Différence entre an et année

Leçons de vocabulaireVocabulaire français thématique ►  vous êtes ici

Vocabulaire français thématique

Différence entre an et année

Présentation

Les mots année et an semblent être des synonymes. Cependant, on n’utilise pas ces deux mots dans le même contexte. Ils ne peuvent pas se substituer l’un à l’autre. Quelle est alors la différence entre le mot année et le mot an ? Réponse dans cet article…

Différence entre an et année

An est masculin. Année est féminin.

An est un élément déterminé du temps. Il est dans la durée ce que le point est dans l’étendue. Aussi emploie-t-on le mot an pour marquer une époque, ainsi que pour déterminer l’étendue d’une durée : comme on considère le point sans étendue, on envisage l’an sans attention à sa durée.
Mais l’année est envisagée comme étant elle-même une durée déterminée et divisible en ses parties : l’année a douze mois, 365 jours et a quatre saisons. De là vient qu’on qualifie l’année par les événements qui en ont rempli la durée.

An et année se disent également d’un espace de temps composé de douze mois, mais par le mot an on considère cet espace comme un tout indivisible, abstraction faite de la durée et de tout ce qui peut y avoir rapport ; ou bien encore comme une durée simple, abstraction faite des rapports qu’elle a, ou qu’elle peut avoir avec des effets, des événements, des résultats. Le mot année, au contraire, exprime la durée de douze mois, relativement aux effets, aux événements qui sont joints ou peuvent être joints à cette durée, et dont cette durée est ou peut être la cause ou l’occasion.

On peut dire l’an passé ou l’année passée. Dans le premier cas, on considère les douze mois comme un point, comme un tout indivisible. Dans le second cas, on considère les douze mois sous un point de vue de durée susceptible de produire tel ou tel effet.
Exemples :
L’an passé on craignait la guerre : il n’y a dans cette expression aucune idée de durée. La crainte de la guerre existait à cette époque.
L’année passée on a fait marcher sans cesse des troupes de province en province : dans cette phrase, on voit la durée, car ce mouvement successif de troupes n’a pu se faire que dans une durée de temps divisible.
L’année dernière a été fertile, abondante : on voit la durée présentée sous le rapport des effets qu’elle a produits.

On dit : Il y a deux ans que je vis dans cette attente et non pas Il y a deux années que je vis dans cette attente parce que dans cette phrase, on exprime à la vérité une durée, mais une durée simple qui n’a aucun rapport à un effet, qui n’est susceptible d’aucune qualification. Si l’on voulait exprimer une durée susceptible d’effets, on dirait, par exemple : J’ai reçu aujourd’hui une année de mon revenu. C’est une durée productive.

Une preuve évidente que le mot an n’exprime qu’une durée simple, et fait abstraction de toute qualité de cette durée, c’est que ce mot se place ordinairement dans les dates avec les nombres (l’an 2020, il a 25 ans…) et qu’il ne prend jamais de qualificatifs proprement dits. On ne dit pas un bon an, un mauvais an, un bel an, un an d’abondance, un an de disette, un an fertile, mais une bonne année, une mauvaise année, une belle année, une année d’abondance, une année de disette, une année fertile. On dit : Cet ouvrage parut, pour la première fois, en l’an 1812. — Une année heureuse est celle que l’on passe sans ennui et sans infirmité.

  Publicité
 

On dit vingt ans de guerre, si l’on veut seulement indiquer la durée de la guerre. Cependant, on dira vingt années de guerre, pour faire sentir les effets produits par la durée de la guerre.

Voltaire a dit dans son Siècle de Louis XIV : « Pendant neuf cents années, notre génie a presque toujours été rétréci sous un gouvernement gothique. » Il a dû se servir du mot année, parce que dans cette phrase il s’agit d’une durée qui a produit un effet, qui a rétréci le génie de la nation.

Ce n’est que par une licence poétique que Jean Racine a pu dire :

Je puis choisir, dit-on, ou beaucoup d’ans sans gloire,
Ou peu de jours suivis d’une longue mémoire.

(Iphigénie, acte I, sc. 2)

Ce ne sont pas les ans qui ont de la gloire, ou qui en sont privés, ce sont les années.

Et Jean de La Fontaine : « Je suis sourd ; les ans en sont la cause. » Les ans ne sont la cause de rien, ils ne présentent qu’une durée simple, sans énergie et sans effet.

Ce que dit le dictionnaire

Année

L’année est le temps de la révolution de la terre autour du soleil servant d’unité de temps et exprimant la durée. C’est la période de 12 mois, du 1er janvier au 31 décembre, déterminée par son calcul en astronomie.

L’année est toute période de 12 mois, ou n’importe quelle période d’une durée de 12 mois au cours de laquelle se déroule tout ou partie d’une activité ou d’une existence.

Quelques expressions avec le mot année : année astronomique, année bissextile, année grégorienne, année julienne, année lunaire, année luni-solaire, année tropique ou solaire, année sidérale

  Publicité
 

Quelques expressions courantes : l’année courante (synonyme : année en cours) ; l’année dernière ; l’année écoulée ; l’année précédente ; l’année révolue ; l’année suivante ; carte de bonne année ; souhaiter la bonne année ; souhaits de bonne année ; vœux de belle et heureuse année ; vœux de bonne année ; vœux de nouvelle année ; la première année de la guerre ; les premières années de (son) mariage ; les premières années de la Révolution ; l’année de ses 18 ans

An

Employé avec l’article défini, l’an sert de repère chronologique. C’est un espace de temps d’une année considéré comme un tout et indépendamment de son déroulement interne. Il est utilisé spécialement pour l’expression d’une date, celui de l’année civile, du 1er janvier au 31 décembre : l’an 2020, par exemple.

An exprime également la mesure du temps : l’âge d’une personne, l’évaluation du temps que dure une chose, une activité.
Exemples : Un enfant de moins d’un an, un abonnement d’un an, un fonctionnaire nommé pour quatre ans.

Au pluriel, emploi exclusivement littéraire et poétique, l’an exprime l’âge d’une personne, la vieillesse d’une personne ou d’une chose.

  Publicité
 

On rit quand, opprimé sous le fardeau des ans,
Vieux amant, vieux chanteur, un poète ose peindre
Des douceurs qu’il n’a plus et qu’il ne peut que feindre,
Et d’une voix fardée et d’un vers doucereux
Nous conte en cheveux blancs ses exploits amoureux.

(André Chénier, « Les Amours » in Élégies, 1794, p. 78-79)

En résumé…

An se place ordinairement dans les dates avec les nombres (l’an 2020, il a 35 ans…). Il se trouve rarement avec les épithètes qualificatives. Alors que le mot année est plus propre à être qualifié, et ne figure pas avec les mêmes nombres.

L’an est un élément déterminé du temps. Il est dans la durée. De là vient que l’on dit an pour marquer une époque, ainsi que pour déterminer l’étendue d’une durée.

On envisage l’an sans attention à sa durée.

L’année est envisagée comme étant elle-même la durée déterminée d’un an et divisible en ses parties : l’année a douze mois, 365 jours, et quatre saisons. De là vient que l’on qualifie l’année par les événements qui en ont rempli la durée.

Vocabulaire

Articles connexes

Suggestion de livres


40 fiches & exercices pour enrichir son vocabulaire

Bled Vocabulaire

Vocabulaire thématique

Le français correct

L’Art du mot juste

Le Vocabulaire pour tous

Dictionnaire des combinaisons de mots

Trouvez le bon mot


Articles recommandés pour vous…


À lire également...

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!