Rutebeuf

Auteurs françaisMoyen Âge ► vous êtes ici

Auteurs français

Rutebeuf

vers 1230 – vers 1285

Présentation

Rutebeuf (XIIIe siècle) est un poète et écrivain français. Il est l’auteur de fabliaux propagandistes et satiriques qui s’opposent à la tradition de la poésie courtoise des trouvères, dont il rejette les thèmes et le style raffiné.

→ À lire : Le fabliau. – Les trouvères. – La littérature française du Moyen Âge.

Un poète engagé

RutebeufSeuls certains vers de ses œuvres composées entre 1250 et 1285 permettent de déduire et de reconstituer des étapes de sa vie. D’origine champenoise, Rutebeuf vit probablement à Paris où, même s’il a bénéficié d’une formation de clerc, il mène une vie de ménestrel (ou jongleur) professionnel. Porte-parole et témoin public, il met son talent de poète au service de causes variées dont celle de l’Université qui traverse, entre 1252 et 1259, une crise opposant les maîtres « séculiers » et les « réguliers des ordres mendiants », en rédigeant, entre 1255 et 1259, deux poèmes véhéments : Discorde de l’Université et des Jacobins et Des ordres de Paris, où il accuse les moines de pervertir l’Église et sa pensée par une soif de puissance dissimulée. Il attaque aussi, au nom de sa condition d’artiste pauvre, l’influence de la papauté sur le pouvoir royal et l’enseignement religieux qui, en prônant l’austérité, menacent ses activités de ménestrel et favorisent l’éclatement de la société médiévale. Il poursuit sa dénonciation des faiblesses du siècle dans la Bataille des vices contre les vertus et le Dit d’hypocrisie. Il s’exprime enfin en faveur de la croisade de Louis IX en Orient, dénonçant ceux — chevaliers et princes — qui rechignent à y prendre part, mais encore et surtout les moines, accusés de s’enrichir au nom de la Terre sainte.

La litanie des pauvres

Mais il chante surtout l’infortune de sa condition de ménestrel, précaire, malaisée et aliénante, sa détresse personnelle aussi, d’homme mal marié, joueur et abandonné de tous, dans une série de complaintes lyriques : le Mariage Rutebeuf, la Complainte Rutebeuf, la Grièche d’hiver, la Grièche d’été, la Pauvreté Rutebeuf, la Repentance Rutebeuf (environ 1260-1262), où il s’analyse dans une exhibition dramatique de lui-même, n’excluant cependant ni le rire ni la satire.

On lui connaît également une production hagiographique : des biographies de saintes, comme celles de Marie l’Égyptienne ou d’Élisabeth de Hongrie, et une pièce de théâtre parabolique, Le Miracle de Théophile (1263), qui apparaît comme un credo (ou une requête ?) ; reflet d’une conscience ébranlée, le monde y est en effet décrit et analysé comme déloyal et perverti, en proie à l’instabilité à laquelle le condamne fatalement la bataille du bien et du mal.

Principales œuvres

Poèmes religieux

  • La Vie de sainte Marie l’Égyptienne
  • La Vie de sainte Élysabel
  • Le Dit de Nostre Dame
  • Ave Maria

Satire de l’église et des religieux

  • Des règles (1259)
  • Le Dit de sainte Église (1259)
  • Des Jacobins (1263)
  • La Chanson des ordres
  • Des Béguines
  • La Voie de Paradis (1265)
  • Renart le Bestourné

La polémique autour de l’Université

  • La Discorde de l’Université de Paris et des Jacobins (1254)
  • Le Dit de Guillaume de Saint-Amour
  • La Complainte Guillaume
  • Le Dit de l’Université de Paris
  • Du pharisien (1259)

Chansons de croisade

  • La Complainte d’outre-mer
  • La Chanson de Pouille (1264)
  • Le Dit de Pouille
  • La Voie de Tunes (1267)
  • La Disputaison du Croisé et du Décroisé (1268)

Déplorations funèbres

  Publicité
 
  • La Complainte du comte de Nevers (1266)
  • La Complainte du roi de Navarre (1271)
  • La Complainte du comte de Poitiers (1271)

Les complaintes du pauvre Rutebeuf

  • La Griesche d’hiver
  • La Griesche d’été
  • Le Dit des ribauds de Grève
  • Le Mariage Rutebeuf
  • La Complainte Rutebeuf
  • La Paix Rutebeuf
  • La Povreté Rutebeuf
  • La Mort Rutebeuf

Poème dramatique et monologue comique

  • Le Miracle de Théophile
  • Le Dit de l’Herberie

Fabliaux

  • La Disputaison de Charlot et du barbier
  • La Dame qui fit trois tours autour du moutier

Article connexes

Suggestion de livres


Œuvres complètes

Poèmes de l’infortune et autres poèmes

Le Miracle de Théophile

La littérature française du Moyen Âge : Théâtre & poésie


Articles recommandés pour vous…


À lire également...

EspaceFrancais.com