Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#76
Le style d'un auteur dramatique est dans le choix des personnages, dans les sentiments qu'il leur prête, dans la démarche de l'action. Quant à sa position personnelle, elle doit rester modeste. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
Commentaire : Cet avant-propos est excellent pour être lu!
#157
La vie est pleine d'absurdit√©s qui peuvent avoir l'effronterie de ne pas para√ģtre vraisemblables. Et savez-vous pourquoi? Parce que ces absurdit√©s sont vraies. (L. Pirandello, Six personnages en qu√™te d'auteur)
#415
Si ma√ģtre Bernard de Palissy √©tait l'auteur de tous les vases, plats, sauci√®res, assiettes, sali√®res et hanaps qu'on lui attribue, il aurait d√Ľ br√Ľler tout le bois des futaies de Fontainebleau. (L√©on Larguier)
#424
Si l'auteur m'émeut, s'il m'intéresse, je ne le chicane pas, je ne sens que le plaisir qu'il m'a donné. (Voltaire, Lettre à Laharpe)
#427
Le plus bel hommage que nous puissions rendre √† un auteur n'est pas de rester attach√©s √† la lecture de ses pages, mais plut√īt de cesser inconsciemment de lire, de reposer le livre, de le m√©diter et de voir au-del√† de ses intentions avec des yeux neufs. (Charles Morgan)
#433
Un grand auteur dramatique est celui qui n'écrit pas que de mauvaises pièces. (Jacques Deval)
#1004
Il n'y a point d'ouvrage si accompli qui ne fondit tout entier au milieu de la critique, si son auteur voulait en croire tous les censeurs qui √ītent chacun l'endroit qui leur pla√ģt le moins. (La bruy√®re, Caract√®res)
#1049
La jeunesse doit non seulement assimiler tout ce qu'a créé la vieille culture, mais élever la culture à une hauteur nouvelle, inaccessible aux gens de la vieille société. (Constantin Stanislavski)
#1270
Les grands romans sont toujours un peu plus intelligents que leurs auteurs. (Milan Kundera, L'art du roman)
#1287
Le roman policier peut être en prise directe sur la vie, permettre à un auteur de traiter sous forme de roman de grandes affaires criminelles mettant en cause de hauts personnages, d'en montrer les implications politiques et policières. (Jacques Jaubert)
#1474
La lecture de tous bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés qui en ont été les auteurs, et même une conversation étudiée, en laquelle ils ne nous découvrent que les meilleures de leurs pensées. (René Descartes, Discours de la méthode)
#1817
En France, on fait, par un plaisant moyen,
Taire un auteur quand d'écrits il assomme.
Dans un fauteuil d'académicien,
Lui quarantième, on fait asseoir cet homme.
Lors il s'endort et ne fait plus qu'un somme:
Plus n'en avez phrase ni madrigal.
Au bel esprit, ce fauteuil est en somme
Ce qu'à l'amour est le lit conjugal. (Piron)
#1821
Si ce coup de bec, de Becque, t'éveille,
O Thomas Corneille, en l'obscur tombeau,
Pardonne à l'auteur qui baye aux corneilles
Et songe au public qui b√Ęille aux "Corbeaux". (Alexandre Dumas, fils)
Commentaire : réplique à la précédente citation (#1820)
#1832
Le corps
de Benjamin Franklin, imprimeur,
(comme la couverture d'un vieux livre
dont le dedans est arraché,
et qui n'a plus, ni reliure, ni dorure)
sert ici de p√Ęture aux vers:
mais l'ouvrage en lui-même ne sera pas perdu,
car il repara√ģtra un jour,
(ainsi qu'il l'a toujours pensé)
dans une nouvelle et plus belle édition
revue et corrigée
par l'auteur.
