Auteurs francophones ► vous êtes ici  

Auteurs francophones

Ezza Agha Malak

Notice biographique

Photo d'Ezza Agha-MalakRomancière et poète francophone, critique littéraire, essayiste, Ezza Agha Malak (née le 14 juillet 1942), est française d’origine libanaise. Ancien professeur de Linguistique et de Stylistique françaises à l’Université Libanaise et à l’Université Saint-Joseph, ancien directeur de thèses et de mémoires, elle est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, et de nombreux articles linguistiques, sociocritiques, psychocritiques, littéraires, etc., publiés en français et parus dans des revues spécialisées.

Son œuvre a fait l’objet de nombreuses études universitaires et de trois ouvrages collectifs jusqu’à ce jour. Elle est Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres de la République française depuis 2003, et Médaille de Mérite de l’Éducation Parlementaire libanaise depuis 2001.

Trois hommages lui furent rendus pour l’ensemble de son œuvre : un congrès en trois journées, organisé par l’Université Libanaise (à Saïda, à Zahlé et à Tripoli) ; un colloque organisé par le CRLV, Centre de Recherche sur la Littérature des Voyages, Université Paris IV-Sorbonne, Maison de la Recherche, et un troisième colloque en une journée, organisé par le Lycée Hassan Khaled.

Ezza Agha Malak est née à Tripoli au nord libanais qu’elle quitte avec ses deux filles en 1975, début de la guerre libanaise. Après une Maîtrise à l’École des Lettres de Beyrouth, et un D.E.A. français, elle est titulaire de deux doctorats, ès Lettres et en Linguistique, de l’Université de Lyon II.

Son œuvre est un perpétuel cri de révolte et d’indignation face aux injustices et aux violences des guerres et des individus. C’est aussi un appel de l’Autre, un pas vers l’Autre où elle explicite les rapports dominants entre les deux. À partir de ces rapports, elle entreprend de fines analyses psycho sociologiques quant à l’histoire du couple, dans sa grandeur et sa faiblesse, ses attachements et ses déboires, cette grande histoire qui occupe aujourd’hui les sociologues.

Dans tous ses écrits (roman, poésie, critiques, conférences, etc.) elle dénonce l’injuste condition de la femme dans la société patriarcale et machiste. Elle critique sarcastiquement la société de requins politiques qui régnaient (et règnent) au Liban, ainsi que la situation tribale et confessionnelle, que subit son pays d’origine. Ceci pour transmettre à la fin ses messages d’amour, de tolérance, d’humanisme et d’équité et se soulever contre les abus politiques, sociaux, confessionnels, etc.

 Publicité

Écrivaine prolifique, elle participe chaque année, à plusieurs Salons et expositions du Livre, particulièrement au Salon du Livre francophone de Beyrouth en faisant paraître chaque année un nouvel ouvrage. Elle est membre de la Société des Gens de Lettres (SGDL, Paris) et de la Société des Auteurs de Bourgogne (SAB, Dijon).

Actuellement, poursuivant activement sa carrière d’écrivaine et de conférencière francophone, participant à la vie culturelle en France et au Liban, Ezza Agha Malak vit entre le nord libanais et la Bourgogne où elle réside.

En janvier 2012, Ezza est devenue Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

ℹ️️ Note ℹ️️
Cette biographie a été publiée sur EspaceFrancais.com avec le consentement personnelle de l’écrivaine et a été reproduite sur Wikipédia.

