Méthodes et techniques ► L’argumentation ► vous êtes ici 

Méthodes et techniques

L’argumentation :

Les différents modes de raisonnement

Pour défendre une thèse, un auteur peut faire appel à différents modes de raisonnement. L’étude de la construction d’un raisonnenemt doit permettre de le caractériser et d’analyser sa valeur.
Le raisonnement déductif ou inductif

Dans le raisonnement déductif, on part d’une idée générale, d’un principe, d’une loi pour en tirer une conséquence particulière.
Pour dicsuter le raisonnement, on peut analyser la valeur de la loi générale, repérer si le fait particulier entre bien dans le domaine de la loi générale.

Dans le raisonnement inductif, on part d’un ou de plusieurs faits particuliers pour en tirer un principe, une loi, une idée générale. Ce raisonnement est inverse au précédent.
Pour discuter le raisonnement, on analyse la pertinence de l’extension du fait particulier à un ensemble plus vaste.

Le raisonnement par analogie

Dans le raisonnement par analogie, on compare la thèse par une situation comparable et ceci pour défendre cette thèse.
Pour discuter le raisonnement, on peut étudier la pertinence des images utilisées.

Le raisonnement concessif

Le locuteur semble admettre un fait ou un argument qui s’oppose à sa thèse mais maintient finalement son point de vue.
Pour discuter le raisonnement, on peut analyser si la situation présentée est réellement contradictoire avec la thèse défendue.

Le raisonnement par l’absurde

On suppose l’idée contraire à la thèse défendue pour montrer qu’elle débouche sur une conclusion fausse ou absurde.
Pour discuter le raisonnement, on peut analyser si l’idée contraire est nécessairement fausse dans ses conclusions.

Le raisonnement critique

Le locuteur critique ou réfute la thèse opposée à la sienne donc le locuteur rejette la thèse adverse.

Le syllogisme

C’est un raisonnement déductif qui tire une conclusion de deux propositions (ou prémisses) présentées comme vraies.

On peut le schématiser comme suit :
● Proposition majeure (Tout homme est mortel),
● Proposition mineure (or Socrate est un homme),
● Conclusion ( donc Socrate est mortel).

→ À consulter : Le raisonnement par syllogisme (le principe, les règles, les pièges à éviter…).

Méthodes et techniques

À lire également...