EspaceFrançais.com

                    

 
Lumière sur... | Exercices : Langue - Littérature - Culture | Apprendre en chansons | Jeux
 

Exercices, questionnaires et jeux Langue vous êtes ici

Exercice à trous

Le présent de l'indicatif (2)

- Verbes du 2e groupe -

 

Savez-vous conjuguer correctement au présent de l'indicatif ?

Complétez les quinze phrases de l'exercice en conjuguant les verbes entre parenthèses au présent de l'indicatif. Cet exercice s'attarde sur les verbes du 2e groupe.

Attention ! L'emploi des accents (aigu, grave et circonflexe) est obligatoire, si nécessaire. Sinon, votre réponse sera considérée comme incorrecte.
Niveau de l'exercice : facile.

Le présent de l'indicatif marque surtout que l'action s'accomplit au moment où l'on parle. Il exprime aussi des habituels, des vérités durables, des proverbes, des maximes, des pensées morales, une action passée ou future très proche de l'action présente, une action passée souvent très ancienne que l'on place dans le présent pour la rendre plus vivante...
Au besoin, vous pouvez consulter cette page :  Emploi du présent de l'indicatif.

 

Elle (finir) sa lettre par des mots d'amitié, d'une douceur qui n'était pas feinte. (Anatole France, Le Lys rouge, 1894)

   

Les feuilles des arbres (jaunir) à son souffle, et tombent pour lui faire son chemin. (Edgar Quinet, Ahasvérus)

   
Le ciel est lourd ! L'herbe (gémir). Le fleuve est grand. Le bord frémit. (Edgar Quinet, Napoléon)
   

[...] un service que vous me (fournir) l'occasion de vous rendre, est un vrai plaisir que vous me faites. (Nicolas Rétif de La Bretonne, Le Paysan perverti ou les Dangers de la ville)

   

[...] et moi, moi, je (grandir) dans la splendeur des choses, impérissablement jeune, innocent et beau ! (Charles-Marie Leconte de Lisle, Poèmes barbares)

   

[...] l'air est nécessaire à leur existence, ils (périr) lorsqu'ils en sont privés. (Bernadin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, t. 2)

 
Si elle nous dit d'obéir, nous (obéir) ; si elle nous trace des devoirs, nous nous soumettons. (Numa-Denis Fustel de Coulanges, La Cité antique)
   
On les nourrit, on les (divertir), et elles sont contentes, paisibles. (Louis-Sébastien Mercier, Tableau de Paris, t. 5 à 8)
   
Au milieu de ses plaisirs, tout confondu que je suis misérablement avec les valets, je (remplir) son coeur comme elle remplit le mien. (Alphonse Karr, Sous les tilleuls)
   
Le chef (nourrir) ses soldats : on leur distribue tous les jours une ration de pain, d'huile, de vin, de fromage, de caviar, de piment, d'olives amères [...]. (Edmond About, Le Roi des montagnes)
   

Chaque scheikh de village (répartir) l'impôt, et s'en attribue une portion à lui-même. (Alphonse de Lamartine, Notes d'un voyageur)

   
Vous (unir) à l'enthousiasme la maturité, deux puissants dons. (Victor Hugo, Correspondance : 1867-1873, t. 3)
   

Du casque à mèche, tu (aboutir) au portefeuille par le chemin le plus court. (Louis Reybaud, Jérôme Paturot à la recherche d'une position sociale)

   
Mais, dis-moi donc, est-ce que j'(enlaidir) ? (Nicolas Rétif de La Bretonne, Le Paysan perverti ou les Dangers de la ville)
   
Les habitudes de la vie pratique (affaiblir) l'instinct de curiosité pure. (Ernest Renan, L'Avenir de la science)

 

 

Votre note


Articles connexes

Exercices connexes