Leçons de vocabulaire ►  vous êtes ici 

Les synonymes

Définition

On entend par synonymes, non pas des mots qui ont la même signification, absolument et dans tous les cas possibles, mais des mots ou des locutions ayant un sens général commun, ce qui les rend synonymes les uns des autres.

Les mots synonymes appartiennent toujours à la même classe grammaticale :

  • verbes : imiter, copier, singer, plagier, contrefaire, etc. ;
  • noms : la frayeur, la peur, l’effroi, la frousse, la crainte ;
  • adjectifs : flexible, souple, malléable, maniable, etc. ;
  • adverbes : vite, rapidement, promptement, hâtivement, précipitamment, etc.

→ À lire : Synonymie, antonymie, homonymie et paronymie.

Les synonymes, des mots de même sens ?

Des mots synonymes ont chacun une signification propre, qui permet d’exprimer des nuances d’idées dans les cas particuliers où la pensée l’exige. Ainsi, l’idée commune aux trois mots terrain, terroir, territoire, et qui constitue le sens général de ces mots, est celle d’une certaine étendue de sol. Le terrain est un espace de terre considéré par rapport à quelque ouvrage, à quelque construction qu’on pourrait y faire, comme une maison, une fabrique, etc. Le terroir est le sol considéré par rapport à l’agriculture ; c’est la terre mise en culture, destinée à produire des récoltes. Le territoire est toute la terre qui forme la circonscription d’une commune, l’étendue d’un département, d’une province, d’un royaume, etc.

L’étude des synonymes apprend à connaître les termes propres, c’est-à-dire les expressions qui rendent exactement la pensée, d’où résultent la clarté et la précision, qui sont les premières qualités, les qualités les plus essentielles du style et du langage.

→ À lire : La langue et le style. – La langue et le langage.

Les sortes de synonymes

Il y a deux sortes de synonymes : les synonymes qui ont des radicaux identiques, et les synonymes qui ont des radicaux différents.

Les trois mots terrain, terroir, territoire, sont dans le premier cas : ils ont le même radical, le mot terre, qui a servi à les former tous les trois. Cependant, les synonymes esclavage et servitude, n’ont pas le même radical : le premier a été formé directement du mot français esclave, le radical du second est le mot latin servus.

  Publicité
 

Il est intéressant d’étudier les synonymes à radicaux identiques, parce que les connaissances que l’on acquiert par cette étude sont extrêmement utiles pour bien apercevoir et apprécier les nuances qui distinguent entre eux les mots synonymes ayant des radicaux différents.

Dans les synonymes à radicaux identiques, l’idée générale et commune est exprimée par le radical. Les nuances d’idées qui distinguent les mots synonymes tiennent à une modification de sens produite par un préfixe, particule qui précède le radical et fait corps avec lui, ou par la terminaison (ou le préfixe), ou enfin par une cause purement grammaticale.

Par exemple, le mot simple traîner et le mot dérivé entraîner ont le même radical : l’idée générale qu’ils expriment est celle de tirer après soi ou mener de force. Mais le préfixe en donne au mot entraîner un sens particulier que n’a pas son synonyme traîner. De même dans le mot règlement, la terminaison (ou le suffixe) –ment modifie le sens du mot règle. Enfin un accident purement grammatical, celui de l’emploi de l’article partitif dans la locution avoir de la peine à faire quelque chose, suffit pour établir une assez grande différence de sens entre cette locution et son synonyme avoir peine à.

L’étude des mots synonymes à radicaux identiques auront donc pour objet de distinguer la véritable signification de ces mots, par la modification qu’un préfixe, la terminaison ou un accident purement grammatical, apporte au sens du radical ou du mot simple.

→ À lire : Radicaux, préfixes et suffixes. – Les mots simples, dérivés et composés.

  Publicité
 

Le synonyme absolu et le synonyme partiel

Le dictionnaire distingue deux types de synonymes : le synonyme absolu (complet ou parfait) et le synonyme partiel (ou incomplet).

Le synonyme absolu (complet ou parfait) est un terme qui peut se substituer à un autre dans tous les contextes possibles. D’un autre côté, le synonyme partiel (ou incomplet) désigne un terme qui ne peut se substituer à un autre que dans un contexte qui diffère selon de nombreuses variantes (intensives, stylistiques, historiques, géographiques, culturelles ou syntaxiques).

Selon Georges Mounin, professeur de linguistique et de sémiologie, « les dictionnaires donnent couramment de ces synonymes partiels, présentant des traits sémantiques communs, comme craindre/redouter ; certains y sont même spécialisés », d’où les dictionnaires de(s) synonymes qui répertorie les synonymes dans une langue.

💡 Georges Mounin
Georges Mounin, pseudonyme de Louis Le Boicher, est né en 1910 et est mort en 1993. Il a enseigné la linguistique générale et la sémiologie à l’Université d’Aix-en-Provence.  Ses œuvres traitent d’un vaste ensemble de sujets, allant de l’histoire de la linguistique à la définition de celle-ci et de ses branches et problèmes traditionnels (sémiologie, sémantique, traduction…) à sa relation avec d’autres domaines de connaissance (philosophie, littérature, dont la poésie en particulier, société).

  Publicité
 
Locutions et expressions
  • Chercher, donner un synonyme à un mot ;
  • définir un mot par son synonyme ;
  • abondance, accumulation, cumul de synonymes ;
  • langue riche, pauvre en synonymes ;
  • étude sémantique, statistique, stylistique de synonymes ;
  • faire d’un mot le synonyme de tel autre ;
  • donner un mot comme le synonyme de tel autre.

Vocabulaire

  Publicité
 

Articles connexes

Suggestion de livres


Dictionnaire des synonymes (Larousse)

Histoire du vocabulaire français

Dictionnaire des synonymes et nuances

Dictionnaire des synonymes, nuances et contraires

trouver le mot juste

Trouvez le bon mot

Dictionnaire des combinaisons de mots

Dictionnaire analogique


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


  Publicité
 

À lire également...