Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#806
Clo√ģtres silencieux, vo√Ľtes des monast√®res,
C'est vous, sombres caveaux, vous qui savez aimer!
Ce sont vos froids nefs, vos pavés et vos pierres.
Que jamais l√®vre en feu n'a bais√©s sans p√Ęmer. (Alfred de Musset, Po√©sies nouvelles; Rolla)
#853
J'ai √©cart√© le voile de mousseline, effleur√© des doigts le front haut et pur, plein de silence. Et pauvre petit pr√™tre que je suis, devant cette femme si sup√©rieure √† moi hier encore par l'√Ęge, la naissance, la fortune, l'esprit, j'ai compris ‚ÄĒ oui, j'ai compris ce que la paternit√©. (Georges Bernanos, Journal d'un cur√© de campagne)
#855
Mais j'imagine le silence de certaines √Ęmes comme d'immenses lieux d'asile. Les pauvres p√©cheurs, √† bout de forces, y entrent √† t√Ętons, s'y endorment, et repartent consol√©s sans garder aucun souvenir du grand temple invisible o√Ļ ils ont d√©pos√© un moment leur fardeau. (Georges Bernanos, Journal d'un cur√© de campagne)
#1249
On étouffe les clameurs, mais comment se venger du silence? (Alfred de Vigny)
#1350
Ce n'était pas un compliment sans portée que celui qu'on faisait en disant d'un homme: "Il a un grand talent pour le silence". (Alphonse Karr)
#1466
Il y a beaucoup d'affinités, de connivences, entre la lecture et la prière: dans les deux cas, marmonnement. Dans les deux cas, silencieux commerce avec l'Autre. (Christian Bobin, Souveraineté du vide)
#1469
On lit comme on aime, on entre en lecture comme on tombe amoureux: par espérance, par impatience... trouver le sommeil dans un seul corps, toucher au silence dans une seule phrase. (Christian Bobin, Une petite robe de fête)
#2026
L'art est un anti-destin. (André Malraux, Les Voix du silence, quatrième partie, La monnaie de l'absolu, VII)
#2067
O mon Dieu! lui aussi √©tait maintenant une tombe! Et son √©pitaphe? Voyons! Quel est le mort qui dort l√†? Inscription d'enfer! "Ci-g√ģt l'Esp√©rance". ‚ÄĒ Silence, silence! (Mariano Jos√© de Larra, Figaro au cimeti√®re)
#2142
Le langage est le seuil du silence que je ne puis franchir. Il est l'épreuve de l'infini. (Brice Parain, Recherches sur la nature et les fonctions du langage, conclusion)
#2531
Il y a un √Ęge o√Ļ les choses n'apparaissent pas; elles sont voil√©es par les mots. Il y a un √Ęge o√Ļ elles apparaissent: elles sont d√©voil√©es par les silences. (Ernest Hello)
#2532
... le silence est sacré, trois fois plus sacré que la parole dont il est l'excès même, l'ivresse et le sacrifice. ... Le silence est un transport, le mutisme une défaillance. (Ernest Hello)
#2869
J'aime beaucoup la compagnie des dames; j'aime leur beauté, j'aime leur délicatesse, j'aime leur vivacité, et j'aime leur silence. (Samuel Johnson)
#3301
La poésie est une solitude... et nous sommes des moines qui échangent des silences. (Jean Cocteau)
#3446
Le silence est pour les oreilles ce que la nuit est pour les yeux. (Pascal Quignard)
#3594
Un froid et ténébreux silence
Dort à l'ombre de ces ormeaux
Et les vents battent les rameaux
D'une amoureuse violence.
(Théophile de Viau)
#3626
Le silence de la nuit est le lac le plus profond de la terre. (Guy de Maupassant)
#3632
Dans le silence et la solitude, on entend plus que l'essentiel. (Camille Belguise)
#3763
Souffrir en silence n'est pas qu'une preuve de courage, car c'est également un signe de grande stupidité! (Ashley Thiébaut)

#3806
La jalousie qui se tait s'accro√ģt dans le silence. (Nietzsche)
#3808
Le silence a le poids des larmes. (Louis Aragon)
#3888
Le silence permet de trouver son destin. (Lao-Tseu)
#4031
Existe-t-il au-delà de la silencieuse nuit
Un jour sans fin?
La mort est-elle une porte conduisant vers la lumière?
