Étiqueté : Littérature

Portrait de Jean Giono en 1937 par Eugène Martel.

Jean Giono : Colline (1928)

Colline est un roman de Jean Giono, publié en 1928, aux éditions Grasset. C’est le premier roman de l’auteur et le premier de la « Trilogie de Pan ». Les deux autres seront : Un de Baumugnes (1929) et Regain (1930).

Portrait de Jean Giono en 1937 par Eugène Martel.

Jean Giono : Que ma joie demeure (1935)

Que ma joie demeure est un roman de Jean Giono, publié en 1935 aux éditions Grasset. Cette œuvre est est un hymne à la vie, un chant merveilleux en l’honneur de la nature, des hommes et des animaux…

Portrait de Jean Giono en 1937 par Eugène Martel.

Jean Giono : Un roi sans divertissement (1947)

Un roi sans divertissement est une chronique romanesque de Jean Giono, publiée en 1947. L’auteur inaugure une série romanesque très noire, centrée sur l’analyse du mal et de la misère humaine, bien loin du cycle provençal de Regain…

Portrait de Jean Giono en 1937 par Eugène Martel.

Jean Giono

Jean Giono est écrivain français, dont de nombreux romans ont pour cadre — voire pour personnage principal — la Provence. Il est né le 30 mars 1895 à Manosque et mort le 9 octobre 1970 dans la même ville…

Hernani, drame de Victor Hugo : défets de presse, 1830.

Victor Hugo : Hernani (1830)

Hernani est un drame en cinq actes et en vers de Victor Hugo, représenté pour la première fois en 1830 à Paris à la Comédie-Française. La création, qui consacre l’entrée du drame romantique dans le sanctuaire du classicisme, donne lieu à la célèbre « bataille d’Hernani ».

La rhétorique

La rhétorique

La rhétorique est l’art de l’éloquence et de la persuasion, définition qui correspond, dans son acception la plus large, à celle qu’en avait donnée l’Antiquité…

Tristan et Yseult s'embarquent, enluminure du XVe siècle extraite du Roman de Tristan. Musée Condé, Chantilly.

Tristan et Iseut

Tristan et Iseut est un récit légendaire qui nous a été transmis par plusieurs ensembles romanesques en vers et en proses, composés entre 1150 et 1235.

Portrait de Bernard Le Bouvier de Fontenelle fait par Hyacinthe Rigaud en 1713. Musée Fabre, Montpellier.

Bernard Le Bovier de Fontenelle

Bernard Le Bovier de Fontenelle est né le 11 février 1657 à Rouen et est le 9 janvier 1757 à Paris. Il est philosophe et poète français, qui a annoncé l’esprit des Lumières en ayant vulgarisé de nouvelles théories scientifiques…

Portrait de Fénelon par Joseph Vivien (XVIIIe siècle).

Fénelon

François de Salignac de La Mothe-Fénelon est né le 6 août 1651 au château de Fénelon à Sainte-Mondane (Quercy, aujourd’hui la Dordogne) et mort le 7 janvier 1715 à Cambrai. Il rédige Les Aventures de Télémaque (1699), considéré comme une critique de la politique de Louis XIV…

La chanson

La chanson

La chanson est une petite composition de vers chantée, de caractère populaire, d’inspiration sentimentale ou satirique, divisée en couplets souvent séparés par un refrain…

Photo de Michel Butor

Michel Butor

Michel Butor est un poète, romancier, enseignant, essayiste, critique d’art et traducteur français né à Mons-en-Barœul (Nord) le 14 septembre 1926 et mort le 24 août 2016 à Contamine-sur-Arve (Haute-Savoie)…

Le lai

Le lai

Le lai est un mot qui signifiait, au Moyen Âge, chanson ou plutôt récit chanté. Il s’agit d’une forme poétique médiévale d’origine bretonne, narrative ou lyrique…

Photo de Jean d'Ormesson

Jean d’Ormesson

Jean Lefèvre comte d’Ormesson, plus connu sous Jean d’Ormesson, et parfois surnommé Jean d’O, né le 16 juin 1925 à Paris et mort le 5 décembre 2017 à Neuilly-sur-Seine, est un écrivain, journaliste et philosophe français…

Le pastiche

Le pastiche

Le pastiche est l’imitation, en forme d’exercice de style, d’un article par un autre. Ni citation ni plagiat, le pastiche s’oppose encore à la parodie, en ce qu’il est une œuvre imitant la manière ou le style d’une œuvre antérieure, en principe sans intention satirique…

L’acrostiche

L’acrostiche

L’acrostiche est un poème ou une strophe, dont les vers sont disposés de telle manière que la lecture des premières lettres de chacun d’eux, effectuée de haut en bas, révèle un nom, une devise, une sentence, en rapport avec l’auteur, le dédicataire, le sujet du poème, etc.