Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#113
Tous les grands poètes ont écrit à dix-sept ans; les plus grands sont ceux
qui parvinrent à le faire oublier. (Raymond Radiguet)
#436
Brume: le monde y repose encore.
Bois et prairies rêvent encore.
Bientôt, quand tomberont les voiles,
Tu te retrouveras le ciel bleu;
Le monde atténué, qu'exaltera l'automne,
Ruissellera d'or chaleureux.
(Edouard Morïke, Matin de Septembre)
#1259
Tous les ans, la marée d'équinoxe de septembre est la plus forte marée du siècle. (Alphonse Allais)
#1966
La musique a sept lettres, l'écriture a vingt-cinq notes. (Joseph Joubert, Pensées)
#2024
C'est l'imagination qui perd les batailles. (Joseph de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersburg, septième entretien)
#2429
Contre le régime du pouvoir personnel, il faut recréer la république des citoyens. (François Mitterrand, campagne présidentielle, septembre 1965)
#2430
Bien que dans cette matière sensible il faille manipuler les mots avec précaution, en raison de la charge émotionnelle ou historique qu'ils portent, le type de problème auquel nous aurons à faire face se déplace de celui de l'immigration vers celui de l'invasion. (Valéry Giscard d'Estaing, Le Figaro Magazine, 21 septembre 1991)
#2557
La musique a sept lettres, l'écriture a vingt-cinq notes. (Joseph Joubert)
#4791
[...] le bonheur que l'on attend est plus beau que celui dont on jouit... (André Maurois, Les roses de septembre)
#5990
Ce qui caractérise le philosophe et le distingue du vulgaire, c'est qu'il n'admet rien sans preuve, qu'il n'acquiesce point à des notions trompeuses et qu'il pose exactement les limites du certain, du probable et du douteux. (Denis Diderot, Lettre à Sophie Volland - 26 septembre 1762)
#6111
On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. (Arthur Rimbaud, Poésies)
#6300
Jacqueline: Je vais tout te dire en vingt-sept mots. Voici, et tâche de te souvenir: tu es chronométrable.
Jacques: Et le reste?
Jacqueline: C'est tout. Les vingt-sept mots sont compris, ou comprises, dans ces trois-là, selon leur genre.
(Eugène Ionesco, Jacques ou la soumission)
#6346
Un préjugé, c'est une vérité qu'on affirme trop. Il y a des vérités partout, mais il ne faut pas trop y croire, ni surtout y tenir. (Jules Renard, Journal - 25 septembre 1908)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.