EspaceFrançais.com

                    

 
Lumière sur... | Exercices : Langue - Littérature - Culture | Apprendre en chansons | Jeux
 

Exercices, questionnaires et jeux Langue vous êtes ici

Exercice à trous

Emploi de l'indicatif ou du subjonctif ?

 

Êtes-vous capable d'employer convenablement le mode indicatif et le mode subjonctif ?

Complétez les quinze phrases de l'exercice en conjuguant les verbes entre parenthèses au présent de l'indicatif ou au présent du subjonctif.

Attention ! L'emploi des accents (aigu, grave et circonflexe) est obligatoire, si nécessaire. Sinon, votre réponse sera considérée comme incorrecte.
Niveau de l'exercice : moyen à difficile.

Au besoin, vous pouvez consulter cette page :  Emploi de l'indicatif et du subjonctif.

 

[...] Elle ordonne que, le lendemain, au lever de l'aurore, son char (être) prêt à la conduire au tombeau de Montmorency. (Mme Cottin, Mathilde, 1805)
Votre réponse :

   

Je soupçonne bien qu'il y (avoir) une part de jeu littéraire dans cette interprétation des symboles. (Maurice Barrès, Le Voyage de Sparte, 1905)
Votre réponse :

   
Je nie que la confusion (être) possible entre l'amour, qui a l'individuation pour base, et l'amitié, forme de la sympathie [...]. (Édouard Pailleron, Le Monde où l'on s'ennuie, 1869)
Votre réponse :
   

Toutefois nous n'ignorons pas que l'athéisme, poussé à bout, (avoir) recours à cette dénégation honteuse. (François de Chateaubriand, Génie du christianisme ou Beautés de la religion chrétienne, 1803)
Votre réponse :

   

Sans doute, pour que la vie (pouvoir) se maintenir, il faut, aujourd'hui comme autrefois, que dans la moyenne des cas, les plaisirs l'emportent sur les douleurs. (Émile Durkheim, De la division du travail social, 1893)
Votre réponse :

   

Il est possible que vous (faire) de l'or avec du cuivre ; je vous défie de faire un prussien avec un vandale. (Victor Hugo, Le Rhin : lettres à un ami, 1842)
Votre réponse :

 
Et supposez que le vent (venir) à changer de côté : tout le monde irait au fond de l'eau et les poissons nous mangeront. (Alfred Jarry, Ubu Roi, 1895)
Votre réponse :
   
Mais je suis convaincu, par exemple, qu'il ne (falloir) pas chercher autre part l'origine de cette aversion pour les parapluies qui m'a suivi dans l'âge mûr. (Pierre Loti, Le Roman d'un enfant, 1890)
Votre réponse :
   
[...] nous savons que cette transmission (devoir) se faire conformément aux principes généraux de la mécanique [...]. (Henri Poincaré, La Valeur de la science, 1905)
Votre réponse :
   
Pauvre mère ! Il est fort douteux que son voyage (avoir) un heureux résultat. (Eugénie de Guérin, Lettres (1831-1847), 1847)
Votre réponse :
   

Ce sont ses tuteurs ; ils veulent qu'il (suivre) la carrière du droit. (Rodolphe Toepffer, Nouvelles genevoises, 1839)
Votre réponse :

   
Vous ne pensez pas qu'elle va mourir avant que m. Le curé (revenir) ? Demanda Maria. (Louis Hémon, Maria Chapdelaine, 1916)
Votre réponse :
   

Et je suis sûr, Louise, que vous m'(approuver) parce que vous avez bon cœur. (Robert de Flers, Gaston Arman de Caillavet, Monsieur Brotonneau, 1914)
Votre réponse :

   
Ma mère exige que j'(aller) dîner avec elle ; ma sœur est très paresseuse. (Champfleury, Les Aventures de Mademoiselle Mariette, 1853)
Votre réponse :
   
Au contraire, une époque, pourvu qu'elle (sortir) du milieu vulgaire, peut donner naissance aux apparitions les plus originales et les plus contradictoires. (Ernest Renan, L'Avenir de la science, 1890)
Votre réponse :

 

 

Votre note


Articles connexes

Exercices connexes