Lumière sur…  vous êtes ici

Lumière sur…

Les mois de l’année

Présentation
Série d'anciennes cartes postales des 12 mois de l'année par Alphonse Mucha (1860-1939).

Série d’anciennes cartes postales des 12 mois de l’année par Alphonse Mucha (1860-1939).

Un mois est une période de temps, mesurée à l’origine en référence à deux conjonctions successives de la Lune et du Soleil.

En astronomie, le mois lunaire ou synodique est le temps nécessaire à la Lune pour revenir dans une même phase, par exemple la pleine lune ; il dure en moyenne 29,53059 jours.

Le mois sidéral est la durée d’une révolution lunaire à partir d’une certaine étoile, et jusqu’à cette même étoile, telle qu’on la verrait du centre de la Terre, et vaut en moyenne 27,32166 jours.

D’autres périodes de même origine sont utilisées en astronomie : le mois tropique, durée moyenne d’une révolution à partir d’une longitude céleste jusqu’à cette même longitude, soit en moyenne 27,32158 jours ; le mois nodique, temps moyen d’une révolution à partir d’un nœud jusqu’à ce même nœud, qui avoisine 27,212 22 jours ; et le mois solaire, équivalent à un douzième de l’année tropique, soit 30,43685 jours.

Le mois calendaire comporte exactement 28, 29, 30 ou 31 jours.

→ Article connexe : Différence entre aube, aurore et crépuscule.

Divisions de l’année civile

Chez la plupart des peuples civilisés, l’année se compose de 12 mois : janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, août (ou aout, selon les rectifications orthographiques de 1990), septembre, octobre, novembre et décembre.

Les mois de janvier, mars, mai, juillet, août, octobre et décembre ont 31 jours. Avril, juin, septembre et novembre comptent 30 jours. Février en a 28 jours ou 29 jours suivant que l’année est commune ou bissextile.

Dans le calendrier républicain, l’année était formée de 12 mois de 30 jours, partagés chacun en trois périodes de 10 jours appelées décades, et suivis de 5 ou 6 jours complémentaires. Ce système a été abandonné à la fin de l’an XII (1800).

En poésie

Quelquefois, surtout en poésie, on désigne chaque mois par le signe du zodiaque auquel il correspond. Ainsi, on dit : le Verseau pour janvier, le Bélier pour mars, le Lion pour juillet, etc.

Jean-Antoine Roucher publie Les Mois en 1779. Il s’agit d’un poème en douze chants.

Ambitieux rival des maîtres de la lyre,
Qu’un autre des guerriers échauffe le délire ;
Qu’un autre, mariant de coupables couleurs,
Soit le peintre du vice, et le pare de fleurs :
Moi, voué jeune encor à de plus nobles veilles,
Moi, qui de la nature observai les merveilles,
J’aime mieux du soleil chanter les douze enfans,
Qui d’un pas inégal le suivent triomphans,
Et de signes divers la tête couronnée,
Monarques tour-à-tour, se partagent l’année.
Sur la roche sauvage où le chêne a vieilli
J’irai m’asseoir ; et là, dans l’ombre recueilli, […].

(Jean-Antoine Roucher, « Exposition », in Les Mois, Imprimerie de Quillau, 1779)

📽 Les mois de l’année en français
Lumière sur les 12 mois de l’année
Janvier

Janvier est le premier mois de l’année du calendrier grégorien. Il comprend 31 jours. Son nom provient de Janus, gardien des « portes » dans le panthéon romain. Chaque 1er janvier, les Romains lui présentaient des offrandes afin qu’il bénisse la nouvelle année. On s’envoyait aussi mutuellement de petits présents (strenæ) : d’où l’usage des étrennes, encore en vigueur aujourd’hui. On symbolisait le mois de janvier au temps des Romains par une tête à deux visages, chacun regardant dans une direction opposée.

Chez les Romains, également, ce mois était longtemps l’onzième de l’année. Il ne devient le premier qu’après la réforme opérée sous Jules César. Chez les Grecs, il répondait à peu près aux mois Gamélion et Anthestérion. C’est un par un édit de Charles IX, en 1564, que le commencement de l’année a été fixée au 1er janvier. Auparavant, il variait suivant le temps et les régions.

L’Église chrétienne célèbre pendant ce mois la fête de la Circoncision (1er janvier) et celle de l’Épiphanie ou des Rois (6 janvier).

Le 1er janvier, Jour de l’an, nommé également « Nouvel an », est devenu jour férié sous le 1er Empire par avis du Conseil d’État du 23 mars 1810.

