Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#7910
Quand c'est une question de survie, on range au placard les grands idéaux qu'on s'était fabriqués gamine. Et on encaisse, on se tait, on laisse dire, on subit. (Agnès Ledig, Juste avant le bonheur, Pocket, p. 13)
#7911
C'est ça, la vie. Des coupures, des écorchures, des entorses, et des baumes. (Agnès Ledig, Juste avant le bonheur, Pocket, p. 153)
#7912
Ce n'est pas la vie qui est belle, c'est nous qui la voyons belle ou moins belle. Ne cherchez pas à vouloir atteindre un bonheur parfait, mais contentez-vous des petites choses de la vie qui, mises bout à bout, permettent de tenir la distance. (Agnès Ledig, Juste avant le bonheur, Pocket, p. 219)
#7913
Ainsi va la vie, elle se nourrit d'impermanence, et c'est l'impermanence qui fait que la vie est vie. Le passé laisse une trace comme les pas dans le sable, mais c'est vers l'avenir que l'on marche. (Agnès Ledig, Juste avant le bonheur, Pocket, p. 303)
#8032
Les hommes sont pires que des oignons pour le nombre d'épaisseurs. (Agnès Ledig, Juste avant le bonheur, Pocket, p. 141)
#8034
Quand on s'attend au pire, le moins pire a une saveur toute particulière, que vous dégusterez avec plaisir, même si ce n'est pas le meilleur. (Agnès Ledig, Juste avant le bonheur, Pocket, p. 169)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.