Ressources variéesvous êtes ici

Ressources variées

Visiter un château

Le lendemain, à la nuit tombante, j’arrivai au château de Murol. La vieille forteresse, tour géante […] se dresse sur le ciel, brune, crevassée, bosselée, mais ronde, depuis son large pied circulaire jusqu’aux tourelles croulantes de son faîte..

 (Guy de Maupassant, « Humble drame » in Contes et nouvelles, t. 2, 1883, p. 402.)

💡 À lire également !
Dans la même thématique : Visiter un musée. – Visiter une cathédrale. – Visiter un jardin.

Présentation

Les châteaux sont des édifices qui possèdent tous un caractère exceptionnel. Ils ont également une grande valeur historique, car ils témoignent de l’évolution des arts et de la société.

En effet, un château est une forteresse souvent construite sur une hauteur et difficilement accessible, aux murs flanqués de tours et entourés d’un fossé, servant d’habitation seigneuriale. C’est également une vaste construction de prestige, avec tours ou tourelles, entourée d’un parc avec jardins, pièces d’eau, etc., servant de résidence royale ou seigneuriale comme le château de Fontainebleau ou celui de Versailles et les châteaux de la Loire.

Le mot château figurent dans les titres de quelques œuvres littéraires comme Petits châteaux de Bohême (1853) de Gérard de Nerval, Le Château des Carpathes (1892) de Jules VerneLe Château (1926) de Franz Kafka, Le Château du diable (posthume, 1939) de Victor Hugo, L’Invitation au château (1947) de Jean Anouilh, Le Château de ma mère (1957) de Marcel Pagnol , Château en Suède (1960) de Françoise Sagan et Le Château de Pictordu (1973) de George Sand.

 Publicité

Château de cartes, château de Bohême, château en Espagne, − telles sont les premières stations à parcourir pour tout poète.

(Gérard de Nerval, « Petits châteaux de Bohême » in Œuvres, t. 1, Paris, Gallimard, 1952, p. 99)

Puis un château de brique à coins de pierre,
Aux vitraux teints de rougeâtres couleurs,
Ceint de grands parcs, avec une rivière
Baignant ses pieds, qui coule entre des fleurs ;
Puis une dame, à sa haute fenêtre,
Blonde aux yeux noirs, en ses habits anciens,
Que, dans une autre existence peut-être,
J’ai déjà vue… et dont je me souviens !

(Gérard de Nerval, « Odelettes » in Fantaisie, [Œuvres, t. 1], Paris, Gallimard, 1952, p.48)

Le château est un symbole de puissance

Les châteaux sont des lieux qui ont été construits et habités par des hommes riches et importants (des seigneurs, des nobles ou des rois). Plus que des demeures, ils ont servi à montrer, voire exposer, leur puissance.

C’est pourquoi, lorsque l’on visite un château, il est toujours important de s’interroger sur l’identité de celui qui l’a fait construire et sur les raisons de sa construction : est-ce pour la défense, pour le prestige, etc. ? La réponse se trouve bien souvent dans la simple observation de la façade et de la position géographique du château. Il est également intéressant de bien regarder les détails de la construction, car les éléments détruits, reconstruits ou rajoutés racontent eux aussi l’histoire des lieux.

 Publicité

Enfin, un château est soit un symbole de sécurité et de protection, soit un monde mystérieux, fermé, inaccessible et hostile. D’après le Dictionnaire des symboles (1969) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, il figure encore « parmi les symboles de la transcendance : la Jérusalem céleste prend la forme dans les œuvres d’art, d’un château fort hérissé de tours et de flèches au sommet d’une montagne… Il est censé abriter un pouvoir mystérieux et insaisissable […]. [Il] symbolise la conjonction des désirs ».

→ À lire : Le symbole : définitions et fonctions.

La visite d’un château médiéval

Les châteaux construits au Moyen Âge sont des édifices massifs possédant une fonction militaire. Ils ont souvent été construits sur des reliefs élevés pour permettre une bonne surveillance des environs.

La visite commence dès l’extérieur. Les châteaux forts sont entourés d’un fossé et d’une enceinte (c’est-à-dire de hauts murs de pierre), parfois munie de créneaux. L’enceinte est fréquemment dotée de tours, carrées ou circulaires. La plus grande d’entre elles est le donjon, la tour maîtresse. Les tours et les murs sont percés de fentes étroites que l’on appelle des meurtrières : par ces ouvertures, les archers pouvaient attaquer les ennemis sans crainte d’être touchés en retour.

Pour pénétrer dans un château fort médiéval, il n’y a souvent qu’une unique grande porte de bois. Parfois, le château est doté d’un pont-levis. À l’intérieur de l’enceinte, on trouve différents bâtiments destinés à loger les soldats, ainsi que le seigneur, sa famille et les domestiques. Les pièces d’un château fort sont austères, peu meublées. Une grande salle servait à réunir les gens et à abriter les festivités.

 Publicité

ℹ Un article sera consacré aux châteaux forts et sera publié dans un temps à venir.

La visite d’un château de la Renaissance

Les châteaux deviennent, à partir du XVe siècle, des lieux construits pour des séjours agréables, l’organisation de fêtes et de chasses. L’architecture du château s’enrichit de nouveaux éléments remarquables par leur élégance, comme les grands escaliers, les loggias et les galeries.

Les châteaux témoignent alors des tendances stylistiques de la Renaissance. En France, les plus célèbres de ces constructions sont les châteaux de la Loire (Azay-le-Rideau, Amboise, Chenonceaux, Chambord, Blois, etc.) construits sous le règne de François Ier. Ils portent la marque de l’esthétique qui se développe au même moment en Italie.

Dès cette époque, de magnifiques jardins sont spécialement créés pour augmenter la beauté des lieux. L’accès du château est beaucoup plus simple, mais aussi beaucoup plus somptueux qu’au Moyen Âge. De grandes allées sont tracées pour créer des effets de perspective et mettre en valeur l’édifice.

La visite d’un palais des XVIIe et XVIIIe siècles

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les châteaux deviennent de véritables palais, comprenant souvent différents corps de logis et pavillons. Ce sont des endroits luxueux, aux décors raffinés. Les salles de bal et de réception sont nombreuses.

Les hommes les plus puissants font appel aux meilleurs artistes pour concevoir les plans des demeures et des jardins. Par exemple à Versailles, Louis XIV fait appel aux plus grands peintres, sculpteurs et artisans de l’époque : Louis Le Vau et Jules Hardouin-Mansart pour l’architecture, André Le Nôtre pour les jardins, et Charles Le Brun pour les peintures.

 Publicité

→ À lire : Lumière sur Louis XIV.

Vue du château de Versailles

Vue du château de Versailles. © AFP/ TRIPELON-JARRY

Méthodes et techniques

Articles connexes

Suggestion de livres


La vie dans les châteaux français

500 Châteaux de France

Châteaux et monuments français

L’histoire de France racontée par les monuments


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...