Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#518
En maintenant la beaut√©, nous pr√©parerons ce jour de renaissance o√Ļ la civilisation mettra au centre de sa r√©flexion, loin des principes formels et des valeurs vivante qui fonde la commune dignit√© du monde et de l'homme. (Albert Camus, l'Homme r√©volt√©)
#793
La civilisation signifie une soci√©t√© reposant sur l'opinion des civils. Elle veut dire que la violence, la loi des guerriers et des chefs despotes, les conditions des camps et de la guerre, de la r√©volte et de la tyrannie, c√®dent la place aux parlements, o√Ļ des lois sont √©labor√©es, et aux cours de justice ind√©pendantes dans lesquelles, pendant longtemps, ces lois sont maintenues. (Winston Churchill; Sang, Sueur et Larmes)
#797
Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. (Paul Valéry)
#799
Si la civilisation n'est pas dans le cŇďur de l'homme, eh bien! elle n'est nulle part. (Georges Duhamel)
#1033
Nous pouvons vivre sans poésie, musique ou art;
Nous pouvons vivre sans conscience et vivre sans cŇďur;
Nous pouvons vivre sans amis, et vivre sans livres,
Mais un homme civilisé ne peut pas vivre sans cuisinier. (Owen Meredith, Lucile)
#1138
Le principe démocratique a contribué à l'affaiblissement de la civilisation en empêchant le développement de l'élite. (Alexis Carrel; l'Homme, cet inconnu)
#1179
Une civilisation débute par le mythe et finit par le doute. (Emil Michel Cioran)
#1190
Toute civilisation est impénétrable pour une autre. Mais les objets restent, et nous sommes aveugles devant eux jusqu'à ce que nos mythes s'accordent à eux. (André Malraux)
#1450
Ce que les hommes appellent civilisation, c'est l'état actuel des moeurs et ce qu'ils appellent barbarie, ce sont les états antérieurs. (Anatole France)
#1560
Toute civilisation est hantée, visiblement ou invisiblement, parce qu'elle pense de la mort. (André Malraux)
#1561
Toute civilisation est hantée, visiblement ou invisiblement, par ce qu'elle pense de la mort. (André Malraux)
#1803
Confiez au passé sa propre défense, à l'avenir son propre accomplissement. (Benjamin Constant, De l'esprit de conquête et de l'usurpation dans leurs rapports avec la civilisation européenne)
#1866
Les remarques des fautes d'un ouvrage se feront avec modestie et civilité, et la correction en sera soufferte de la même sorte. (Statuts & Règlemens de l'Académie française du 22 février 1635, art. XXXIV).
#1877
[...] une civilisation peut mourir. La civilisation ne meurt pas. (Lucien Febvre, Combats pour l'histoire; Face au vent)
#1905
La chute des civilisations est le plus frappant et en même temps le plus obscur de tous les phénomènes de l'histoire. (Joseph Arthur de Gobineau, Essai sur l'inégalité des races humaines)
#2221
L'amour est le miracle de la civilisation. (Stendhal, De L'Amour)
#2428
Oui, c'est l'Europe depuis l'Atlantique jusqu'√† l'Oural, toutes ces vieilles terres o√Ļ naquit, o√Ļ fleurit la civilisation moderne, c'est toute l'Europe qui d√©cidera du destin du monde. (De Gaulle, discours de Strasbourg, 23 novembre 1959)
#2504
On a raison d'exclure les femmes des affaires publiques et civiles; rien n'est plus oppos√© √† leur vocation naturelle que tout ce qui leur donnerait des rapports de rivalit√© avec les hommes, et la gloire elle-m√™me ne saurait √™tre pour une femme qu'un deuil √©clatant du bonheur. (Mme de Sta√ęl, De l'Allemagne)
#3042
Chaque civilisation a les ordures qu'elle mérite. (Georges Duhamel)
#3048
La civilisation n'est autre chose que le mode de végétation propre à l'humanité. (Victor Hugo)
#3575
Les √Čtats-Unis sont le seul pays √† √™tre pass√© de la barbarie √† la d√©cadence sans conna√ģtre la civilisation. (Albert Einstein)
#3678
La civilisation crée plus de besoins qu'elle n'en comble. (Bernard Grasset)
#4033
Impérialisme est civilisation pure. Le destin d'Occident est dans ce phénomène irrévocable. L'homme cultivé a son énergie en dedans, le civilisé en dehors. (Oswald Spengler, le déclin de l'Occident)
#4286
CHARLOTTE: On marie ta fille dans trois semaines et toi, tu lis?
