La troncation

Leçons de vocabulaire ►  vous êtes ici

Vocabulaire

La troncation

Définition

La troncation est un procédé de création lexicale consistant à supprimer une ou plusieurs syllabes à l’initiale ou, plus souvent, à la finale d’un mot souche plus long. Par exemple, les mots métro, bus, prof sont des troncations obtenues à partir de métropolitain, autobus et professeur. Dans la langue populaire, la troncation s’accompagne souvent de l’addition de la voyelle –o : un prolo (prolétaire), un apéro (apéritif).

Il ne faut pas confondre la troncation avec l’abréviation qui est un procédé graphique permettant d’écrire un même mot avec un nombre de lettres restreint : que l’on écrive bd. ou boulevard, on a toujours le même mot et l’on prononcera dans un cas comme dans l’autre [bulvar]. Ainsi le nom professeur donne lieu à l’abréviation : Pr et à une troncation : prof. L’abréviation est souvent suivie d’un point (etc., av.). La troncation, elle, étant un mot à part entière au même titre que les autres mots, n’a pas à être suivie d’un point.

  Publicité
 

→ À lire : Histoire des abréviations. – Liste des abréviations les plus employées.

Les différents types de troncation

Le plus souvent, la troncation se fait par suppression des syllabes finales (ce procédé s’appelle apocope). Ces syllabes peuvent correspondre à un élément de composition (la suppression de –graphe dans stylographe a donné stylo, celle de –ptère dans hélicoptère a donné hélico) ou à un suffixe (cap par suppression de –able dans capable, appart par celle de –ement dans appartement). Mais le plus souvent, la coupure se fait indépendamment de la morphologie : diapo pour diapositive, vélo pour vélocipède, alu pour aluminium, ainsi que beauf pour beau-frère. La troncation peut alors s’accompagner de l’ajout de la voyelle o : prolo (pour prolétaire), frigo (pour frigidaire), gaucho (pour gauchiste) et parfois même d’une consonne (dirlo pour directeur).

Plus rarement, la troncation se fait par suppression des syllabes initiales (ce procédé s’appelle aphérèse). On rencontre le cas dans car pour autocar, cétone pour acétone.

On peut enfin noter que certaines troncations subissent à leur tour une troncation. C’est le cas par exemple de cinéma qui est la troncation de cinématographe et dont on supprime la dernière syllabe pour obtenir ciné.

Intégration des troncations dans le lexique

Les troncations, très fréquentes dans la langue parlée, appartiennent généralement au registre familier (une manif, un instit, le petit-déj, etc.). Cependant, certaines sont consacrées par l’usage et ne sont plus ressenties comme étant familières. Si quelques-unes s’emploient aux côtés de la forme longue (photo / photographie, kilo / kilogramme, etc.), d’autres se sont plus ou moins totalement substituées au mot souche (stylo / stylographe, métro / métropolitain, etc.).

Vocabulaire

Articles connexes

Suggestion de livres


Dictionnaire des synonymes (Larousse)

Histoire de la langue française

Dictionnaire des synonymes et nuances

Dictionnaire des synonymes, nuances et contraires

Trouver le mot juste

Trouvez le bon mot

Dictionnaire des combinaisons de mots

Dictionnaire analogique


Articles recommandés pour vous…


À lire également...

EspaceFrancais.com