Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#178
N'est-il pas honteux que les fanatiques aient du zĂšle et que les sages n'en aient pas? Il faut ĂȘtre prudent, mais non pas timide. (Voltaire, PensĂ©es dĂ©tachĂ©es de M. l'AbbĂ© de St-Pierre)
#196
Qui sert bien son pays n'a pas besoin d'aĂŻeux. (Voltaire)
Commentaire : Tiré de Mérope
#306
L'amitiĂ© d'un grand homme est un bienfait des dieux. (Voltaire, ƒdipe)
#310
C'est l'étoffe de la nature que l'imagination a brodée. (Voltaire)
#311
Qui que tu sois, voici ton maĂźtre:
Il l'est, le fut, ou doit l'ĂȘtre. (Voltaire, PoĂ©sies MĂȘlĂ©es)
#424
Si l'auteur m'émeut, s'il m'intéresse, je ne le chicane pas, je ne sens que le plaisir qu'il m'a donné. (Voltaire, Lettre à Laharpe)
#446
Ce qui m'a dégoûté de la profession d'avocat, c'est la profusion de choses inutiles dont on voulut charger ma cervelle. Au fait! est ma devise. (Voltaire)
#461
Si quelquefois l'innocent badinage
Vient en riant Ă©gayer mon ouvrage,
Quand il le faut, je suis trÚs sérieux.
Mais je voudrai n'ĂȘtre pas ennuyeux. (Voltaire, la Pucelle d'OrlĂ©ans)
#529
Tout est bien, tout va bien, tout va le mieux qu'il soit possible. (Voltaire, Candide)
#538
J'ai fait un peu de bien; c'est mon meilleur ouvrage. (Voltaire, EpĂźtres; Ă  Horace)
#539
Un jour tout sera bien, voilà notre espérance:
Tout est bien aujourd'hui, voilĂ  l'illusion.
(Voltaire, PoÚme sur le désastre de Lisbonne)
#540
Quand Auguste buvait, la Pologne Ă©tait ivre. (Voltaire, EpĂźtre)
#641
Quelques femmes toujours badines,
Quelques amis toujours joyeux,
Peu de vĂȘpres, point de matines,
Une fille, en attendant mieux,
VoilĂ  comme l'on doit sans cesse
Faire tĂȘte au sort irritĂ©,
Et la véritable sagesse
Est de savoir fuir la tristesse
Dans les bras de la volupté.
(Voltaire, ƒuvres Complùtes, X)
#649
Le doge a ses chagrins, les gondoliers ont les leurs. (Voltaire, Candide)
#877
Les gens qui Ă©crivent, surtout les artistes, doivent convenir qu'on ne peut rien comprendre en ce monde, comme en convint jadis Socrate, et comme en convenait Voltaire. La foule croit qu'elle sait et comprend tout; plus elle est bĂȘte, plus son horizon lui semble vaste. (Anton-P. Tchekhov, Lettres Ă  A. Souverine)
#879
Nous autres, sur notre petit tas de boue, nous ne concevons rien au-delà de nos usages. (Voltaire, Micromégas)
#974
Malheur Ă  qui ne se corrige pas, soi et ses Ɠuvres! Il faut se corriger, eĂ»t-on quatre-vingts ans. Je n'aime point les vieillards qui disent: « J'ai pris mon pli.» Ah! vieux fou, prends-en un autre. Rabote tes vers, si tu en as fait, et ton humeur, si tu en as. (Voltaire)
#980
Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent. (Voltaire, Zadig)
#1005
Rien n'est plus aisé à faire qu'un mauvais livre, si ce n'est une mauvaise critique. (Voltaire)
#1225
Croiriez-vous que cordonnier vienne de ce que ceux qui exercent cette profession donnent des cors avec leurs chaussures? Je le fis, l'autre jour, croire Ă  un bien honnĂȘte homme (Voltaire)
Commentaire : Ă  Costard
#1279
La métaphysique est le roman de l'esprit. (Voltaire)
#1337
Si Dieu nous a faits Ă  son image, nous le lui avons bien rendu. (Voltaire, le Sottisier)
#1338
Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer. (Voltaire, EpĂźtres, CIV)
#1456
A tout prendre, je crois que l'ouvrage gagne Ă  la lecture. (Jean le Rond d'Alembert, Lettre Ă  Voltaire)
#1496
La lecture agrandit l'ùme, et un ami éclairé la console. (Voltaire, L'Ingénu)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.