Auteurs françaisXXe siècle ► vous êtes ici  

Auteurs français

Louis-Ferdinand Céline

1894 – 1961

Le docteur Destouches

Louis-Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand CélineLouis-Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline, est né à Courbevoie. Il est le fils unique d’un employé de bureau et d’une marchande de brocante. Il achève sa formation de bijoutier quand éclate la Guerre de 1914. Engagé volontaire, Céline participe courageusement aux opérations. Blessé, décoré, il restera marqué par cette expérience traumatisante qui fait de lui un pacifiste convaincu.

Réformé en 1915, Céline part chercher fortune en Afrique. De retour en France, il obtient le baccalauréat et commence ses études de médecine achevées en 1924. Il effectue alors plusieurs missions médicales pour la Société des Nations, en Amérique du Nord, en Afrique et en Europe.

 Publicité

L’écrivain à scandale

Après un premier divorce, Céline entame une liaison avec une jeune danseuse américaine. Il s’établit en 1927 comme médecin dans la région parisienne, à Clichy, et se partage désormais entre ses activités médicales et l’écriture. Après plusieurs essais infructueux, le Voyage au bout de la nuit, publié en 1932, obtient le prix Renaudot. En 1936, Céline publie Mort à crédit, toujours avec succès. Mais ses pamphlets antisémites, parus à la veille de la Seconde Guerre mondiale, nuisent à sa réputation d’écrivain.

Le maudit solitaire

À la chute du régime de Vichy en 1944, Céline, qui craint les représailles, fuit la France en compagnie de sa femme, une autre danseuse, Lucette Almanzor. Emprisonné au Danemark où il s’est réfugié, il est condamné à la dégradation nationale et à la confiscation de ses biens par un jugement rendu en 1950.

Il revient en France en 1951 et s’installe à Meudon où il ouvre un cabinet médical. Il continue à publier et donne en 1957, D’un château l’autre, le récit de ses tribulations au Danemark, et Rigodon, terminé peu avant sa mort en 1961.

 Publicité

Gros plan sur Voyage au bout de la nuit (1932)

Écrit à la première personne sous la forme d’une épopée burlesque et visionnaire, ce récit brosse un vaste et cruel panorama du monde contemporain. Le héros, Bardamu, a fait l’expérience traumatisante de la guerre de 14. Embarqué pour l’Afrique, il découvre la pourriture du monde colonial. En Amérique où le conduit sa fuite en avant éperdue, il constate le règne du matérialisme et du machinisme dont il donne des descriptions qui évoquent le Charlot des Temps modernes. De retour en France, Bardamu s’installe comme médecin à La Garenne-Rancy, dans la banlieue parisienne. Il y soigne une clientèle de petites gens et s’enlise dana la médiocrité triste du quotidien. Son destin ne cesse de croiser celui d’un autre désespéré, Robinson, son frère de misère, qui meurt à la fin du roman. Seule lumière dans cet univers désespéré: celle qu’apportent la générosité et la beauté de certaines femmes, la bonté des enfants.

La vision féroce et pessimiste de Céline colore tout le roman dont l’exergue donne le ton :

Notre vie est un voyage
Dans l’hiver et dans la nuit
Nous cherchons notre passage
Dans le ciel ou rien ne luit.

Provocant par son refus du patriotisme et son anarchisme visionnaire Voyage au bout de la nuit devait créer un véritable choc sur les écrivains de sa génération et influencer profondément les existentialistes.

 Publicité

Bibliographie

Romans

  • Voyage au bout de la nuit (1932)
  • Mort à crédit (1936)
  • Guignol’s band (1944)
  • Casse-pipe (1949)
  • Féerie pour une autre fois (1952)
  • Normance : Féerie pour une autre fois II (1954)
  • D’un château l’autre (1957)
  • Nord (1960)
  • Le Pont de Londres : Guignol’s band II (1964)
  • Rigodon (1969)

Pamphlets

  • Mea Culpa (1936)
  • Bagatelles pour un massacre (1937)
  • L’École des cadavres (1938)
  • Les Beaux Draps (1941)

Autres textes

 Publicité
  • La Vie et l’œuvre de Philippe Ignace Semmelweis (1924)
  • Entretiens avec le professeur Y (1955)
  • Arletty, jeune fille dauphinoise (1983)
  • Préfaces et dédicaces (1987)
  • Histoire du petit Mouck (1997)
  • L’Église (1933)
  • Foudres et flèches (1948)
  • Carnet du Cuirassier Destouches (1913)
  • Scandale aux abysses (1950)
  • Ballets sans musique, sans personne, sans rien (1959)
  • Progrès (1978) Céline vivant (2007)
Citations choisies
  • Presque tous les désirs du pauvre sont punis de prison. (Voyage au bout de la nuit)
  • Il n’y a pas de vanité intelligente. (Voyage au bout de la nuit)
  • Le véritable savant met vingt bonnes années en moyenne à effectuer la grande découverte, celle qui consiste à se convaincre que le délire des uns ne fait pas du tout le bonheur des autres et que chacun ici-bas se trouve indisposé par la marotte du voisin. (Voyage au bout de la nuit)
  • Une forte vie intérieure se suffit à elle-même et ferait fondre vingt années de banquise. (Voyage au bout de la nuit)
  • A-t-on jamais vu personne descendre en enfer pour remplacer un autre? Jamais. On l’y voit l’y faire descendre. C’est tout. (Voyage au bout de la nuit)
  • L’amour, c’est l’infini à la portée des caniches. (Voyage au bout de la nuit)
  • L’esprit est content avec des phrases, le corps c’est pas pareil, il est plus difficile lui, il lui faut des muscles. C’est quelque chose de toujours vrai un corps, c’est pour cela que c’est presque toujours triste et dégoûtant à regarder. (Voyage au bout de la nuit)
  • Ce n’est peut-être que cela la jeunesse, de l’entrain à vieillir. (Voyage au bout de la nuit)

Autres citations de Louis-Ferdinand Céline.

Articles connexes

Suggestion de livres, de CD et de DVD


Voyage au bout de la nuit

Profil d’une œuvre: Voyage au bout de la nuit

Mort à crédit

D’un château l’autre

Guignol’s band, tomes 1 et 2

Nord

Casse-pipe

Féerie pour une autre fois

Rigodon

Céline : Romans, tome 1

Céline : Romans, tome 2

Céline : Romans, tome 3

Céline : Romans, tome 4

Voyage au bout de la nuit (CD)

Anthologie Céline (CD)

Céline vivant (DVD)


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...