Nous ne le pouvons dire.
(R.-C. Ingersoll, Déclaration de l'homme libre)
#4074
Le silence a parfois la m√™me douceur que l'eau quand elle d√©fatigue. (Bernard No√ęl)
#4282
Quand on revoit quelqu'un après de longues années, il faudrait s'asseoir l'un en face de l'autre et ne rien dire pendant des heures, afin qu'à la faveur du silence la consternation puisse se savourer elle-même. (Emil Michel Cioran, De l'inconvénient d'être né)
#4304
MORT ACCIDENTELLE : Décéder avant la fin de sa vie. (Albert Brie, Le mot du silencieux [Dictionnaire du marginal]; Le Devoir)
#4387
Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie. (Pascal, Pensées)
#4524
Le seuil est parfum√©, l'alc√īve est large et sombre,
Et, là, parmi les fleurs, nous trouverons dans l'ombre,
Pour nos cheveux unis un lit silencieux.
(Alfred de Vigny, Les Destinées)
#4601
Je cherche le silence et la nuit pour pleurer. (Pierre Corneille, Le Cid)
#4665
Fais silence. Accepte... Les fleurs ne poussent que parce que, tout tranquillement, elles permettent aux rayons du soleil de venir jusqu'à elles. Tu dois faire de même. (Juliana Krudener)
#4674
Danser, c'est comme parler en silence. C'est dire plein de choses sans dire un mot. (Yuri Buenaventura)
#4900
D'aucuns voient de la profondeur l√† o√Ļ il n'y a que du superficiel sur une grande √©paisseur. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#7515
L'intensité du silence a des reflets de cigales. ( Louis Aragon )
#4994
Le publicitaire est en quelque sorte un √©ducateur des temps nouveaux, un guide, un entra√ģneur et, √† tout prendre, un ma√ģtre √† penser √† notre place. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#5342
Des gens mal avisés croient pouvoir atténuer un malheur qui vous frappe en vous en racontant un plus grand qui leur est arrivé. Ils ne se rendent pas compte que, loin de diminuer votre chagrin, ils le méprisent. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#5175
L'erreur fondamentale de toute éducation: prendre les enfants pour des enfants. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#5196
Il ne devrait y avoir qu'une religion pour tout le monde; une religion qui nous apprendrait à nous passer d'elle. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#5210
Nous dialoguions en silence et notre dialogue était un des plus stimulants qu'on puisse imaginer, des mots prononcés et mis bout à bout pour l'oreille n'auraient pas pu produire le même effet que ce mutisme. (Thomas Bernhard, Oui)
#5467
C'est en se heurtant √† du silence qu'on √©puise le plus s√Ľrement ses dons d'√©loquence et de persuasion. (Robert Choquette, Elise Velder)
#5487
La mort nous fait oublier les faiblesses des êtres disparus; elle ne nous laisse que le regret de nos silences. (André Maurois, Lettres à l'Inconnue)
#5527
le silence parle trop (Lidwine)
#5558
Une musique sans silence, qu'est-ce, sinon le bruit? (Hélène Grimaud, Variations sauvages)
#5764
La plus grande forme de mépris est le silence. (Albert Einstein)
#5805
"Ce fut d'abord une étude. J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges." (Alchimie du verbe, Une saison en enfer)(Arthur Rimbaud)
#5909
Tout le monde: Individu indéfinissable, d'une grande force multiplicatrice, sur qui le plaideur peut compter, à condition qu'il ne soit pas là. (Albert Brie - Le mot du silencieux (Dictionnaire du marginal); Le Devoir)
#5915
Une idée que vous avez et qui vous échauffe, écrivez-la. Le papier est un refroidisseur. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#5976
Bureaucrate: L'une des pi√®ces ma√ģtresses du char de l'√Čtat: le frein. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#6106
Le siècle de la vitesse n'a été sérieusement combattu jusqu'ici que par la prolifération des salles d'attente. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#6183
Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence,
Alors tais-toi!
(Michel Tournier, La goutte d'or)
#6201
Oreste:
[...]
L'amour n'est pas un feu qu'on referme en une √Ęme:
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux;
Et les feux mal couvert n'éclatent que mieux.