 Publicité

Ses œuvres
Romans et nouvelles
  • Le drame n’arrivera pas deux fois, nouvelle, Presses de Beyrouth, 1957.
  • Sans rendez-vous préalable, nouvelle, Presses de Beyrouth, 1960.
  • Récits bleus : Recueil de trois nouvelles (Chagrin d’Amour, Cette douce TyrannieLa Terrasse et la Colline), Éditions Al-Moutanabbi, Paris, 1992.
  • Balafres, 1994 (roman) (inédit pour des raisons inavouables).
  • La Mallette (roman) : Éditions Jarrous, Liban, 1996 (traduit en arabe par Louis ATAOUI).
  • La Dernière des Croisés, roman, 1ère édition : Maison Internationale du Livre, Beyrouth, 1997 ; 2ème édition : Éditions des Écrivains, Paris, 2002.
  • Les Portes de la Nuit, roman : Éditions des Écrivains, Paris, 1999.
  • La Femme de mon mari(roman) : Éditions des Écrivains, Paris, 2001.
  • Récits Roses : Recueil de deux nouvelles (Le Rôdeur nocturne, Les Ombres secrètes), Éditions des Écrivains ; Paris,  2002.
  • Anosmia ou Nostalgie d’un sens interdit (roman) ; Éditions des Écrivains ; Paris 2005 préface de Gilles SICARD,(traduit en anglais par Cynthia HAHN, Univ. d’Illinois).
  • Bagdad : Des morts qui sonnent plus fort que d’autres (roman) ; Éditions des Écrivains, Paris 2006.
  • Mariée à Paris… Répudiée à Beyrouth (roman), Paris, l’Harmattan, mars 2009.
Poésie
  • Migration, Éditions Jarrous, Liban, 1985.
  • Entre deux battements de temps, Technopress, Beyrouth, 1992.
  • Quand les larmes seront pleurées…, Technopress, Beyrouth, 1992.
  • Modes inconditionnels des aubes mensongèresÉditions des Écrivains, Paris, 2000.
  • La mise à nu, Éditions des Écrivains, Paris, 2003.
  • Poésie tripolitaine francophone, Éditions du Roy ; Liban 2004.
  • Petits poèmes pour un Grand Homme, Éditions du Roy ; Liban 2005.
  • À quatre mains et à deux cœurs (co-auteur : Gilles SICARD), Éditions des Écrivains, Paris 2008.
Études
  • Regards sur l’œuvre narrative et poétique de Ezza Agha Malak ouvrage collectif, Éd. des Écrivains, Paris 1999.
  • Regards croisés francophones sur l’œuvre narrative et poétique de Ezza Agha Malak ; ouvrage collectif coordonné par Gilles SICARD, L’Harmattan, Paris 2005.
  • Œuvre francophone et identité transculturelle : Sélection d’études littéraires. Préface de Efstratia OKTAPODA, l’Harmattan, Paris 2009.
  • Les dessous de l’œuvre À la croisée des regards : Ezza Agha Malak ; Ouvrage réalisé par un collectif d’auteurs. Coordonné par Cynthia HAHN, préface de Romain VIGNEST.

Choix de poème : Mémoire

Lorsque la nuit passe la main au jour
Et le jour… la sienne à la nuit
Nous irons contempler le coucher du rêve
Enterrer la chanson incantatoire
Au clair d’une lune intarissable
Découvrir les dernières fins des airs du monde
Dans l’épanouissement de l’âme évanescente
Dans le puits d’une mémoire qui emmagasine
À n’en plus finir…
Qui fait défaut en plein jour !

Nous irons sur les rives d’un parfum
Enseveli
Boire au lac de l’ensevelissement subtil
Et humecter l’air de notre nouvelle chanson
Comme deux cygnes sauvages
Qui s’enfoncent dans les îles…

Ezza Agha Malak, La Mise à nu, Mémoire, 2003.

 Publicité

Articles connexes

 Publicité

Suggestion de livres

Mondes francophonesLittératures francophonesLittératures francophones du Moyen-OrientDictionnaire des écrivains francophones classiques
Ecrivains francophones du XXe siècleExotisme et lettres francophonesLittératures Francophones: Langues et StylesRegards russes sur les littératures francophones
Le théâtre africain francophoneLittérature libanaise d’expression françaiseDictionnaire de la Litterature Libanaise de Langue FrançaiseLa différence homme/femme dans le roman francophone
Dictionnaire du Moyen-OrientUne francophonie différentielleLa France en EgypteCésaire et Senghor: Un pont sur l’Atlantique


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...