Lumière sur… ► vous êtes ici

Lumière sur…

Les almanachs et l’Almanach des Muses

Mercredi 1er janvier. En ce premier jour de l’année, un vieux malade comme moi tourne et retourne entre ses mains l’almanach nouveau, songeant que 365 jours, c’est de la vie pour un bien long temps, et interrogeant tour à tour chaque mois, pour qu’il lui dise par un signe, par un rien mystérieusement révélateur, si c’est le mois où il doit mourir.

(Edmond et Jules de GoncourtJournal, janv. 1890)

Introduction

Almanach [almana] est un nom masculin provenant du latin médiéval almanachus, de l’arabe al-manakh. Quelle que soit l’étymologie de ce  mot, qu’il dérive de l’arabe, du grec, du saxon ou du breton, le petit livret qui porte ce nom, tout modeste qu’il est, appartient à la littérature : c’est souvent toute la bibliothèque du peuple ; une revue très insuffisante, paraissant une fois l’an, ou une encyclopédie élémentaire dans un format de poche, et à un prix modique. On peut considérer comme un ancien almanach un traité de chronologie publié à Rome vers l’an 333, puis continué et publié de nouveau dans l’année 354, et dont Rossi et Mommsen ont retrouvé les parties éparses à la bibliothèque Barbérine et à celle de Vienne.

 Publicité

Usage de l’almanach

Almanach pour 1838. Calendrier des Braves.

L’almanach était à l’usage des habitants de Rome, surtout des chrétiens, et se composait d’un calendrier astronomique, d’un cycle pascal, d’un calendrier des fêtes chrétiennes, des fastes consulaires, des fastes des préfets de la ville, de la série des pontifes romains, de la suite des empereurs, avec des notices historiques, et enfin de l’indication des quatorze régions de la capitale de l’empire.

 Publicité

L’usage des almanachs annuels ne remonte pas au delà du XVIe siècle. Rabelais a donné, en 1533, un Almanach calculé sur le méridional de la noble cité de Lyon. Sous Henri II, Nostradamus introduisit des prophéties dans ses almanachs. Mathieu Laënsberg, dont le plus ancien almanach connu remonte à 1636, a renchéri sur Nostradamus. Lilly en a fait autant en Angleterre. L’almanach royal, fondé en 1679, a contenu, dès les premières années de sa publication, des renseignements utiles, abandonnés aujourd’hui aux Indicateurs ; on y a joint des notices statistiques. C’est en 1691 qu’a paru à Paris le premier almanach d’adresses. À la fin du XVIIe siècle, l’Almanach de Laurent Houry, publié à Paris ; celui de Mattieu Laënsberg, publié à Liège étaient les plus en vogue.

Au siècle suivant, ont apparu des almanachs qui exposaient les réformes économiques, contenaient des notions sur des contrées peu connues, donnaient des conseils d’hygiène, etc. Tel est le Bon Messager boiteux, créé pour faire concurrence à l’almanach de Mathieu Laënsberg. La Révolution a apporté le trouble dans les almanachs par son calendrier républicain. Les partis politiques et les réformateurs modernes ont utilisé cette forme littéraire comme véhicules de leurs idées, et l’on a eu les almanachs phalanstérien, icarien, napoléonien, etc. Ces sortes de petits livres ont pris une extension très grande de 1840 à 1850. Il y a eu encore alors les almanachs prophétique, comique, drolatique, etc. ; leur nombre a été si grand pendant cette période, que leur connaissance et leur classement sont de nature à préparer « des tortures » aux bibliophiles futurs.

Almanach prophétique de 1849

L’almanach ; un élégant produit de librairie

Almanach d'Alsace et de Lorraine

Le plus littéraire de tous les almanachs français, et aussi le plus célèbre, est l’Almanach des Muses qui, de 1764 à 1789, a été censé présenter le tableau annuel de la poésie française. Il faut constater que le double ou triple Liégeois, le plus mal composé peut-être de tous les almanachs, et assurément le plus mal imprimé, est resté celui de tous dont le tirage a atteint le chiffre le plus élevé.

 Publicité

Une des preuves de l’influence populaire de l’almanach a été donnée, en Amérique, par le succès de l’Almanach du bonhomme Richard, de Franklin. Les Allemands et les Anglais ont fait appel à leurs premiers écrivains et ont enrichi leurs almanachs de belles gravures, en vue d’obtenir un élégant produit de librairie, pouvant s’offrir comme étrennes et s’adressant au monde élégant. Tels étaient, en Allemagne, la Minerve ; en Angleterre, le Forget me not, et surtout le Keepsake, type de l’almanach de luxe. Il convient de citer, pour mémoire, l’Almanach de Gotha, si remarquable par la précision de ses renseignements sur les membres des familles souveraines ou princières, sur le corps diplomatique, sur l’organisation et la statistique de chaque pays.

Variation de l’almanach

Sous ce titre d’almanachs ont paru de véritables annuaires de la littérature, des sciences, etc. Le calendrier, qui complète les publications de ce genre, est placé en tête ou à la fin, mais il sert à rappeler surtout le mode de périodicité de la publication.