(Jean Racine, Andromaque - Acte 2 scène2)

#6219
L'histoire est remplie de faits montrant la vérité réduite au silence par la persécution. (John Stuart Mill, De la liberté)
#6320
Cet homme m'attire autant que le plus bel arbre du bois ; c'est un autre arbre, un arbre humain, silencieux, végétatif. Car il joue aux échecs comme les arbres donnent des feuilles. (Miguel de Unamuno, Le Roman de Don Sandalio, joueur d'échecs)
#6379
A te vivre, je déborde de silence et de sel. (Andrée Chedid, Visage premier)
#6382
Lorsqu'il sentait son public avec lui, applaudissant et riant de ses loufoqueries, Omar-Jo changeait brusquement de répertoire. D'abord il faisait taire la musique; ses pitreries se fracassaient contre un mur invisible. Ensuite il laissait un silence opaque planer au-dessus des spectateurs. D'un seul geste il arrachait alors les rubans ou les feuillages qui dissimulaient son moignon. Puis, il présentait celui-ci au public, dans toute sa crudité... L'enfant multiple n'était plus là pour divertir. Il était là aussi pour évoquer d'autres images. Toutes ces douloureuses images qui peuplent le monde. Mené par sa voix, Omar-Jo évoqe sa ville récemment quittée... (Andrée Chedid, L'Enfant multiple)
#6492
[...] dire ce qui se dit d√©j√† sous mille formes ce n'est jamais que redire. Un r√™ve: pouvoir peindre l'inou√Į ! Peindre, pas traduire. La puissance d'un art tient √† ce qu'il s'affronte √† ce qui le nie: la musique au visible, la litt√©rature au silence. (J.-B. Pontalis, L'amour des commencements)
#6522
Aux yeux d'un commerçant, un consommateur averti en vaut la moitié d'un. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#6534
L'oreille distraite est l'organe du malentendu. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#6535
Opinion publique: Avis que l'on prête à tout le monde quand personne n'a été consulté. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#6571
Il y a un signe certain qui permet de distinguer un fanatique: son imperméabilité rébarbative à l'humour. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#7080
Assemblée : Spectable de marionnettes grandeur nature. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#7120
Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblaisse . (Alfred de Vigny, La mort du loup - les destinées)
#7184
"Lorsque le patriotisme fait naufrage, les le√ßons doivent √™tre reprises √† la base, au niveau √©l√©mentaire de la grammaire et de l'√©criture. Le reste viendra par surcro√ģt." ( Jean-Robert L√©onidas, S√©r√©nade pour un Pays ou la G√©n√©ration du Silence.)
#7188
"Lorsque le coeur s'entête à l'incrédulité,
la tête s'écoeure dans la désespérance"

(Jean-Robert Léonidas, Sérénade pour un Pays ou La Génération du Silence, 1992)
#7189
Existe-t-il un mini-zodiaque des villes qui guide les destins suivant les coordonnées?
(Jean-Robert Léonidas, Sérénade pour un Pays ou La Génération du Silence)
#7190
Quand on observe les hommes, on fait des découvertes sur les mots. La démarche inverse, semble-t-il, a aussi un intérêt euristique. En se penchant sur les mots, sur leur genèse, on peut tirer certes de grandes leçons sur les mentalités et les comportements.
(Jean-Robert Léonidas, Sérénade pour un pays ou la Génération du Silence)
#7194
L‚Äôhomme cr√©√© pour des directions franches, verticales ou horizontales, s√©journe rarement sur ces coordonn√©es rectilignes. Son go√Ľt prononc√© pour l‚Äôaventure l‚Äôentra√ģne souvent en √©quilibriste effront√© dans des obliques risqu√©es et prometteuses.
(Jean-Robert Léonidas, Sérénade pour un Pays ou la Génération du Silence. Montréal, 1992)

#7218
Lorsque le coeur s'entête à l'incrédulité,
La tête s'écoeure dans la désespérance.
(Jean-Robert Léonidas, Sérénade pour un Pays ou La Génération du Silence, 1992)
#7259
Le langage ne se refuse qu'à une chose, c'est à faire aussi peu de bruit que le silence. (Francis Ponge, Proêmes)
#7269
Le langage ne se refuse qu'à une chose, c'est à faire aussi peu de bruit que le silence. (Francis Ponge)
#8002
Le silence est un ami qui ne trahit jamais. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 72)
#8055
[...] aimer vraiment c'est aimer en silence, avec des actes et non des mots. (Carlos Ruiz Zafón, L'Ombre du vent, Pocket, p. 367)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.