ANTOINE: Oui.
CHARLOTTE: Qu'est-ce que tu lis?
ANTOINE: Le code civil. Au chapitre des divorces. J'étudie les moyens de la tirer de là l'année prochaine.
CHARLOTTE: Tu es un monstre! Ces enfants s'aiment!
ANTOINE: C'est ce qui me fait peur. Nous nous aimions nous aussi.

(Jean Anouilh, Les poissons rouges)
#4712
Le monde ne sera sauv√©, s'il peut l'√™tre, que par des insoumis. Sans eux, c'en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimions et qui donnait √† notre pr√©sence sur terre une justification secr√®te. Ils sont, ces insoumis, le ¬ę sel de la terre ¬Ľ et les responsables de Dieu. (Andr√© Gide, Journal)
#4727
Etre jeune, c'est √™tre spontan√©, rester proche des sources de la vie, pouvoir se dresser et secouer les cha√ģnes d'une civilisation p√©rim√©e, oser ce que d'autres n'ont pas eu le courage d'entreprendre; en somme, se replonger dans l'√©l√©mentaire. (Thomas Mann, Le docteur Faustus)
#7714
Les civilisations sont les fards de l'humanité. (Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord - notes 1930-1936)
#4934
Tout journal, de la première ligne à la dernière, n'est qu'un tissu d'horreurs. Guerres, crimes, vols, impudicités, tortures, crimes des princes, crimes des nations, crimes des particuliers, une ivresse d'atrocité universelle.
Et c'est de ce d√©go√Ľtant ap√©ritif que l'homme civilis√© accompagne son repas de chaque matin. Je ne comprends pas qu'une main pure puisse toucher un journal sans une convulsion de d√©go√Ľt. (Charles Baudelaire, Journaux intimes; CIII)
#5006
"Après vous": cette formule de politesse devrait être la plus belle définition de notre civilisation. (Emmanuel Levinas)
#5127
L'homme succombera tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. (Jean Henri Fabre)
#5308
Les naturalistes disent que, dans toutes les espèces animales, la dégénération commence par les femelles. Les philosophes peuvent appliquer au moral cette observation, dans la société civilisée. (Chamfort, Maximes et pensées)
#5450
Ce sont des idiomes existants qui, en se m√™lant, fournissent l'√©toffe [de l'esp√©ranto]. Il ne faut pas faire les d√©daigneux; si nos yeux [...] pouvaient en un instant voir de quoi est faite la langue de Racine et de Pascal, ils apercevraient un amalgame tout pareil. [...] Il ne s'agit pas, on le comprend bien, de d√©poss√©der personne, mais d'avoir une langue auxiliaire commune, c'est-√†-dire √† c√īt√© et en sus du parler indig√®ne et national, un commun truchement volontairement et unanimement accept√© par toutes les nations civilis√©es du globe. (Michel Br√©al)
#5517
En un temps o√Ļ les empires morts ont fait place √† de vastes r√©publiques de l'esprit, qu'il me soit permis de me limiter aux valeurs que nous d√©fendons ensemble dans ce domaine, aux r√©ponses que la culture fran√ßaise d'hier, la culture francophone de demain apportent aux questions d√©cisives que nous pose √† tous la civilisation d'aujourd'hui. (Andr√© Malraux)
#5519
Au contact des réalités "coloniales", c'est-à-dire des civilisations ultramarines, l'humanisme français s'était enrichi, s'approfondissait en s'élargissant pour intégrer les valeurs de ces civilisations (...). Au moment que, par totalisation et socialisation, se construit la Civilisation de l'Universel, il est question de nous servir de ce merveilleux outil, trouvé dans les décombres du régime colonial (...). La Négritude, l'Arabisme, c'est aussi vous, Français de l'Hexagone! (Léopold Sédar SENGHOR)
#5522
La langue, la culture et la civilisation françaises appartiennent à toutes les familles spirituelles et politiques de notre pays et des autres pays qui se réfèrent à notre idiome. La langue française est médiatrice et non pas impératrice ! (Xavier Deniau)
#5606
La mode est la méthode la plus irrésistible et la plus efficace de manipuler de grandes collectivités humaines. (Konrad Lorentz, Les huit péchés capitaux de notre civilisation)
#5712
Inventeur n. Personne qui fait un ingénieux arrangement de roues, de leviers et de ressorts, et qui croit que c'est la civilisation. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5812
Le dictionnaire nous dit que l'écologie est l'étude des rapports existants entre les êtres vivants et leur milieu (en gros, ça doit être ça, j'écris en voltige, pas de dico sous la main. Mais c'était avant la survenue du "mouvement écologique". Depuis, le mot "écologie" a pris de l'ampleur et de l'ambition. Je crois pouvoir le définir en disant qu'il exprime l'inquiétude d'UN être vivant (l'homme civilisé devant la dégradation accélérée de son propre milieu d'existence. Je pense que cette définition est suffisamment générale pour mettre tout le monde d'accord.