Février

Février est le deuxième mois de l’année, dont le nom est dérivé du latin februarius, qui se rapporte aux fêtes de la purification célébrées dans la Rome antique durant cette période de l’année (les Lupercales).

À l’origine, il ne faisait pas partie du calendrier romain, qui commençait avec le mois de mars. Selon la légende, le roi Numa Pompilius (v. 715-672 av. J.-C.), qui créa le calendrier sacré, ajouta le mois de janvier au début de l’année, et celui de février à la fin. Février était donc le douzième mois de l’année dans le calendrier romain. Il comptait à l’origine 29 jours, dont l’un fut, plus tard, transféré au mois d’août. Il comprend à présent 28 jours pour les années ordinaires et 29 jours pour les années bissextiles, qui sont les années ayant un millésime divisible par quatre.

Pendant son cours, les Romains célébraient les Fébruales ou fêtes expiatoires (de februare, expier) : d’où son nom. Aujourd’hui, l’Église catholique célèbre, le 2 février, la Purification de la Vierge. Le 14 février, on fête la Saint-Valentin. C’est un jour dédié à tous les amoureux. Cette coutume a probablement pour origine l’ancienne fête des Lupercales (le 15 Février).

 Publicité

→ Lumière sur la Saint-Valentin.

Mars

Mars est le troisième mois du calendrier grégorien, comprenant 31 jours. Chez les Romains, mars était le premier mois de l’année et son nom provenait de Mars, le dieu de la Guerre. Les Romains célébraient, pendant ce mois, des fêtes dites hilaries, qui avaient quelque analogie avec le carnaval en vigueur de nos jours. En Grande-Bretagne, jusqu’à l’adoption du calendrier grégorien en 1752, on considérait que mars était le premier mois de l’année légale, qui commençait à la date du 25 mars. L’équinoxe de printemps a lieu le 20 ou le 21 mars.

Le 1er mars, tous les Gallois célèbrent la fête de saint David, saint patron du pays de Galles. Le 27 mars, les Irlandais, quant à eux, célèbrent la fête de saint Patrick, saint patron de l’Irlande. Dans la religion juive, la célébration du Pourim se déroule habituellement au mois de mars.

Les agriculteurs sèment en mars les orges, les avoines, les millets, que pour cette raison on appelle vulgairement les mars.

Les alchimistes donnaient au fer le nom de mars parce qu’il sert à fabriquer les armes de guerre. Aujourd’hui encore,  on donne le nom de martiales à certaines compositions ferrugineuses naturelles ou artificielles, par extension la pyrite martiale ou pyrite de fer et les boules de mars.

Avril

1er avril : Le poisson d'avrilAvril est le quatrième mois de l’année du calendrier grégorien, qui comporte trente jours. C’était le deuxième mois de l’année romaine, quand elle commençait en mars. Le Soleil parcourt pendant ce mois le signe du Taureau.

Avril est dérivé du latin aperire (ouvrir), car c’est la saison à laquelle les bourgeons commencent à s’ouvrir. Le nom que lui donnaient les Anglo-Saxons était Eostre (d’où l’anglais Easter, Pâques).

La coutume de faire des farces le premier jour d’avril est fréquente en Europe. Les simulacres de cadeaux offerts le 1er avril ont reçu le nom de « poisson d’avril », car il s’agit du jour où le Soleil quitte le signe zodiacal des Poissons. De là, on dit donner, faire avaler un poisson d’avril signifiant : faire accroire à quelqu’un le premier jour d’avril, une fausse nouvelle, ou l’engager à faire quelque démarche inutile, afin d’avoir lieu de se moquer de lui.

→ Lumière sur le poisson d’avril.

Mai

Mai est le cinquième mois de l’année, comportant 31 jours. Troisième mois de l’ancien calendrier romain, son nom a pour origine Maia, déesse romaine du Printemps et de la Croissance.

Dans la Rome antique, les célébrations en l’honneur de Flora, déesse des Fleurs, atteignaient leur apogée le 1er mai. Les Romains avaient consacré le mois de mai aux vieillards (majores), ou, selon d’autres, à Maia, mère de Mercure.

