Précis de notions

Lexique des termes littéraires, linguistiques et stylistiques

A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M

 N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z

I

Identification • Idéologie • Idéogramme • Image • Imbroglio • Implexe • Impromptu

Incipit • Index • Induction • Infralittérature • Intermède • Intertextualité • Intertitre

Intonation • Intrigue • Inversion • Ironie

Identification (n.f.)

Image introduite par un verbe d’état : Je suis un vieux boudoir ; Notre âme est un vaisseau cherchant son Icarie. Il s’agit d’une équivalence artistique particulièrement significative, d’une passerelle entre l’expérience vécue et « les mots pour le dire ».

Idéologie (n.f.)

Ce terme désigne la façon d’interpréter et d’expliquer le monde, les idées et les valeurs propres à un groupe donné, à une société, et qui sous-tendent plus ou moins consciemment son action.

 Idéogramme (n.m.)

Il s’agit d’un signe d’écriture qui représente à lui seul un objet ou une idée, et non pas seulement un son (écriture phonique) ou une syllabe (écriture syllabique). L’écriture chinoise est idéogrammatique.

 Image (n.f.)

C’est un procédé qui a pour but de rendre une idée ou une réalité plus sensible ou plus belle, en donnant à ce dont on parle des formes qui viennent d’autres objets. La métaphorela comparaisonl’allégorie, par exemple, sont des images.

Pour être plus précis, l’image est une figure (au sens le plus large du terme) fondée sur la similitude (notamment allégorie).

Note
Mounin (1974) note à propos de cet emploi de « image » : « Terme générique assez vague utilisé depuis le XIXe siècle pour désigner surtout les tropes fondés sur le rapport d’analogie […], mais aussi les autres tropes, certaines figures, et de nombreuses anomalies sémantiques […]. L’image est envisagée comme un moyen de connaissance […], ou d’expression de soi, non comme un ornement esthétique. Sous l’influence de la psychanalyse, on a souvent tendance à considérer dans le terme « image » à la fois son expression linguistique et sa source inconsciente individuelle ou collective. » (TLFi)

 Les figures de style.

 Publicité

Imbroglio (n.m.)

Il s’agit d’une situation très embrouillée, très complexe, dans laquelle il est difficile de se retrouver. On peut parler d’imbroglio pour l’intrigue de certaines pièces de théâtre.

Implexe (adj.)

S’emploie surtout à propos des pièces de théâtre. Se dit d’une action qui, loin de présenter la simplicité de certaines pièces raciniennes (Bérénice), accumule les événements d’acte en acte (Corneille, le drame romantique).

→ Le genre dramatique.
 Genre littéraire : Le théâtre.

Impromptu (n.m.)

Petit poème improvisé. Le genre était prisé dans certains salons du XVIIe siècle et Molière s’en moque dans Les Précieuses ridicules. L’expression « un impromptu à loisir » est une « alliance de mots » ironique puisque « à loisir » signifie « en prenant son temps ».

 Incipit (n.m.)

Par référence à la locution latin que l’on trouve au début des manuscrits latins du Moyen-Âge : incipit liber « ici commence le livre ».

Début d’un roman ou de toute œuvre narrative ou poétique. Premiers mots d’un manuscrit, d’un texte.

 Genre littéraire : Le roman.

 Index (n.m.)

C’est la liste, par ordre alphabétique, des noms propres ou des sujets dont il a été question dans un ouvrage ; la liste des notions ci-contre est un exemple d’index.

Induction (n.f.)

 Publicité

C’est un type de raisonnement qui consiste à passer du particulier au général. En d’autres termes, cela signifie qu’à partir d’un fait ou d’une série de faits on aboutit à une idée. C’est un raisonnement fréquent dans les sciences expérimentales, quand on tire des règles générales d’une série d’observations. (voir aussi la déduction)

 Analyser un texte argumentatif.

Infralittérature (n.f.)

Terme employé pour désigner ce qui est considéré comme une sous-littérature.

La racine « infra » est un mot latin signifiant « au-dessous ». L’infralittérature correspond à des productions comme le roman-photo, la littérature pornographique, certaines formes de roman policier et de roman d’aventure, la bande dessinée.

Cette notion d’infralittérature — ou de « paralittérature » ou de « sous-littérature » — implique évidemment un jugement de valeur qui peut être discuté.

Intermède (n.m.)

C’est une sorte de divertissement entre deux actes d’une pièce de théâtre. Molière a souvent utilisé des intermèdes dans ses comédies (exemple: Le Bourgeois gentilhomme).

→ Le genre dramatique.
→ Genre littéraire : Le théâtre.

Intertextualité (n.f.)

Dans un texte, c’est l’ensemble des allusions à d’autres textes déjà écrits, aux idées qui existent déjà, aux motifs culturels déjà développés par d’autres écrivains. Quand on explique un texte, il est important de savoir déceler ces allusions plus ou moins implicites.

 Publicité

Intertitre (n.m.)

Terme du journalisme qui désigne un titre apparaissant en gras dans le corps-même d’un article et qui, le plus souvent, résume le contenu ou met en valeur une idée essentielle du ou des paragraphes qui suivent.

Intonation (n.f.)

Il s’agit du mouvement mélodique de la parole, caractérisé par des variations de hauteur.

Intrigue (n.f.)

 Publicité

C’est l’enchaînement des événements dans un récit de fiction ou dans une pièce de théâtre. Dans un récit de fiction, on peut mettre en évidence les phases successives de l’intrigue.

→ Le genre dramatique.
→ Genre littéraire : Le théâtre.

 Inversion (n.f.)

Dans une phrase, c’est une construction qui n’est pas conforme à l’ordre habituel de succession des mots. Par exemple, l’inversion du sujet dans une interrogation: Est-il venu ?

La grammaire distingue plusieurs types d’inversion :

  • Inversion, dite poétique, de l’attribut.
    Exemple : Fière est cette forê dans sa beauté tranquille. (Musset)
  • Inversion, dite poétique, du complément déterminatif.
    Exemple : Un soir qui traîne au fil d’un lambeau voyageur / De ma docile enfance un reflet de rougeur. (Valéry)
  • Inversion, usuelle en poésie, du complément d’adjectif.
    Exemple : Mais si ce même enfant à tes ordres docile, / Doit être à tes desseins un instrument utile… (Racine)

Ironie (n.f.)

L’ironie est une figure qui joue sur la caractérisation intensive de l’énoncé: comme chacun sait, on dit le contraire de ce que l’on veut faire entendre.

→ Les figures de style.


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...