre à P. Demeny)
#173
Ne vous étonnez pas, objets sacrés et doux,
Si quelque air de tristesse obscurcit mon visage;
Quand un savant crayon dessinait cette image,
On dressait l'échafaud, et je pensais à vous. (J.-A. Roucher)
#175
Avant tous mes Adieux à la vie, à l'amour,
Qui sont la même chose, et pour le même jour,
J'en dois à l'art de plaire, ainsi qu'à la jeunesse:
Et je devrais en faire à la tendresse;
Mais je laisse mon cœur aller tant qu'il pourra.
(Prince C. de Ligne, Mes Adieux)
#181
Adieu amours, adieu gentil corsage,
Adieu ce teint, adieu ces friands yeux.
Je n'ai pas eu de vous grand avantage.
Un moins aimant aura peut-être mieux. (Clément Marot)
#264
Les amis de l'heure présente
Ont le naturel du melon;
Il faut en essayer cinquante
Avant d'en rencontrer un bon. (Claude Mermet, le temps passé)
#352
Je me demande pourquoi on n'aime et ne désire pas davantage la Mort. (Alain Fournier)
#421
Lors donc que tu fais l'aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme font les hypocrites, dans les synagogues et dans les rues, pour être glorifié des hommes. (Nouveau Testament, Math., VI, 2)
#442
Par la rue « Tout à l'heure », on arrive à la maison « Jamais ». (Cervantes)
#470
Et le cristal poli, reflétant leurs images, les montrait debout et se baisant les lèvres avant de se séparer. (Guy de Maupassant, les Sœurs Rondoli)
#477
Quand nous vîmes le doux sourire de l'amante baisé par les lèvres de l'amant, celui qui jamais plus ne sera séparé de moi me baisa la bouche, tout tremblant; et ce jour-là, nous ne lûmes pas plus avant. (Dante, Enfer)
#501
Et comme ton bonheur dépend tout de tes voeux, songes-y bien avant que de les faire. (Charles Perrault)
#518
En maintenant la beauté, nous préparerons ce jour de renaissance où la civilisation mettra au centre de sa réflexion, loin des principes formels et des valeurs vivante qui fonde la commune dignité du monde et de l'homme. (Albert Camus, l'Homme révolté)
#530
Quand on observe l'évolution d'une science et qu'on se penche sur la volonté secrète du savant, on s'aperçoit que l'ambition asymptotique fondamentale de toute science est la création d'une théorie aussi totale que possible assumant mathématiquement une part de plus en plus grande du réel. (Lichnerowicz)
#556
... il est de nécessité que tout homme apprenne à lire et à écrire avant d'apprendre à penser. Tout langage est d'abord ramage et gazouillement, comme des oiseaux. (Emile Chartier [Alain])
#588
Apprenons, avant toutes choses, à n'être pas éblouis du bonheur qui ne remplit pas le cœur de l'homme. (Bossuet, Oraison funèbre d'Anne de Gonzague)
#604
Ce n'est pas assez de faire des pas qui doivent un jour conduire au but, chaque pas doit être lui-même un but en même temps qu'il nous porte en avant. (Goethe, Conversations)
#626
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage. (Sacha Guitry, Toutes réflexions faites)



Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.
7585 citations, 3 citation(s) en attente de validation