Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#71
On veut toujours que l'imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté de déformer les images fournies par la perception, elle est surtout la faculté de nous libérer des images premières, de chager les images. (Gaston Bachelard)
#72
C'est à l'animus qu'appartiennent les projets et les soucis, deux manières de n'être pas présent à soi-même. À l'anima appartient la rêverie qui vit le présent des heureuses images. (Gaston Bachelard)
#1195
Qui n’a senti cette pensée, qui entre dans l’âme, comme une lame de couteau; ...ainsi quiconque pense vraiment à la mort ne peut le faire sans pâlir. C’est une pensée brève, et presque secrète, aiguë comme le cri de l’hirondelle, et elle ne s’atténue que par un lent endurcissement, ou par une plus grande espérance. (Gaston Bachelard, La dialectique de la durée)
#1656
Penser scientifiquement, c'est se placer dans le champ épistémologique intermédiaire entre théorie et pratique, entre mathématiques et expérience. Connaître scientifiquement une loi naturelle, c'est la connaître à la fois comme phénomène et comme noumène. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#1657
Finalement la philosophie de la science physique est peut-être la seule philosophie qui s'applique en déterminant un dépassement de ses principes. Bref, elle est la seule philosophie ouverte. Toute autre philosophie pose ses principes comme intangibles, ses premières vérités comme totales et achevées. Toute autre philosophie se fait gloire de sa fermeture. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#1725
Nous comprenons la Nature en lui résistant. (Gaston BACHELARD, La Formation de l'esprit scientifique)
#2279
En écrivant un livre, il faut tout de même réfléchir. (Gaston Bachelard)
#5344
Au spectacle des phénomènes les plus intéressants, les plus frappants, l'homme va naturellement avec tous ses désirs, avec toutes ses passions, avec toute son âme. On ne doit donc pas s'étonner que la première connaissance objective soit une première erreur. (Gaston Bachelard, La formation de l'esprit scientifique)
#5370
C'est beaucoup trop simple de répéter sans cesse que le mathématicien ne sait pas de quoi il parle; en réalité, il affecte de ne le point savoir; il doit parler comme s'il ne le savait pas il refoule l'intuition; il sublime l'expérience. (Gaston Bachelard, Le nouvel esprit scientifique)
#5702
Tout rêveur de flamme est un poète en puissance. Toute rêverie devant la flamme est une rêverie qui admire. (Gaston Bachelard, La flamme d'une chandelle)
#5876
Le profil épistémologique de la notion d'énergie chez Nietzsche, par exemple, suffirait peut-être à expliquer son irrationalisme. Avec une fausse notion, on peut faire une grande doctrine. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#5897
La plus grande des forces, c'est la naïveté. (Gaston Bachelard, L'Intuition de l'instant)
#5908
Il faut que chacun s'apprenne à échapper à la raideur des habitudes d'esprit formées au contact des expériences familières. Il faut que chacun détruise plus soigneusement encore ses phobies, ses philies , ses complaisances pour les intuitions premières. (Gaston Bachelard, La psychanalyse du feu)
#5973
Pour que nous ayons quelque garantie d'être du même avis, sur une idée particulière, il faut, pour le moins, que nous n'ayons pas été du même avis. Deux hommes, s'ils veulent s'entendre vraiment, ont dû d'abord se contredire. La vérité est fille de la discussion, non pas fille de la sympathie. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#6006
Le déterminisme scientifique se prouve sur des phénomènes simplifiés et solidifiés: le causalisme est solidaire du chosisme. Le déterminisme mécanique se prouve sur une mécanique mutilée, livrée à l'analyse incorrecte de l'espace-temps. Le déterminisme de la science physique se prouve sur des phénomènes hiérarchisés, en majorant des variables particulières. Le déterminisme de la science chimique se prouve sur des corps purifiés, en se référant à des qualités énumérées. (Gaston Bachelard, Le nouvel esprit scientifique)
#6017
[...] il ne s'agit plus, comme on le répétait sans cesse au XIXe siècle, de traduire dans le langage mathématique les faits livrés par l'expérience. Il s'agit plutôt, tout à l'inverse, d'exprimer dans le langage de l'expérience commune une réalité profonde qui a un sens mathématique avant d'avoir une signification phénoménale. (Gaston Bachelard, Études)
#6019
On ne résiste jamais complètement à un préjugé qu'on perd beaucoup de temps à attaquer. (Gaston Bachelard, La psychanalyse du feu)
#6048
La flamme nous force à imaginer. (Gaston Bachelard, La flamme d'une chandelle)
#6143
L'amour n'est qu'un feu à transmettre. Le feu n'est qu'un amour à surprendre. (Gaston Bachelard, La psychanalyse du feu)
#6163
Seul, la nuit, avec un livre éclairé par une chandelle - livre et chandelle, double îlot de lumière, contre les doubles ténèbres de l'esprit et de la nuit.
J'étudie! Je ne suis que le sujet du verbe étudier.
Penser je n'ose.
Avant de penser, il faut étudier.
Seuls les philosophes pensent avant d'étudier.
(Gaston Bachelard, La flamme d'une chandelle)
#6465
Un axiome étant posé il faut toujours un second acte pour en affirmer une application quelconque, c'est-à-dire pour reconnaître les circonstances où cet axiome peut être invoqué. (Gaston Bachelard, Le nouvel esprit scientifique)
#6760
[...] la méthode cartésienne qui réussit si bien à expliquer le Monde, n'arrive pas à compliquer l'expérience, ce qui est la vraie fonction de la recherche objective. (Gaston Bachelard, Le nouvel esprit scientifique)
#6963
Plus le grain de matière est petit, plus il a de réalité substantielle ; en diminuant de volume, la matière s'approfondit. (Gaston Bachelard, Le nouvel esprit scientifique)
#7063
[...] le démon de la simplification [...] (Gaston Bachelard, Études)
#7464
Le feu est ainsi un phénomène privilégié qui peut tout expliquer. (Gaston Bachelard, La psychanalyse du feu)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.