Les mythes de la Lune

Lumière sur… ► vous êtes ici

Lumière sur…

Les mythes de la lune

Annonce

Présentation

🌙 Les mythes de la Lune désignent les légendes et les croyances rattachées à la Lune dans les différentes cultures.

La Lune est considérée dans de nombreuses traditions comme une importante puissance de la nature associée à la fertilité de la terre (croyances aztèques) mais également à celle des hommes (mythes africains). Son observation attentive sert en outre fréquemment à établir des présages, à déterminer les périodes fastes et néfastes (civilisation assyro-babylonienne) mais également à mettre au point le calendrier agricole et liturgique (Incas, Hindous). Ses différentes phases en font un symbole de mort et de résurrection.

🌕🌖🌗🌘🌑🌒🌓🌔🌕
⬆ Les différentes phrases de la Lune sont le symbole de la mort et de la résurrection.

→ À lire également : Les mythes de la création. – Les mythes des enfers. – Les mythes de la fin du monde. – Les mythes du déluge. – Les mythes de la nuit. – Les mythes de la Lune. – Les mythes du Soleil.

Les divinités de la lune

Dans les croyances hindoues, un rapport est établi entre la Lune et le soma, la boisson des dieux. Cette relation fournit une explication aux phases de la Lune, car son croissant décroît à mesure que les dieux boivent le soma. Progressivement c’est le dieu Soma lui-même qui devient l’incarnation de la Lune. Dans les mythes aztèques, la Lune, nommée Meztli, est née du sacrifice d’un dieu au moment de l’élaboration du monde actuel, produit après la création et la destruction successive des quatre mondes initiaux.

Dans la mythologie égyptienne, la Lune est représentée par le dieu Thot, figuré sous l’apparence d’un homme à tête d’ibis ou de babouin, mais également par Khonsou, fils d’Amon et de Mout, représenté sous la forme d’un homme à tête de faucon coiffé d’un disque lunaire, connu pour parcourir les cieux dans sa barque (décrivant la course de l’astre dans le ciel).

Dans certains récits mythologiques égyptiens, la Lune est parfois aussi considérée comme l’œil d’Horus, dieu du ciel. Cette idée se retrouve dans les croyances japonaises où le dieu de la Lune, Tsuki-Yomi, est issu de l’œil droit du dieu Izanagi.

Fresque de la tombe de Horemheb, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, règne de Horemheb (1319-1291 av. J.-C.). Vallée des Rois, Thèbes-Ouest (Égypte).

 

Annonce

Horus. — Dans l’Égypte ancienne, la Lune est parfois considérée comme l’œil d’Horus, dieu du Ciel, de la Lumière et de la Bonté, couramment représenté sous la forme d’un homme à tête de faucon.
Fresque de la tombe de Horemheb, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, règne de Horemheb (1319-1291 av. J.-C.). Vallée des Rois, Thèbes-Ouest (Égypte).

Les habitants de la Lune

Dans la Chine ancienne, il n’y a pas à l’origine une, mais douze lunes. Pour les Chinois, la Lune, principe féminin, est habitée par un ou plusieurs lièvres. Cet animal lui est d’ailleurs également associé dans les croyances japonaises, aztèques et incas.

La Lune est également le lieu où s’établit l’un des paradis hindous. Les âmes des morts qui n’ont pu échapper aux cycles des réincarnations y séjournent avant leur retour sur terre.

Le couple Lune-Soleil

La Lune possède des liens familiaux avec le Soleil pour de nombreuses cultures. Ainsi, dans le panthéon assyro-babylonien, le dieu Lune Sin est le père de Shamash, le dieu Soleil. Il est également courant que la Lune et le Soleil soient considérés comme un couple. Pour les Incas, la Lune, Quilla, est à la fois la femme et la sœur du Soleil. Pour les Mayas, la Lune est l’épouse infidèle de l’astre solaire, avec lequel elle constitue le couple primordial. Ce lien avec les mythes cosmogoniques se retrouve dans certaines croyances africaines du Togo et du Bénin. La Lune, Mawu, incarne le principe féminin dans le couple qu’elle forme avec le Soleil, Lisa. Ensemble, ils sont à l’origine de la création du monde.

Enfin, dans la mythologie grecque, Artémis, l’une des déesses associées à la Lune, est la sœur jumelle d’Apollon, qui est une divinité solaire. Le Soleil, Hélios, a quant à lui pour sœur la déesse lunaire Séléné, qui parcourt le ciel dans son char d’argent.

→ À lire : Les mythes du Soleil.

Articles connexes

Annonce

Suggestion de livres…

Les grands mythes: Dieux et héros de la mythologie grecqueLe petit Larousse illustré des légendes et des mythes
Les mythes, miroirs de nos sociétésLes Mythes grecs

[➕ Autres choix…]

Annonce

À lire également...

EspaceFrancais.com

You cannot copy content of this page