 Publicité
L’Almanach des Muses

L’Almanach des Muses est un recueil annuel de poésies fugitives, qui a été publié à Paris de 1764 à 1833, et a formé 69 volumes. Il a été édité d’abord par Mathon de La Cour et Sautereau de Marsy jusqu’en 1768, puis par ce dernier seul jusqu’en 1789. À partir de 1789 jusqu’en 1820, il a eu pour directeur Vigée, qui ne l’a interrompu pas même pendant les plus terribles années de la Révolution. Il a été, après lui, dirigé par divers éditeurs. Le premier volume porte pour titre Almanach des Muses, ou Recueil de poésies fugitives de nos différents poètes qui ont concouru en 1764. Le sous-titre a été changé, les années suivantes, en Choix de poésies fugitives. Cependant, on a continué à y insérer les pièces de vers faites dans l’année.

Coup d’œil sur le dictionnaire
  • Expressions
    • Composer des almanachs, faire des almanachs. S’amuser à faire des pronostics en l’air, se remplir l’esprit d’idées qui ne peuvent se réaliser.
    • Un faiseur d’almanachs. Un homme qui se mêle de faire de pareils pronostics (Ac. 1835-1932).
    • (Conter) des almanachs. (Conter) des pronostics souvent dénués de tout fondement.
  • Péjoratif, littéraire
    • Livre de peu de valeur, de faible niveau.
  • Proverbes
    • Une autre fois je prendrai de ses almanachs : se dit d’un homme qui avait prédit ce qui devait arriver dans une affaire. On dit dans le sens contraire « Je ne prendrai plus de ses almanachs ».
    • Son corps est un almanach : se dit d’une personne très sensible aux variations de la température. (Nouveau Larousse  illustré)
    • C’est un almanach de l’an passé : c’est une chose périmée sans intérêt.
  • Argot
    • Almanach aux gerbes : Code pénal.
    • Almanach mouchique : Casier judiciaire entaché par des condamnations.
    • Almanach des vingt-cinq mille adresses (argot des faubouriens) : Fille ou femme de mœurs trop légères.
  • Par extension
    • L’almanach désignent particulièrement certains livres qui sont publiés annuellement, et qui contiennent, outre l’almanach, une foule d’autres indications d’un intérêt général telles que le tableau des diverses administrations et la liste des personnes qui y sont attachées, des documents statistiques, des notions sur les monnaies, sur les poids et mesures, sur le commerce, etc. comme L’Almanach royal, L’Almanach de France, L’Almanach des villes et des campagnes, L’Almanach nautique, L’Almanach du Commerce, etc.
    • Opuscule de propagande ou de publicité empruntant la forme de l’almanach.
Citations choisies
  • Mercredi 1er janvier. En ce premier jour de l’année, un vieux malade comme moi tourne et retourne entre ses mains l’almanach nouveau, songeant que 365 jours, c’est de la vie pour un bien long temps, et interrogeant tour à tour chaque mois, pour qu’il lui dise par un signe, par un rien mystérieusement révélateur, si c’est le mois où il doit mourir. (E. et J. de Goncourt, Journal, janv. 1890)
  • L’almanach : les paysans lisent l’almanach. Quoi de plus beau pour eux? Les jours qui viennent, et les mois, et les saisons, ce sont des jalons sur leurs projets. De l’année qui va suivre, on connaît d’avance certaines choses. D’abord ce qui est comme immuable, c’est-à-dire le départ et le retour des étoiles; tel est le squelette de l’almanach. Une année, c’est un tour complet des étoiles. (Alain, Propos, 1910)
  • La plus naïve, la plus inattendue de ces fondations, était l’attribution d’une somme assez importante à Mgrl’évêque de Beauvais, pour la publication annuelle d’un Almanach Oscar Thibault, tiré « au plus grand nombre d’exemplaires possible », qui devait être « vendu à bas prix » dans toutes les papeteries et les bazars du diocèse, et qui, sous le couvert d’un « calendrier agricole pratique », devait « faire pénétrer dans chaque foyer catholique, pour la récréation du dimanche et les veillées d’hiver, un amusant recueil d’anecdotes édifiantes ». (R. Martin du Gard, Les Thibault, La Mort du père, 1929)
  • Gaboureau n’était pas un homme, c’était un baromètre. Son habitude de la mer lui avait donné une surprenante infaillibilité de pronostic. […] Il abondait en renseignements; il était alphabet et almanach ; il était étiage et tarif.  (Victor HugoLes travailleurs de la mer, 1866)
  • Nous n’avons même pas l’idée de ce que peut être un film qui dure, un film, qui, au bout de quelques mois, soit autre chose qu’un almanach de l’autre année. (A. Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours, 1936)
  • Quel almanach valut jamais celui du bureau des longitudes, et quel thème horoscopique à la devise de Saturne ou du Cancer le secret plus serré de ces nombres enfermés en d’exactes colonnes ? Nous lisons mieux l’aspect du ciel brillant.  (Paul ClaudelArt poétique, 1907)
  • L’almanach étant essentiellement le livre du peuple, on imagina, sous la Restauration, et depuis 1830 jusqu’en 1848 et années suivantes, de le faire servir à répandre dans les petites villes et dans les campagnes les idées libérales et les principes démocratiques, républicains ou socialistes. Alors parurent l’Almanach de la France démocratique, l’Almanach populaire, l’Almanach de la communauté, par divers écrivains communistes… (Bach.-Dez, 1882)

Articles connexes

Suggestion de livres…


L’almanach des Grosses Têtes

Almanach des Terres de France

L’almanach de votre vie de 1950 à 2025

Almanach des jours et des jeux

Coffret : Almanach 1918

Grand almanach de la France

Almanach des Muses

Almanach Vermot 2012


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...