Commentaire : (Benjamin Franklin)
#1889
L'Homme noir, l'auteur de ce quasi-livre, ne veut pas √Čcrire; c'est √Čcire qui a voulu et veut l'auteur. (Xavier Forneret, Sans titre, par un homme noir blanc de visage)
#1958
Les auteurs de recueils de citations sont comme ces gens qui mangent des cerises, qui commencent par les meilleures et qui finissent par les manger toutes. (Sébastien Chamfort)
#2502
Les femmes d'√† pr√©sent sont bien loin de ces mŇďurs:
Elles veulent écrire et devenir auteurs. (Molière, Les Femmes Savantes)
#2617
Comme par hasard, frotter pour que le sang en jaillisse est peut-√™tre la mani√®re dont il faut frotter le texte pour arriver √† la vie qu'il dissimule. Beaucoup d'entre vous penseront avec raison qu'en ce moment m√™me je suis en train de frotter le texte pour en faire jaillir du sang. Je rel√®ve le d√©fi! A-t-on jamais vu lecture qui soit autre chose que cet effort exerc√© sur un texte? Dans la mesure o√Ļ elle repose sur la confiance accord√©e √† l'auteur, elle ne peut consister qu'en cette violence faite aux mots pour leur arracher le secret que le temps et les conventions recouvrent de leurs s√©dimentations d√®s que ces mots s'exposent √† l'air libre de l'histoire. Il faut en frottant enlever cette couche qui les alt√®re. Je pense que vous trouverez cette m√©thode de travail naturelle. Raba en se frottant le pied donnait une expression plastique au travail intellectuel auquel il se livrait. (Emmanuel L√©vinas)
#2619
Un mauvais ouvrage porte en lui sa punition, - le m√©pris et le ridicule; un bon excite l'envie et vaut √† son auteur mille mortifications. Il se voit assailli de critiques partiales et malveillantes: l'un censure le plan, l'autre le style, un troisi√®me le but moral qu'il s'est propos√©; et ceux qui n'ont rien trouv√© √† reprocher au livre s'occupent √† fl√©trir l'auteur...visent √† blesser l'homme, ne pouvant nuire √† l'√©crivain. Bref, entrer dans la lice des litt√©rateurs, c'est vous exposer volontairement aux traits de la n√©gligence, du ridicule, de l'envie et du d√©sappointement. Que vous √©criviez bien ou mal, soyer s√Ľr que vous n'√©chapperez pas au bl√Ęme; c'est l√†-m√™me la principale consolation d'un jeune auteur; il se souvient que Lope de Vega et Calderon ont eu des envieux et d'injustes critiques, et sa modestie en conclut qu'il est absolument dans la m√™me cat√©gorie. (Matthew Gregory Lewis)
#2620
Un auteur, qu'il soit bon ou mauvais, ou entre les deux, est un animal que chacun a le droit d'attaquer; car si tout le monde n'est pas capable d'écrire des livres, tout le monde se croit capable de les juger. (Matthew Gregory Lewis)
#2776
... il y a des auteurs originaux dont la moindre hardiesse r√©volte parce qu'ils n'ont pas d'abord flatt√© les go√Ľts du public et ne lui ont pas servi les lieux communs auxquels il est habitu√©. (Marcel Proust)
#2823
... j'ai toujours senti que l'état d'auteur n'était, ne pouvait être illustre et respectable qu'autant qu'il n'était pas un métier. (Jean-Jacques Rousseau)
#2879
...cependant que ses bêtes mangèrent, l'auteur se reposa quelque temps et se mit à songer à ce qu'il dirait dans le prochain chapitre. (Scarron)
#3281
Ainsi qu'en sots auteurs,
Notre siècle est fertile en sots admirateurs.
(Nicolas Boileau, L'Art poétique)
#3283
C'est en vain qu'au Parnasse un téméraire auteur
Pense de l'art des vers atteindre la hauteur ...
Si son astre en naissant ne l'a formé poète ...
Pour lui Phébus est sourd, et Pégase est rétif.
(Nicolas Boileau, L'Art poétique)
#3285
Dans ce sac ridicule o√Ļ Scapin s'enveloppe,
Je ne reconnais plus l'auteur du Misanthrope.
(Nicolas Boileau,L'Art poétique)
#4039
Il existe une heure de la soir√©e o√Ļ la prairie va dire quelque chose. Elle ne le dit jamais. Peut-√™tre le dit-elle infiniment et nous ne l'entendons plus, ou nous l'entendons, mais ce quelque chose est intraduisible comme une musique... (Jorge Luis Borges, L'auteur et autres textes)
#4289
L'id√©al quand on lit, c'est de tout oublier. Savoir que dans un livre se trouve un ton, qu'on va √™tre √©tonn√©, √©merveill√©, √©mu √† coup s√Ľr, qu'on va sourire, qu'on va conna√ģtre un plaisir sans retenue. Le savoir pendant des ann√©es, se retenir d'aller v√©rifier, puis un jour risquer un oeil, pour voir. Et ne pas √™tre d√©√ßu. La grande joie qui nous emplit, que n'a certes pas connue l'auteur du livre. (Gilles Archambault, Les plaisirs de la m√©lancolie)
#4827
Il faut autant de travail pour √©crire un mauvais livre qu'un bon; il sort avec la m√™me sinc√©rit√© de l'√Ęme de l'auteur. (Aldous Huxley)
#7703
Il y a des auteurs qui écrivent avec de la lumière, d'autres avec du sang, avec de la lave, avec du feu, avec de la terre, avec de la boue, avec de la poudre de diamant et ceux qui écrivent avec de l'encre. Les malheureux, avec de l'encre simplement. (Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord)
#7736
[...] en tant qu'auteur j'aimerais jouir de ma plume comme je l'entends ! jolie Lisa.
