Analyser un texteLes genres de textesvous êtes ici

Les genres de textes

Le genre poétique

Introduction

Le mot poésie vient du grec « poiêsis », qui veut dire écrivain ; le poète (ou aède dans la Grèce antique) est un démiurge ; le poème est semblable à l’oracle, il est dicté par la divinité. La poésie, c’est l’art du langage, permettant de suggérer, par le choix des termes, l’harmonie de la prosodie, le retour régulier de la rime, une infinité d’images, d’états et de sensations.

Les formes poétiques
Les formes fixes

La strophe est un ensemble de vers offrant une organisation particulière des rimes et formant souvent une unité pour le sens. La structure de la strophe met en valeur la syntaxe de la phrase.

Les principales strophes
Nom du versNombres de vers
Le distique2 vers
Le tercet3 vers
Le quatrain4 vers
Le quintil5 vers
Le sizain6 vers
Le septain7 vers
Le huitain8 vers
Le dizain10 vers

Certains poèmes à formes fixes sont apparus au Moyen Âge (le rondeau, la ballade) ou à la Renaissance (le sonnet importé d’Italie au XVIe siècle).

Le rondeau

Il est caractérisé à la fin de ses strophes (2 ou 3 strophes généralement) par la reprise en refrain du premier hémistiche du premier vers. Cette répétition d’un vers très court renforce son rythme dansant, pris par les poètes du Moyen Âge (François Villon), de la Renaissance (Clément Marot) et du XIXe siècle (Alfred Musset).

Lire : Le rondeau.

La ballade

Elle se compose de trois strophes « carrées » (même nombre de vers que de syllabes par vers) avec un refrain pour dernier vers. Elles sont suivies d’une strophe -plus courte de moitié- appelée « envoi ». La ballade, genre très apprécié du XIVe et du XVIe siècle, a été remise à l’honneur et renouvelée au XIXe siècle (Victor Hugo, Odes et ballades, 1828).

Lire : La ballade.

Le sonnet

Il comporte deux quatrains et un sizain souvent divisé en deux tercets. Le schéma habituel des rimes est le suivant : abba / abba / [ccd (/) eed] ou [ccd (/) ede] mais il a pu être assoupli, notamment au XIXe siècle. En dépit de ses contraintes formelles, le sonnet se prête aux effets les plus variés : opposition des quatrains et des tercets ou des 13 premiers vers et du dernier…

Lire : Le sonnet.

Les vers et la prose

L’écriture poétique ne peut être cependant réduite à la versification. Si on la définit comme un travail sur les mots, sur leur réalité sonore, leur répétition, leur rythme, leur sens, on peut trouver de la poésie dans la prose.

Le poème en prose est apparu au XIXe siècle. Il est libéré de la mécanique du vers, des contraintes de la rime, et se présente souvent sous la forme de courts paragraphes appelés versets. La phrase y gagne en liberté, ce qui permet de nouvelles harmonies du rythme et des sons.

Sa disposition dans la page et les grandes marges blanches dans lesquelles, selon Paul Éluard, le lecteur peut rêver, définissent visuellement le poème, en vers ou en prose, comme un dessin formé de mots (les Calligrammes de Guillaume Apollinaire).

La création poétique

Différentes fonctions ont été attribuées à la poésie. Elles sont souvent définies par les « arts poétiques » ou les textes « liminaires » qui ouvrent les livres ou les recueils de poèmes.

La célébration

Commémoration des hauts faits d’un héros (épopée), célébration de la nature, de la beauté, des dieux (hymnes, odes), exaltation de l’être aimé (lyrisme), le poème prend souvent, par sa musicalité et le jeu de répétitions qui lui est propre, le caractère d’un chant. Ainsi, la poésie a comme mission de garder une trace d’événements primordiaux…

L’exploration

Pour recréer le monde, la poésie veut redonner leur pouvoir aux sensations premières en les éveillant par ses images. L’exploration poétique se veut en effet connaissance de l’homme et du monde par l’imagination et le rêve qui entend percer le secret des choses. Donc le poète se veut penseur, se déclare prophète, se nomme voyant, interpelle les hommes et a pour but l’enseignement.

L’invention

Qu’il se rêve inspiré par les dieux, par la muse ou par sa propre expérience intérieure, le poète est un artisan du langage. Le lieu central de sa création est l’univers des mots. Le poème révèle leur polysémie, la richesse de leurs connotations, leur qualité musicale et crée entre eux, par leur disposition, leur accentuation rythmique, de multiples échos de sens et de sons. La poésie est donc souvent un jeu sur le langage… qui suit des règles (celle de la métrique, de la syntaxe, de la rhétorique) pour mieux s’en libérer. Dans la poésie moderne, l’emploi du vers libre, de la prose… sont des signes de cette liberté.

 Publicité

Genre littéraire : La poésie.

🚀 Pour aller plus loin 🚀
Pour tout savoir sur la poésie, consultez Les genres littéraires : La poésie.

 Publicité

Analyser un texte

Articles connexes

Suggestion de livres


Réussir l’étude de texte au bac

Le genre poétique au baccalauréat

Anthologie de la poésie française

Les 100 mots du littéraire

Anthologie de textes littéraires : du Moyen-Age au XXe siècle

Les textes littéraires à l’école

Lectures d’auteurs : 45 textes littéraires annotés avec exercices

Du contexte au texte


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...