En Europe, on érigeait des mâts enrubannés sur les prés communaux et on les décorait avec du muguet et des aubépines. Dans de nombreux pays, le 1er mai est un jour de congé en l’honneur des travailleurs et des travailleuses. Il prend aussi le nom de « fête du Travail ». En France, le 8 mai est la fête de la Victoire, commémoration de la « capitulation sans condition » (à ne pas confondre avec un armistice) de l’Allemagne nazie mettant fin à la Seconde Guerre mondiale en Europe. Déclaré jour férié de commémoration, en France, le 20 mars 1953, le caractère férié est supprimé par le président Charles de Gaulle en 1959. Par la suite, le président Giscard d’Estaing supprime également la commémoration en 1975. Ce n’est qu’en 1981 que la loi rétablit le jour férié commémoratif sous la présidence de François Mitterrand.

Enfin, les Catholiques consacrent ce mois à la Mère du Sauveur, et l’appellent mois de Marie.

Juin

Juin est le sixième mois de l’année du calendrier grégorien, comprenant 30 jours. L’étymologie du mot est hypothétique. Selon certains, il serait dérivé du nom de Junon, déesse des Romains, protectrice du mariage, ou du nom de Junius Brutus, l’un des fondateurs de la République. Juin était le quatrième mois de l’ancien calendrier romain. Avant la réforme du calendrier instituée par Jules César, il ne comptait que 29 jours, auxquels César ajouta un trentième. Il correspondait à prairial et à messidor dans le calendrier républicain. Dans l’hémisphère Nord, le solstice d’été tombe le 21 ou le 22 juin.

On désignait ce mois par le signe de l’Écrevisse, parce que dans ce mois, il y a 2000 ans, le Soleil entrait dans la constellation du même nom. Il n’y entre aujourd’hui qu’au milieu de juillet.

 Publicité

Ce mois contient la Saint-Jean, qui répond aux anciennes fêtes antiques du solstice d’été.

Juillet

Juillet est le septième mois de l’année du calendrier grégorien, il comprend 31 jours. Correspondant aux mois de messidor et de thermidor dans le calendrier républicain, c’était le cinquième mois de l’année dans l’ancien calendrier romain et son nom latin était quintilis, ou cinquième mois. C’était également le mois de la naissance de Jules César et, l’année de l’assassinat de celui-ci (en 44 av. J.-C.), le mois prit le nom de Julius en son honneur.

On désigne juillet par le signe du Lion, parce que le Soleil entrait en effet dans la constellation du même nom au mois de juillet, il y a 2000 ans ; mais en vertu de la précession des équinoxes, c’est seulement au milieu du mois d’août que le Soleil y arrive aujourd’hui.

Ce mois contient la Visitation de la Vierge (2 juillet) et la fête nationale de la France (14 juillet).

On trouve, dans le dictionnaire, le nom commun juillettiste (masculin ou féminin) pour désigner une personne qui prend ses vacances d’été au mois de juillet : Les aoûtiens arrivent quand les juillettistes partent.

→ Lumière sur les symboles de la République française.

Août

Août est le huitième mois de l’année, dont le nom vient du latin Augustus. À l’origine, il se dénommait Sextilis (du latin sextus) car c’était le sixième mois du calendrier romain, qui commençait en mars. Son nom lui a été donné en l’honneur du premier empereur romain, Auguste, à qui ce mois s’était, en plusieurs occasions, montré bénéfique. Afin qu’il compte le même nombre de jours que le cinquième mois, (nommé Quintilis, puis rebaptisé Julius en l’honneur de Jules César) un jour fut retiré au mois de février pour être ajouté au mois d’août.

Le 15 août est la fête de l’Assomption de la Sainte Vierge. C’est un jour férié dans plusieurs pays.

Pour beaucoup de régions, le mois d’août est celui où mûrissent les blés et la plupart des fruits. De là, l’expression aoûter ou s’aoûter, devenir mûr ; aoûterons, ceux qui se louent pour travailler à la moisson.

Dans le dictionnaire, on trouve le nom commun aoûtien (aoûtienne) pour désigner une personne qui prend des vacances au mois d’août. L’adjectif aoûtien (aoûtienne) implique ce qui est en rapport avec les vacances du mois d’août.

Réforme orthographique de 1990
Écrit aoust en français classique (avant 1740), avec l’orthographe de 1990, ce mot peut s’écrire sans accent circonflexe : aout.
→ Rectifications orthographiques de 1990 : Le tréma et les accents.

Septembre

Septembre est le neuvième mois du calendrier grégorien. Septième mois du calendrier romain, il tient son nom du latin septem, qui signifie sept. Le calendrier républicain l’associait aux mois de fructidor, le dernier mois de l’année (du 18, 19 août au 17, 18 septembre) et de vendémiaire (du 22, 23 ou 24 septembre au 21, 22 ou 23 octobre), les 5 ou 6 jours complémentaires étant consacrés à la célébration de fêtes républicaines. Le mois de septembre compte 30 jours. Vulcain en était le dieu tutélaire.

