Méthodes et techniques Fiches techniques ► vous êtes ici  

Méthodes et techniques

Le sujet de réflexion

Définition

Dans un sujet de réflexion (parfois appelé devoir de réflexion), il s’agit de présenter une réflexion ordonnée sur un problème précis. Pour ce faire, il convient d’enchaîner les idées logiquement, d’utiliser des exemples adaptés et d’aboutir à une conclusion. Cet exercice est donc un exercice d’argumentation par excellence puisqu’il faut convaincre le lecteur que votre réflexion est logique, intéressante et juste.

Les écueils à éviter

● Ne lisez pas le sujet trop vite, car vous pourriez mal le comprendre : il faut se servir du dictionnaire et se poser toutes les questions possibles que peut susciter le sujet.

● Ne rédigez pas sans plan préalable : on doit savoir vers quelle conclusion on se dirige et ordonner ses idées.

● Ne débitez pas de platitudes ni de généralisations hâtives : ce n’est pas parce qu’une idée est fortement répandue qu’elle constitue un argument. Il faut prouver ce qu’on avance.

  Publicité
 

● N’insérez pas les exemples n’importe où : l’exemple ne doit pas constituer le corps du devoir, mais illustrer un argument. Utilisez le vocabulaire qui permet de passer de l’argument à l’exemple.
Exemple : L’amitié joue un grand rôle dans la vie des adolescents. Ainsi, ma vie s’est transformée du jour où j’ai rencontré mon amie Nicole.
→ À lire : Comment choisir un exemple ?La thèse, les arguments et les exemples.

● Ne confondez pas l’expression de la cause (car, en effet, puisque, du fait de, grâce à, etc.) et celle de la conséquence (donc, ainsi, de sorte que, si… que, etc.)
→ À lire :  L’expression de la circonstance. – Les compléements circonstanciels.

Les outils grammaticaux à utiliser

● Utilisez correctement et faites varier les expressions de liaison logique : d’abord, ensuite, pourtant, à condition que, au cas où, etc.
→ À lire : Les connecteurs logiques.

● Employez correctement les pronoms. Si vous dites je, vous exprimez une opinion personnelle. Si vous dites nous, vous désignez un groupe dont vous faites partie, qui a une opinion commune sur un sujet (Nous les jeunes…). Si vous dites on, vous raisonnez en général, et vous laissez entendre que toute personne qui réfléchit pourrait penser la même chose.
Exemple : On ne peut nier l’importance de l’argent de poche pour un jeune.
Surtout, ne mélangez pas ces pronoms dans la même phrase.
→ À lire : Les pronoms. – Le pronom indéfini « on / l’on ». – La place des pronoms personnels.

● Vérifiez que votre emploi des modes est correct. Certaines conjonctions imposent certains mode : si + indicatif ; après que + indicatif ; jusqu’à ce que + subjonctif ; bien que + subjonctif…
→ À lire : Les modes. – La concordance des temps. – Les valeurs des temps verbaux. – Les conjonctions de coordination et de subordination.

  Publicité
 

📝 Prêt(e) pour l’examen ? 📝
Dissertation ? Commentaire composé ? Résumé ? Argumentation ? Autre ? Consultez toutes les méthodes et les fiches techniques proposées en ligne par EspaceFrancais.com !

  Publicité
 

Articles connexes

Suggestion de livres

  Publicité
 

Les perles des copies d’élèves

Corriger des copies

Préparation à l’examen du DELF A1

Préparation à l’examen du DELF A2

Prépabrevet examen français 3e

Tout pour réussir l’examen : Français 1re

Se préparer à l’oral

Aider les élèves en difficulté


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


  Publicité
 

Vous aimerez aussi...