Thèmes littéraires ► vous êtes ici 

Thèmes littéraires

La grandeur héroïque

Article rédigé par Roula NASRANI

Introduction

Dans la première moitié du siècle, la France, encore toute bruissante de la fureur des guerres de religion, a le goût du panache et de l’éclat. Rixes, duels, batailles font surgir des figures héroïques dont Corneille donne au théâtre les plus exemplaires incarnations.

L’espace héroïque

● La guerre. Le champ de bataille est par excellence le lieu où le héros s’expose. Descendant du chevalier féodal, le héros est d’abord un guerrier qui défend son honneur, épée au poing.

Que j’ai fait de combats et gagné de batailles,
Que j’ai surpris de forts et forcé de murailles !

Hérode dans La Marianne de Tristan L’Hermite, 1636.

● Le pouvoir. Appartenant de plein droit à l’aristocratie, le héros doit constamment, par la parole et par les actes, faire éclater sa valeur. Mais le roi doit parfois remettre le héros à sa place.

● L’amour. Loin d’être une faiblesse honteuse, l’amour, toujours fondé sur l’admiration, permet de ressusciter la générosité du chevalier courtois.

 Publicité

Les vertus héroïques

● Le courage. Le héros se distingue de l’homme ordinaire car il ne craint pas de mettre sa vie en jeu. Dans ce risque assumé face à la mort s’affirme la force de la volonté héroïque.

● L’orgueil. Il n’y a pas d’héroïsme sans affirmation orgueilleuse de soi. Dans la conscience d’appartenir à une lignée, dans le désir de briller, le héros puise l’énergie de l’action généreuse.

● La constance. Le héros s’admire trop pour pouvoir se renier. Fidèle à l’être aimé comme il est fidèle à lui-même, il montre sa fermeté d’âme en restant inébranlable devant les hasards de la « fortune ».

L’idéal héroïque

● L’idéal politique. Le héros s’exalte en défendant une cause qu’il juge sacrée : l’honneur de sa famille, la liberté de sa patrie. Il n’a pas alors le sentiment de se sacrifier car cette cause lui permet de faire éclater sa valeur.

● L’idéal amoureux. Le héros fait de l’amour une valeur suprême qui peut entrer en conflit avec l’honneur ou le devoir patriotique. Mais l’on est aimé pour son mérite. La prouesse permet donc souvent de surmonter le conflit.

● L’idéal surhumain. Dans l’amour comme à la guerre, le héros est amené, pour surmonter une épreuve inhumaine, à inventer une autre façon d’être qui le mène aux limites de l’humanité.

Je dois bénir l’excès de ta sévérité,
Car je vais de la mort à l’immortalité,
Ma tête bondissant des coups que tu lui donnes,
S’en va dedans le Ciel se charger de Couronnes
Dont les riches brillants n’ont point de pesanteur.

Tristan L’Hermite, La Marianne, 1636.

 Publicité

Thèmes littéraires

Articles connexes

 Publicité

Suggestion de livres


Petite philosophie de la passion amoureuse

Dictionnaire de la passion amoureuse

La passion amoureuse

Le sentiment amoureux dans la littérature française du Moyen Age au XXe siècle

Passion, amour, et autres cas de figure

La rhétorique des passions

La jalousie amoureuse

De la dépendance amoureuse à la liberté d’aimer


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...