Si maintenant on veut un peu affiner, par exemple poser les questions du "pourquoi", du "comment" et du "qu'est-ce qu'il faut faire ?", ça diverge tout de suite. (François Cavanna, La belle fille sur le tas d'ordures)
#5839
Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. (Valéry, La Crise de l'esprit)
#6008
L'un des pires démons de la civilisation technologique est la soif de croissance, laquelle est attirée par d'innombrables facteurs institutionnels, allant du prestige international à la promotion immobilière et à d'autres formes de publicités commerciales. (René Dubos, Les dieux de l'écologie)
#6066
Les hommes se civilisent dans la mesure non pas de leur empressement à croire mais de leur disposition à douter. (H.L. Mencken)
#6131
Ce que les hommes appellent civilisation, c'est l'état actuel des moeurs et ce qu'ils appellent barbarie, ce sont les états antérieurs. Les moeurs présentes, on les appellera barbares quand elles seront des moeurs passées. (Anatole France, Sur la pierre blanche)
#6134
La guerre civile est moins détestable que la guerre avec l'étranger. On sait du moins pourquoi l'on s'y bat. (Anatole France)
#6150
La civilisation est quelque chose d'imposé à une majorité récalcitrante par une minorité ayant compris comment s'approprier les moyens de puissance et de coercition. (Sigmund Freud, L'avenir d'une illusion)
#6248
Tous les gouvernements ont de tout temps violé tous les droits, à commencer par le droit des gens. Les canons s'appelaient l'ultima ratio. Qui a force a droit, voilà quelle était la maxime ; les petits états dévorés par les grands ; les poules mangées par les renards, les renards mangés par les loups, les loups mangés par les lions, voilà quelle était la pratique. Ce qui est une nouveauté, c'est le respect du droit. Ceci est l'honneur de la civilisation du XIXe siècle de vouloir que le faible soit respecté par le fort, et que la morale éternelle soit au-dessus des piques et des mousquets. (Victor Hugo, Choses vues)
#6252
Des deux hommes qui ont dominé le dix-huitième siècle, Jean-Jacques a plus fait pour la révolution, Voltaire pour la civilisation. (Victor Hugo, Choses vues)
#7332
La Francophonie, c'est l'usage de la langue française comme instrument de symbiose, par delà nos propres langues nationales ou régionales, pour le renforcement de notre coopération culturelle et technique, malgré nos différentes civilisations. (Léopold Sédar Senghor, Discours prononcé lors de sa visite au siège de l'Organisation internationale de la Francophonie)
#7333
Il s'agira (...) pour faire de la Francophonie le modèle et le moteur de la Civilisation de l'Universel, de favoriser les échanges d'idées en respectant la personnalité originaire et originale de chaque nation. (Léopold Sédar Senghor, Ce que je crois)
#7334
Je crois, pour l'avenir, à la Francophonie, plus exactement à la Francité, intégrée dans un grand ensemble, et par delà, dans une civilisation de l'Universel. (Léopold Sédar Senghor)
#7386
Il s'agit de défendre sa place dans le monde pour lutter contre l'uniformité, mère de tous les totalitarismes. La diversité est seule capable de maintenir la civilisation. (Maurice Druon)
#7409
A t'on abandonné sciemment la population civile de Srebrenica à ses bourreaux ? (Thomas HOFNUNG, Désespoir de paix)
#7927
Les vaincus sont toujours tentés de se présenter comme des victimes innocentes. Mais ça ne correspond pas à la réalité, ils ne sont pas du tout innocents. Ils sont coupables d'avoir été vaincus. Coupables envers leurs peuples, coupables envers leur civilisation. Et je ne parle pas seulement des dirigeants, je parle de moi, de toi, de nous tous. Si nous sommes aujourd'hui les vaincus de l'Histoire, si nous sommes humiliés aux yeux du monde entier comme à nos propres yeux, ce n'est pas seulement la faute des autres, c'est d'abord notre faute. (Amin Maalouf, Les Désorientés, Livre de Poche, p. 367)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.