Lumière sur… ► vous êtes ici

Lumière sur…

La bibliographie

La bibliographie est la science du bibliographe, en tant qu’elle est connaissance approfondie de tout ce qui a trait aux livres, périodiques, etc. (nombre d’éditions, présentation, reliure, qualité du papier, prix, etc.).

Introduction

La bibliographie est une science qui consiste dans la connaissance des livres, de leurs différentes éditions, de leur degré de rareté, de curiosité, de leur valeur intrinsèque et extrinsèque, et enfin du rang qu’ils doivent occuper dans le système de classification adopté.

L’objet de la bibliographie est d’observer un ordre méthodique dans le classement de ce nombre infini de compositions littéraires, scientifiques, historiques, religieuses et morales, dont l’imprimerie a enrichi les nations policées. Cette science suppose un goût éclairé et perfectionné par l’étude, et une instruction aussi solide que variée dans ceux qui s’y appliquent.

💡 Bibliographie de France ?
La Bibliographie de France est le titre du journal publié par le Cercle de la Librairie de Paris, […] qui reproduit la liste des ouvrages dont le dépôt légal est effectué en France.

La bibliographie

 Publicité

Bibliographie et bibliomanie

Il existe une grande différence entre la bibliographie et la bibliomanie. Cette dernière n’est autre chose qu’une passion vive, irréfléchie et bizarre pour les livres. La première est le flambeau des savants. Elle conserve et fait connaître les bons livres et les bonnes éditions ; favorise et bâte le progrès des connaissances humaines ; la seconde est une folle manie qui n’a jamais fait aucun bien aux sciences, aux lettres et aux arts.

Divisions de la bibliographie

La bibliographie comprend quatre grandes divisions principales, qui sont : l’histoire littéraire, la bibliographie, la bibliologie générale et la bibliographie spéciale.

L’histoire littéraire apprend à connaître les livres, l’objet dont ils parlent, et les auteurs qui les ont composés. Elle peut se diviser ainsi qu’il suit :

  • prolégomènes ou traités préparatoires (longue introduction placée en tête d’un ouvrage, contenant les notions préliminaires nécessaires à sa compréhension, préambules,  entrée en matière) ;
  • histoire littéraire universelle, générale ancienne, particulière ancienne, générale moderne, spéciale des académies, des livres, de l’imprimerie, etc. ;
  • mémoires littéraires et mélanges ;
  • biographie des savants ;
  • dictionnaires historico-littéraires.
La bibliologie

La bibliologie (ou bibliographie élémentaire) traite de la définition des mots et des principes élémentaires appartenant à la science bibliographique. Elle donne des renseignements positifs, clairs et précis sur le format, l’impression, le papier, le caractère et la reliure des livres ; indique le nombre des éditions et leur différente valeur, et connaît de tout ce qui est relatif aux procédés typographiques, à l’art du fondeur, de l’imprimeur, du papetier, du relieur, etc.

On peut diviser ainsi les ouvrages qui appartiennent à la bibliologie :

  • traités élémentaires ou particuliers de bibliographie ;
  • traités de l’art du typographe, de l’art du papetier, de l’art du relieur, du commerce de la librairie et de toutes les parties qui en dépendent, ainsi que des lois et ordonnances y relatives.
La bibliographie générale

La bibliographie générale traite de tous les ouvrages ou catalogues dont le but est de faire connaître les livres de tout genre indistinctement, et qui sont classés, soit par lettre alphabétique, soit par ordre de matières, ou arbitrairement. Tantôt elle en donne des notices raisonnées, tantôt elle se contente d’en faire seulement le catalogue. Tout ouvrage qui présente la notice, ou simplement les titres de livres de différents genres, appartient donc à la bibliographie générale ; mais s’il ne traite que des livres d’un seul genre, il rentre dans le domaine de la bibliographie spéciale.

Voici l’ordre dans lequel on peut classer les ouvrages de bibliographie générale :

  • bibliothèques universelles ou catalogues de livres en tous genres ;
  • catalogues des bibliothèques publiques, particulières ou de librairie ;
  • dictionnaires bibliographiques ;
  • journaux bibliographiques et typographiques ;
  • journaux littéraires, et toutes productions périodiques qui ont pour objet de faire connaître les livres nouveaux.
La bibliographie spéciale

La bibliographie spéciale n’a rapport qu’à un seul genre d’ouvrages. Elle embrasse ordinairement tous ou presque tous les ouvrages publiés sur la matière dont elle s’occupe. Les bibliographies spéciales sont des ouvrages précieux pour ceux qui veulent s’instruire à fond dans la connaissance des livres, et surtout pour les auteurs qui ont besoin de se pénétrer des découvertes qu’ont faites leurs prédécesseurs dans la carrière qu’ils veulent parcourir.

Des divers systèmes bibliographiques

On appelle système bibliographique l’ordre observé dans une classification quelconque d’ouvrages, soit imprimés, soit manuscrits, pour former une bibliothèque ou un catalogue de livres. Jusqu’à présent on ne connaît aucun système bibliographique parfait, et on sera sans doute bien longtemps avant de mettre les bibliographes d’accord sur celui qui devrait être le seul adopté, car chacun s’en fait un suivant ses idées. Cependant, on ne peut disconvenir que chaque livre ne fasse partie d’une science, laquelle se divise en diverses classes, et peut ensuite se sous-diviser en diverses branches.

 Publicité

Mais à quelle science doit-on donner le premier rang ? Les uns l’assignent à la théologie ; et cette primauté, bien qu’assez généralement adoptée, n’a eu sa faveur que de placer à la tête la science des choses divines, et de commencer une bibliothèque par ce que quelques bibliographes regardent comme le plus précieux et le plus ancien livre, la Bible. D’autres suivent, dans leurs bibliothèques, l’ordre graduel des connaissances, et les alphabets sont les premiers livres placés et cités dans leurs catalogues. Quelques-uns placent le droit naturel et le droit des gens avant tout.

Tous ces systèmes sont plus ou moins imparfaits, et peut-être est-il impossible d’atteindre à une perfection absolue, car un système bibliographique, consistant à diviser et sous-diviser en plusieurs classes tout ce qui fait l’objet des connaissances, et chacune des classes primitives pouvant être considérée comme un tronc qui porte des branches, des rameaux et des feuilles. On éprouve une grande difficulté lorsqu’il s’agit de fixer entre toutes ces parties l’ordre qui leur convient.

 Publicité

Articles connexes

Suggestion de livres…


Comment rédiger une bibliographie

Le guide de l’enseignant documentaliste

Le métier de professeur documentaliste

Les CDI des lycées et collèges


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...