Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#77
La position [personnelle] de l'écrivain est sans doute plus difficile.
Ce n'est plus Raimu qui parle: c'est moi. Par ma seule fa√ßon d'√©crire, je vais me d√©voiler tout entier, et si je ne suis pas sinc√®re ‚ÄĒ c'est-√†-dire sans aucune pudeur ‚ÄĒ j'aurais perdu mon temps √† g√Ęcher du papier. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon p√®re, Avant-propos)
#260
C'est toujours la passion qui dévoile à une femme son caractère, c'est toujours dans l'amour et dans la douleur qu'elle atteint sa véritable mesure. (Stefan Zweig)
#328
Madame, sous vos pieds dans l'ombre, un homme est là
Qui vous aime, perdu dans la nuit qui le voile,
Qui souffre, ver de terre amoureux d'une étoile. (Victor Hugo, Ruy Blas)
#436
Brume: le monde y repose encore.
Bois et prairies rêvent encore.
Bient√īt, quand tomberont les voiles,
Tu te retrouveras le ciel bleu;
Le monde atténué, qu'exaltera l'automne,
Ruissellera d'or chaleureux.
(Edouard Mor√Įke, Matin de Septembre)
#463
Ah! les premiers baisers à travers la voilette. (François Coppee)
#853
J'ai √©cart√© le voile de mousseline, effleur√© des doigts le front haut et pur, plein de silence. Et pauvre petit pr√™tre que je suis, devant cette femme si sup√©rieure √† moi hier encore par l'√Ęge, la naissance, la fortune, l'esprit, j'ai compris ‚ÄĒ oui, j'ai compris ce que la paternit√©. (Georges Bernanos, Journal d'un cur√© de campagne)
#1526
L'√©go√Įsme inspire une telle horreur que nous avons invent√© la politesse pour le cacher, mais il perce √† travers tous les voiles et se trahit en toute rencontre. (A. Schopenhauer, La Morale)
#1613
Ce n'est pas tout de dire la vérité, "toute la vérité", n'importe quand, comme une brute: l'articulation de la vérité veut être graduée: on l'administre comme un élixir puissant et qui peut être mortel, en augmentant la dose chaque jour pour laisser à l'esprit le temps de s'habituer. La première fois, par exemple, on racontera une histoire: plus tard, on dévoilera le sens ésotérique de l'allégorie. (Jankélévitch)
#1883
Au fond de son √Ęme, cependant, elle attendait un √©v√©nement. Comme les matelots en d√©tresse, elle promenait sur la solitude de sa vie des yeux d√©sesp√©r√©s, cherchant au loin quelque voile blanche dans les brumes de l'horizon. (Gustave Flaubert, Madame Bovary)
#2091
A l'heure o√Ļ les √©toiles
Frissonnant sous leurs voiles
Brodent le ciel changeant
De leurs fleurs d'argent. (Théophile de Banville, A la Font-Georges)
#2531
Il y a un √Ęge o√Ļ les choses n'apparaissent pas; elles sont voil√©es par les mots. Il y a un √Ęge o√Ļ elles apparaissent: elles sont d√©voil√©es par les silences. (Ernest Hello)
#2921
La ga√ģt√© est aux hommes ce que la m√©lancolie est aux femmes; mais la m√©lancolie est une voilette, et la ga√ģt√© est un voile plus difficile √† soulever. (Maurice Donnay, Le Geste)
#3983
Il y a douze heures, nous étions encore ensemble; hier, à cette heure-ci, je tenais dans mes bras... t'en souviens-tu? ... [...] N'importe, ne songeons ni à l'avenir, ni à nous, ni à rien. Penser, c'est le moyen de souffrir. Laissons-nous aller au vent de notre coeur tant qu'il enflera le voile; qu'il nous pousse comme il lui plaira, et quant aux écueils... ma foi tant pis! nous verrons. (Gustave Flaubert, Lettre à Louise Colet)
#4051
Pour tous ceux qui ont le flair de la femme, et qui en respirent la vraie odeur à travers tous les voiles blancs et parfumés de vertu dans lesquels elle s'entortillen, la Rosalba fut reconnue tout de suite pour la plus corrompue des femmes corrompues - dans le mal, une perfection! (Jules Barbey D'Aurevilly, Les Diaboliques)
#4796
Que des noeuds mal attachés
Dévoilent pour nos péchés
Tes deux beaux seins, radieux
Comme des yeux.
(Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal)
#4929
Viens à la joie et chante! Rejette ton habit austère et danse; sinon, va t'asseoir dans ton coin, caché sous des voiles hypocrites. (Hafiz, les Ghazels)
#5745
Expliquer par d'autres points de vue un processus ne ruine en rien la valeur du processus. C'est le vent dans les voiles qui conduit au pays. Mais le vent n'est point le pays ni la voile. (Antoine de Saint-Exupéry, Carnets)
#7024
Oui, dans ces jours d'automne o√Ļ la nature expire, √† ses regards voil√©s je trouve plus d'attraits ; c'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire des l√®vres que la mort va fermer pour jamais. (Alphonse de Lamartine, L'Automne)
#7459
La po√©sie n'est autre que la r√©alit√© voil√©e par la versification (Dendel√© Ra√Įssa)
#7981
[...] la vie, c'est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C'est fabuleux, on s'émerveille, on se pose des questions, on a envie d'en savoir plus. Et puis, on grandit. Peu à peu, les coulisses se dévoilent, on réalise que c'est compliqué. C'est moins joli, c'est même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s'émerveiller. (Virginie Grimaldi, Le Premier Jour du reste de ma vie, Livre de Poche, p. 202)


Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.