C'est moi qui √©cris, l√† ! Aussi, √† l'avenir, je souhaiterais un peu de discipline... Et √™tre seul ma√ģtre de mon imaginaire. (Myl√®ne Farmer, Lisa-Loup et le Conteur)
#4845
Connu ou pas, talentueux ou besogneux, un auteur est toujours un sac de nerfs. (Françoise Giroud, Mon très cher amour)
#4851
[...] l'auteur s'écrit à lui-même pour se dire des choses qu'il ne pourrait comprendre autrement. (Carlos Ruiz Zafón, L'ombre du vent)
#5542
Les sots admirent tout dans un auteur estimé. Je ne lis que pour moi; je n'aime que ce qui est à mon usage. (Voltaire, Candide)
#5693
Oui, je crois qu'un livre a toujours deux auteurs: celui qui l'a écrit et celui qui le lit. (Michel Tournier, Petites proses)
#5895
Vous dites qu'il faut conna√ģtre l'enfant pour l'instruire; mais ce n'est point vrai; je dirais plut√īt qu'il faut l'instruire pour le conna√ģtre; car sa vraie nature c'est sa nature d√©velopp√©e par l'√©tude des langues, des auteurs et des sciences. C'est en le formant √† chanter que je saurai s'il est musicien. (Alain, Propos sur l'√©ducation)
#5970
[En parlant d'un vieillard] Un grand nombre d'années l'avaient réduit et poli comme les eaux font une pierre et les générations une maxime. (Jorge Luis Borges, L'auteur et autres textes)
#6039
Il y a deux sortes d'auteurs: les uns écrivent l'histoire de leur temps, les autres leur biographie. (Henry David Thoreau, Journal)
Commentaire : (1906)
#6223
Les pensées d'un auteur fécondent souvent des critiques qui avortent. (Stanislaw Jerzy Lec, Nouvelles pensées échevelées)
#6322
[...] ce qui est bon n'appartient à personne [...] (Jorge Luis Borges, L'auteur et autres textes)
#6440
Le vrai secret est celui que l'auteur (ou les auteurs) ne confie9nt) à personne. Car un secret connu de plus d'un que l'auteur lui-mème (ou les auteurs eux-mèmes) est comme une nouvelle qui se diffuse clandestinement mais surement. (Miguel ROMAIN alias MINGOLOVE)
#6938
Trop haut, c'est l'impossible ; trop bas ce sont les feuilles mortes. La vie n'est pas là ; regardez directement devant vous, à hauteur d'hommes, et vous la verrez. (Eugène Fromentin)
#6951
Trop haut, c'est l'impossible; trop bas ce sont les feuilles mortes. La vie n'est pas là; regardez directement devant vous, à hauteur d'hommes, et vous la verrez. (Eugène Fromentin)
#7465
Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu'à leur lecteur idéal. (Annie Barrows - coauteur : Mary Ann Shaffer, Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates)
#7466
C'est ce que j'aime dans la lecture. Un détail minuscule attire votre attention et vous mène à un autre livre, dans lequel vous trouverez un petit passage qui vous pousse vers un troisième livre. Cela fonctionne de manière géométrique, à l'infini, et c'est du plaisir pur. (Annie Barrows - coauteur : Mary Ann Shaffer, Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates)
#7467
Avez-vous remarqu√© que, lorsque votre esprit est focalis√© sur une personne, sa pr√©sence se manifeste partout o√Ļ vous allez ? [...] Quand on aime profond√©ment une personne ou une chose, on projette une √©nergie √† travers le monde qui lui apporte ¬ę la f√©condit√© ¬Ľ. (Annie Barrows - coauteur : Mary Ann Shaffer, Le Cercle litt√©raire des amateurs d'√©pluchures de patates)
#7469
Je m'intéresse peu aux gens. J'ai toujours été ainsi, et je ne changerai pas. J'ai mes raisons. Je n'ai jamais rencontré d'homme ne serait-ce qu'à moitié aussi sincère qu'un chien. Traitez dignement un chien, et il se montrera digne de vous, vous tiendra compagnie, sera un ami dévoué, et ne vous posera jamais de questions. Les chats sont différents, mais je ne leur en tiens pas rigueur. (Annie Barrows - coauteur : Mary Ann Shaffer, Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates)
#7457
La lecture d'un livre est, en un certain sens, une conversation. (Mortimer J. Adler, Comment lire les grands auteurs)
#7902
Celui qui veut gravir la montagne ne doit pas se laisser impressionner par sa hauteur. (Laurent Gounelle, Les dieux voyagent toujours incognito, Pocket, p. 320)
#7952
Les peureux se font tourmenter, les gens qui craignent de ne pas √™tre √† la hauteur √©chouent, ceux qui ont peur d'√™tre rejet√©s finissent par l'√™tre. (Laurent Gounelle, Le Jour o√Ļ j'ai appris √† vivre, Pocket, p. 80)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.