Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#432
De la dépouille de nos bois
L'automne avait jonché la terre:
Le bocage était sans mystère,
Le rossignol était sans voix. (Millevoye, Elégies)
#469
O baiser! mystérieux breuvage que les lèvres se versent comme des coupes altérées! (Alfred de Musset, Confession d'un enfant du siècle)
#857
"Est-ce possible? L'ai-je donc tant aim√©?" me disais-je. Ces matins, ces soirs, ces routes. Ces routes changeantes, myst√©rieuses, ces routes pleines du pas des hommes. Ai-je donc tant aim√© les routes, nos routes, les routes du monde? Quel enfant pauvre, √©lev√© dans leur poussi√®re, ne leur a confi√© ses r√™ves? Elles les portent lentement, majestueusement, vers on ne sait quelles mers inconnues, √ī grands fleuves de lumi√®res et d'ombres qui portez le r√™ve des pauvres! (Georges Bernanos, Journal d'un cur√© de campagne)
#1140
L'éternel mystère du monde est son intelligibilité. (Albert Einstein)
#1155
Un reflux de désirs, du plus profond des terres,
Remonte en moi, flot trouble et be boue épaissi.
Il recouvre cette √Ęme asservie au myst√®re,
Asservie à la chair, et qui n'a pas choisi. (François Mauriac, Orages; le Regret du Péché)
#2227
Tu es laid... sois terrible, on oubliera ta laideur. Tu es vieux... sois √©nergetique, on oubliera ton √Ęge. (Eug√®ne Sue, Les Myst√®res de Paris)
#2487
Et quand la tempête mugit et craque dans la forêt...
Alors tu me conduis √† la s√Ľre caverne, tu me montres
À moi-même; les merveilles profondes
Et mystérieuses de ma propre poitrine s'ouvrent. (Jean-Luc Godard)
#2488
Et quand la tempête mugit et craque dans la forêt...
Alors tu me conduis √† la s√Ľre caverne, tu me montres
À moi-même; les merveilles profondes
Et mystérieuses de ma propre poitrine s'ouvrent. (Goethe)
#3286
De la foi des chrétiens les mystères terribles
D'ornements égayés ne sont pas susceptibles.
(Nicolas Boileau, L'Art poétique)
#3881
Le vrai mystère du monde est le visible, non l'invisible. (Oscar Wilde)
#4185
L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. (Edgar Morin)
#4607
[...] nous n'apprenons jamais pourquoi et en quoi nous agaçons les autres, en quoi nous leur sommes sympathiques, en quoi nous leur paraissons ridicules; notre propre image est pour nous le plus grand mystère. (Milan Kundera, L'immortalité)
#4634
√Ē femme ! √©trange objet de joie et de supplice!
Myst√©rieux autel o√Ļ, dans le sacrifice,
On entends tour à tour blasphémer et prier!
(Alfred de Musset, Rolla)
#5194
Le myst√®re de l'amour, qui est celui de la douleur, a une forme myst√©rieuse, qui est le temps. Nous attachons l'hier au lendemain avec des cha√ģnes d'angoisse, et l'aujourd'hui n'est √† dire vrai que l'effort du pass√© pour deviner l'avenir. (Miguel de Unamuno, Le sentiment tragique de la vie)
#5249
Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. (Antoine de Saint-Exupéry, Le petit prince)
#5562
Le vrai contact entre les êtres ne s'établit que par la présence muette, par l'apparente non-communication, par l'échange mystérieux et sans parole qui ressemble à la prière intérieure. (Emil Michel Cioran, De l'inconvénient d'être né)
#5672
Le plus infime des pécheurs peut faire avorter une espérance de Dieu. Les calculs de Dieu peuvent ne pas tomber juste. La sagesse de Dieu par nous peut défaillir. Et nous pouvons faire tout manquer. (Charles Péguy, Le porche du mystère de la deuxième vertu)
#5673
Tel est le mystère de la liberté de l'homme, dit Dieu...
Si je le soutiens trop, il n'est plus libre
Et si je ne le soutiens pas assez, il tombe (Charles Péguy, Pensées)
#5675
C'est embêtant, dit Dieu, quand il n'y aura plus ces Français. Il y a des choses que je fais, il n'y aura plus personne pour les comprendre. (Charles Péguy, Le Mystère des Saints-Innocents)
#5682
Je comprends très bien, dit Dieu, qu'on fasse son examen de conscience. C'est un excellent exercice. Il ne faut pas en abuser. (Charles Péguy, Le Mystère des Saints Innocents)
#5683
Ce qui m'étonne, dit Dieu, c'est l'espérance.
Et je n'en reviens pas.
Cette petite espérance qui n'a l'air de rien du tout.
Cette petite fille espérance.
Immortelle.
(Charles Péguy, Le Porche du mystère de la deuxième vertu)
#5685
Rien n'est beau comme un enfant qui s'endort en faisant sa prière, dit Dieu. (Charles Péguy, Le Mystère des Saints Innocents)
#6154
La première condition du bonheur est que l'homme puisse trouver joie au travail. Il n'y a vraie joie dans le repos, le loisir, que si le travail joyeux le précède.
Le travail le plus p√©nible peut-√™tre accompagn√© de joie d√®s que le travailleur sait pouvoir go√Ľter le fruit de sa peine. La mal√©diction commence avec l'exploitation de ce travail par un autrui myst√©rieux qui ne conna√ģt du travailleur que son "rendement". (Andr√© Gide, Journal 1889-1939; 4 ao√Ľt 1936)
#6490
Puisque ces mystères me dépassent, feignons d'en être l'organisateur. (Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel)
#6711
[...] les grands savants [...] sont souvent perçus comme des individus particulièrement calmes, qui dégagent une attitude sereine, couronnée parfois d'un léger sourire mystérieux. Tout le contraire des experts stressés et de certains universitaires agités qui s'excitent sur un air grave et qui souvent nous énervent. (Bernard Arcand, Le stress)
#7090
on regarde une étoile pour deux raisons:parce qu'elle est lumineuse et parce qu'elle est impénètrable. il existe près de nous un plus doux rayonnement et un plus grand mystère:la femme.(Victor Hugo, Les misérables)
#7140
L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle. (Paul Claudel, Connaissance de l'Est)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.