Aux États-Unis, le premier lundi de ce mois est un jour férié, où l’on célèbre la fête du Travail. Dans l’hémisphère Nord, le 22 ou le 23 septembre correspond à l’équinoxe d’automne, qui marque la fin de l’été et le début de l’automne ; dans l’hémisphère Sud, cette date annonce la fin de l’hiver et le début du printemps.

 Publicité

C’est au mois de septembre, dans la seconde moitié, que s’ouvrent les vendanges.

En France métropolitaine, l’année scolaire s’étend de la rentrée qui a lieu début septembre, jusqu’au jour avant la rentrée suivante. La date exacte est fixée par le ministre chargé de l’Éducation nationale. En Belgique, l’année scolaire s’étend théoriquement du 1er septembre au 30 juin.

Octobre

Octobre est le dixième mois de l’année du calendrier grégorien, comportant 31 jours. Octobre était le huitième mois de l’ancien calendrier romain, comme son nom l’indique (le latin octo signifie huit). Il correspondait à vendémiaire et à brumaire dans le calendrier républicain.

Chez les Romains, le mois d’octobre était consacré à Mars. De nos jours, c’est le mois des vendanges.

Aux États-Unis, le Columbus Day est fêté le 12 octobre, en commémoration du jour de 1492 où Christophe Colomb atteignit le Nouveau Monde. Dans la plupart des États et des territoires des États-Unis, le lundi précédant cette date est un jour férié. La fête américaine d’Halloween, qui a lieu la veille de la Toussaint, est l’occasion de mascarades, de feux de joie et de jeux.

Novembre

Novembre est le onzième mois du calendrier grégorien, comportant 30 jours. Pour les Romains, c’était le neuvième mois (le latin novem signifie neuf) de l’année, qui en comptait dix. Novembre a compté 29 jours jusqu’à ce qu’Augustus en imposât 30. Le mois de novembre correspondait à brumaire et frimaire dans le calendrier républicain.

L’église célèbre le 1er novembre la fête de la Toussaint et le 2 celle des Trépassés (des Morts). C’est le plus souvent à la fin de ce mois que commence l’Avent. Le 30 novembre de chaque année, les Écossais fêtent leur saint patron, saint André, tandis que la fin du mois voit les Américains célébrer le Thanksgiving Day (jour d’action de grâce). Le 11 Novembre est le jour de la fête de l’Armistice, qui marque la fin de la Première Guerre mondiale. La fête de la Sainte-Catherine a lieu le 25 novembre. La fête de la Notre Dame de la médaille miraculeuse a lieu le 27 novembre.

En France, de nombreuses prix littéraires sont remis à cette période pour clore la rentrée littéraire (Prix Goncourt, prix Femina, etc.). Depuis 2016, les Français sont invités en novembre à relever le défi du Moi(s) sans tabac.

Pour l’agriculteur, le mois de novembre est le temps des plantations et des semences retardées.

→ À lire : Les prix littéraires. – La rentrée littéraire.

Décembre

Décembre est le douzième et dernier mois du calendrier grégorien, qui comporte trente et un jours, et le plus riche en fêtes. Décembre était le dixième mois du calendrier romain, d’où son nom (du latin decem, « dix ») qui a été conservé après que l’édit de Charles IX (1564) eut fait commencer l’année au mois de janvier.

Chez les Anciens, décembre était consacré à Vesta. C’est dans ce mois qu’on célébrait les Saturnales.

La période de Noël reprend, dans une certaine mesure, le caractère festif des Saturnales, fête que les Romains célébraient à cette époque de l’année en l’honneur du dieu Saturne. La fête juive de Hanoukka se déroule également à la fin décembre.

Le réveillon de la Saint-Sylvestre ou le réveillon du jour de l’An est une coutume qui consiste à fêter l’arrivée du Nouvel An, en veillant jusqu’à minuit le soir du 31 décembre, dernier jour de l’année du calendrier grégorien.

→ Pour un grand choix d’articles en rapport avec Noël, consultez : La magie de Noël.
→ À lire : La Saint-Sylvestre.

Articles connexes

Suggestion de livres


Victorine et les 12 mois de l’année

Histoire : année après année

Le grand Larousse de l’Histoire de France

La Grande Encyclopédie


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...