Auteurs francophones ► vous êtes ici  

Auteurs francophones

Jean Assy

1912 – 1935

Notice biographique

Jean Assy est né à Zahlé à l’est du Liban, en 1924. Après ses études secondaires, il se met à écrire des petits poèmes épars. Jean Assy avait lu Char, Valéry, HugoLamartine. Il a été influencé par les romantiques tels que Hugo et Chateaubriand, il a pris leur goût pour le panorama, leur penchant pour le rêve.

Dans son recueil Les Carillons du soir, publié en 1951, l’écrivain révèle, sur un ton élégiaque, les sentiments de son cœur. Étant imprégné de mysticisme, de l’au-delà, il se forge un monde idéal, fantaisiste, afin d’oublier les soucis quotidiens, les tourments de la vie. Dans ses écrits, Assy cherche la transcendance, il veut sonder l’inconnu, découvrir l’univers divin où foisonnent les lumières.

 Publicité

Dans son second recueil Chimères, publié à Paris en 1957 Jean Assy décrit son expérience personnelle, accédé par le rêve un univers chimérique, où l’ennui et l’angoisse n’existent pas. Le poète révèle une âme sensible, avide de planer, de s’émanciper à travers le songe, le souvenir.

Certes, les Chimères de Jean Assy sont la fuite d’un long rêve qui se mêle à la réalité jusqu’à ne plus pouvoir les séparer. Donc le poète est un peintre qui, par sa plume, transporte le lecteur dans l’au-delà, l’invite à la méditation.

 Publicité

📣 Appel à contribution 📣
Avez-vous une photo de Jean Assy ? Si oui, n’hésitez pas à me l’envoyer afin de l’ajouter à sa notice biographique. Merci !

 Publicité
Choix de poème : Jalousie

Toi, toi née au matin des beautés éternelles !
Toi, l’archange tout blanc ceinturé d’ideél !
Toi, qui fis du chaos et du gouffre infernal
Des feux apprivoisés blottis dans tes prunelles !
Toi, la sœur de l’amour à la crête des monts !
Toi qui sèmes toi-même en gouttes de rosée !
Toi qui rends le bonheur à notre âme abusée
Lorsque nous a trahis celui que nous aimons !
Toi plus pure que lis, déserte notre sphère,
Ne descends pas chez nous ; les hommes sont méchants.
Ils pourraient, les ingrats, dans leur sotte colère,
Te profaner la joue et te meurtrir les flancs !
Continue à jamais ton essor indomptéVers les parvis lointains des dieux et des déesses.
Un jour le ciel verra nos mystiques promesses
Fleurir et s’embraser dans son éternité !

Jean Assy, Carillon du soir, Jalousie, 1951.

 Publicité

Articles connexes


Mondes francophones

Littératures francophones

Littératures francophones du Moyen-Orient

Dictionnaire des écrivains francophones classiques

Ecrivains francophones du XXe siècle

Exotisme et lettres francophones

Littératures Francophones: Langues et Styles

Regards russes sur les littératures francophones

Le théâtre africain francophone

Littérature libanaise d’expression française

Dictionnaire de la Litterature Libanaise de Langue Française

La différence homme/femme dans le roman francophone

Dictionnaire du Moyen-Orient

Une francophonie différentielle

La France en Egypte

Césaire et Senghor: Un pont sur l’Atlantique


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...