Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#37
«Que faisiez-vous au temps chaud?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez? j'en suis fort aise.
Et bien! dansez maintenant.» (Jean de La Fontaine, La Cigale et la Fourmi)
#773
Car je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mes sens. Je ne compte pas mes emprunts, je les pèse. (Montaigne, Essais)
#1544
Ne soyez ni un emprunteur, ni un prêcheur;
Car souvent on perd le prêt et l'ami,
Et l'emprunt... (Shakespeares, Hamlet)
#1990
L'espérance est un emprunt fait au bonheur. (Joubert, Pensées)
#2434
Voulez-vous compter vos amis? Empruntez-leur de l'argent. (Alexandre Dumas)
#2446
Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants. (Proverbe Africain)
#3179
Vivre, c'est naître lentement. Il serait un peu trop aisé d'emprunter des âmes toutes faites! (Antoine de Saint-Exupéry)
#3279
Aimez donc la raison; que toujours vos écrits
Empruntent d'elle seule et leur lustre et leur prix.
(Nicolas Boileau, L'Art poétique)
#3311
On n'hérite pas de la terre de nos parents, on ne fait que l'emprunter à nos enfants. (Antoine Saint Exupéry)
#3847
Une connaissance c'est quelqu'un qu'on connaît assez pour lui emprunter de l'argent, mais pas assez pour lui en prêter. (Ambrose Bierce)
#6968
Nous ne possédons pas la Terre, nous l'empruntons à nos enfants. (Antoine de Saint-Exupéry)
Commentaire : Jolie phrase
#7149
Le poète a pour but la représentation ; il atteint au plus haut degré de l’art lorsqu’il rivalise avec la réalité, c’est-à-dire lorsque ses tableaux sont tellement animés par l’esprit, que chacun les croit avoir sous les yeux. À son plus haut point de perfection, la poésie paraît toute extérieure ; plus elle se retire dans le monde intérieur, plus elle est en danger de se perdre. Représenter le sentiment intérieur sans le revêtir d’une forme matérielle empruntée au monde extérieur, ne pas animer et spiritualiser la forme extérieure, sont les deux extrêmes par lesquels on entre dans la prose. (Goethe, Maximes et réflexions - Première partie)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.