EspaceFrancais.com

                    

Lumière sur... | Exercices : Langue - Littérature - Culture | Apprendre en chansons | Jeux
 

Exercices, questionnaires et jeuxLangue ▶ vous êtes ici

Exercice à trous

Les accents

 

Savez-vous orthographier correctement ces mots ?

En français, nous utilisons trois sortes d'accents : l'accent aigu (◌́), l'accent grave (◌̀) et l'accent circonflexe (◌̂). L'accent aigu se place sur la lettre e pour distinguer le phonème au timbre fermé /e/ du phonème /ə/. L'accent grave se place sur les lettres a (à), e (è) et u (ù). Quant à l'accent circonflexe, nous le plaçons sur les lettres a (â), e (ê), i (î), o (ô) et u (û). Au besoin, lisez cet article sur les accents et autres signes orthographiques.

Consigne : L'accent des mots en gras a été effacé. Réécrivez-les en mettant l'accent qui convient.

Attention ! Vous devez recopier les mots en ajoutant l'accent qui manque. Pour cela, l'emploi des accents (aigu, grave et circonflexe) et des autres signes orthographiques (comme la cédille) est obligatoire, si nécessaire. Sinon, votre réponse sera considérée comme incorrecte.
✔ Niveau de l'exercice : facile.


 
 
🔽 Vérifiez vos réponses 🔽

► Loti fut baptisé le 25 janvier 1872, à l'age de vingt-deux ans et onze jours. (Pierre Loti, Le Mariage de Loti : Rarahu, 1882)
Votre réponse →

   

► Aussi, lorsqu'on s'arrêta dans un pre, à gauche du village, les malheureux se laissèrent-ils tomber sur l'herbe, sans courage pour manger. (Émile Zola, La Débâcle, 1892)
Votre réponse →

   

► Je suis bêtement exaspéré de la betise de la copiste [...]. (Victor Hugo, Correspondance : t. 3 : 1867-1873, 1873)
Votre réponse →

   

► [...] formez autour de ma chaudiere une ronde enchantée. (Edgar Quinet, Ahasvérus, 1833)
Votre réponse →

   

► [...] elle met une buche au foyer plein de flammes. (François Coppée, La Bonne Souffrance, 1898)
Votre réponse →

   

► L'eau fraiche y bruissait sur de petits cailloux polis [...]. (Pierre Loti, Le Mariage de Loti : Rarahu, 1882)
Votre réponse →

 

 

 

► Sais-tu d'une main ferme, agile, toujours prête, lancer le javelot et tendre l'arbalete ? (Henri de Bornier, La Fille de Roland, 1875)
Votre réponse →

   

► Je la laissai médire avec sa voisine la charcutiere [...]. (Victor de Jouy, L'Hermite de la Chaussée-d'Antin, 1812)
Votre réponse →

   

► C'est une experience à tenter un poète. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1898)
Votre réponse →

   

► Si tu avais vu les neiges du pole et les mystères du ciel austral, ton front, à déesse toujours calme, ne serait pas si serein. (Jules Lemaître, Les Contemporains, 1885)
Votre réponse →

   

► Un herisson courait sous les meubles ; on entendait ses pattes égratignant le plancher, avec un petit bruit sec. (Émile Moselly, Terres lorraines, 1907)
Votre réponse →

   

► Roi sans trone, tu seras aussi sans histoire. (Joséphin Péladan, Le Vice suprême, 1884)
Votre réponse →

   

► Ainsi, la lumière du soleil est une, quoiqu'on la voie dispersee sur les murailles, sur les montagnes, sur mille objets divers. (Charles Dupuis, Abrégé de l'origine de tous les cultes, 1796)
Votre réponse →

   

► Il se fait apporter ses repas de chez un patissier, et c'est aussi mauvais. (Jules Lemaître, Les Contemporains, 1885)
Votre réponse →

   

► J'aperçois, de mon trou, une bonne petite goelette qui tangue sur la mer verte du golfe et que j'espère rejoindre, en quelques brassées, dans le milieu de la nuit. (Paul Adam, L'Enfant d'Austerlitz, 1902)
Votre réponse →

 

         

 

Votre note


Articles connexes

Exercices connexes