Genres littéraires  Le roman Analyser un roman ► vous êtes ici  

Genres littéraires :  Le roman :

Analyser un roman :

Le point de vue dans un récit

Trois types de points de vue (ou focalisations) permettent au romancier d’organiser son récit, en fonction du point de vue qu’il choisit d’utiliser.
Le point de vue interne

Dans un récit à la première personne : le narrateur a une perception qui ne va pas au-delà de lui-même. Le foyer de perception, grâce auquel le lecteur prend connaissance de l’histoire, est réduit. La vision est limitée et subjective. On parle alors de focalisaton interne.

Dans un récit à la troisième personne: ce type de focalisation est utilisé ponctuellement : le narrateur peut faire percevoir la scène à travers le regard ou les pensées d’un personnage.

Le point de vue externe

Certains récits placent le narrateur en position de témoin extérieur à l’action et aux personnages. Le lecteur ne dispose que d’un foyer de perception restreint, limité aux dialogues et aux gestes des personnages.

Ce point de vue donne une impression d’impartialité et d’objectivité car la réalité décrite se limite à son apparence extérieure. Ce choix narratif est déterminant dans les premières pages d’un roman, l’incipit.

Le point de vue zéro

Le narrateur est le plus souvent omniscient. C’est-à-dire qu’il a une vision d’ensemble de l’espace et du temps romanesques : il connaît tout de ses personnages et fait partager son savoir au lecteur, n’hésitant pas à commenter ou à donner son opinion sur l’action. Ce point de vue permet au romancier de donner une vision illimitée de l’intrigue et des personnages. Le lecteur connaît alors les pensées et les actes, le passé et le présent, comme s’il était situé au-dessus de tout. C’est le « point de vue de Dieu ». Le lecteur sait ce qui se déroule dans un lieu et peut également, dans le même chapitre ou dans le chapitre suivant, découvrir l’action dans un autre lieu, au même instant.

Tableau récapitulatif des points de vue
Caractéristiques à rechercher
Point de vueLe discoursLe récitLe narrateur
Focalisation externe
Il rapporte les paroles au style direct (dialogues).
Il décrit en utilisant des verbes d’état et des présentatifs. Il raconte de manière neutre et objective.
Il est invisible.
Focalisation interne
Il rapporte les paroles et les pensées au style indirect libre.
Il utilise de nombreux verbes de perception. Il donne une vision subjective du temps et de l’espace.
Il se confond avec un ou plusieurs personnages.
Focalisation zéro
Il développe les interventions du narrateur.
Il opère de nombreux va-et-vient dans le temps et l’espace.
Il se confond avec l’auteur.

Genres littéraires

Le roman

□ Les genres romanesques

□ Les éléments constitutifs du roman

□ Analyser un roman

■ La structure d’un récit

■ Les personnages

■ L’espace et le temps

■ Le point de vue dans un récit

□ Pistes pour raconter une histoire

□ Écrire un récit initiatique

□ Inventer une récit fantastique

● La poésie

● Le théâtre

● La fable

● Autres genres littéraires

À lire également...