Leçons d’orthographe ► Les rectifications orthographiques de 1990 ► vous êtes ici 

Les rectifications orthographiques de 1990

Les noms empruntés

Analyse parue au Journal Officiel de la République Française
Édition des Documents Administratifs – 06 décembre 1990 –

Les  règles
Singulier et pluriel des noms empruntés

Les noms ou adjectifs d’origine étrangère ont un singulier et un pluriel réguliers.
Exemples : un zakouski → des zakouskis ; un ravioli → des raviolis ; un graffiti → des graffitis ; un lazzi → des lazzis ; un confetti → des confettis ; un scénario → des scénarios ; un jazzman → des jazzmans, etc.

On choisit comme forme du singulier la forme la plus fréquente, même s’il s’agit d’un pluriel dans l’autre langue.
Ces mots forment régulièrement leur pluriel avec un s non prononcé (exemples : des matchs, des lands, des lieds, des solos, des apparatchiks).

 Publicité

Il en est de même pour les noms d’origine latine (exemples : des maximums, des médias). Cette proposition ne s’applique pas aux mots ayant conservé valeur de citation (exemple : des mea culpa).
Cependant, comme il est normal en français, les mots terminés par s, x et z restent invariables (exemples : un bossdes boss ; un kibboutzdes kibboutz ; un boxdes box).

⚠ ⚠ Remarque ⚠ ⚠
Le pluriel de mots composés étrangers se trouve simplifié par la soudure (exemples : des covergirls, des bluejeans, des ossobucos, des weekends, des hotdogs).

L’analyse

Traditionnellement, les mots d’emprunt s’intègrent à la graphie du français après quelque temps. Certains, malgré leur ancienneté en français, n’ont pas encore subi cette évolution.

Singulier et pluriel

On renforcera l’intégration des mots empruntés en leur appliquant les règles du pluriel du français, ce qui implique dans certains cas la fixation d’une forme de singulier.

 Publicité
Traitement graphique

Le processus d’intégration des mots empruntés conduit à la régularisation de leur graphie, conformément aux règles générales du français. Cela implique qu’ils perdent certains signes distinctifs « exotiques », et qu’ils entrent dans les régularités de la graphie française. On tiendra compte cependant du fait que certaines graphies étrangères, anglaises en particulier, sont devenues familières à la majorité des utilisateurs du français.
On rappelle par ailleurs que des commissions ministérielles de terminologie sont chargées de proposer des termes de remplacement permettant d’éviter, dans les sciences et techniques en particulier, le recours aux mots empruntés.

Orthographe

 Publicité

Articles connexes

Suggestion de livres


Orthophoniste – Orthographe

100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques

Les fautes de français ? : Plus jamais !

Anti-fautes d’orthographe

Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie Nationale

ORTH CM1 : Apprendre l’orthographe
L’Orthographe pour tous
Pour ne plus faire de fautes d’orthographe : 300 trucs et astuces efficaces et faciles

Dictées pour progresser

L’orthographe est un jeu : 50 jeux pour soigner ses maux d’orthographe

Dictionnaire des difficultés de la langue française

Un jour, un mot Cycles 2 et 3 : Ateliers quotidiens pour l’observation réfléchie de la langue


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...