Leçons d’expression ►  vous êtes ici 

Le portrait

 

Le portrait physique
Aspect général

On commence par évoquer l’âge de la personne (adolescent, jeune, vieux…) puis la taille (courtaud, trapu, haut…) ensuite la masse (mince, gros, ventru, obèse, corpulent…) enfin l’attitude (leste, souple, gracieux, prompt…).

Le visage

Le choix de quelques détails caractéristiques de la physionomie du personnage permet d’annoncer son portrait moral :

  • le visage peut être (maigre, osseux, ridé, lisse…).
  • sa forme (ovale, carré, arrondi…).
  • le teint (blanc, brun, rose, injecté de sang, bronzé, blême…).
  • la physionomie (gaie, triste, froide, souriante…).
  • les cheveux (châtains, roux, ondulés, dorés, fauve, lisses, crépus, touffus…).
  • le front (étroit, large, bombé, aplati…).
  • les yeux (flamboyants, enfoncés, vifs, étincelants, cernés, tombants, larmoyants…).
  • le nez (retroussé, camus, en bec d’aigle, crochu…).
  • la bouche (mince, charnue, épaisse, souriante, entrouverte…).
  • les joues (pommettes, creusées, joufflues…).
  • le menton (rond, carré, pointu…).

Les membres

  • Les épaules (larges, étroites, carrées…).
  • Les mains (douces, fines, massives, musclées, ridées…).
  • Les jambes (musclées, grosses, arquées, élancées…).
  • La démarche (majestueuse, gracieuse, vive, fière, raide, boiteuse, élégante…).

Après avoir tracé le portrait physique en choisissant les éléments particuliers du personnage, on doit parler des occupations de ce dernier (vétérinaire, chômeur, architecte, fabricant, juge, dentiste, fermier…)

Le portrait moral

Le caractère ou la situation sociale d’un personnage sont le plus souvent suggérés par le gestel’expression du visagela façon de parler, par une occupation habituelle, par un acte exemplaire

Mais on doit parler aussi :

  • des qualités intellectuelles du personnage (instruit, cultivé, intelligent, sage, lucide, savant…).
  • des qualités morales (généreux, charitable, loyal, honnête, franc, aimable, ambitieux…).
  • des défauts intellectuels (illétré, analphabète, inculte, idiot, débile…).
  • des défauts moraux (impoli, avare, hypocrite, curieux, arrogant, odieux…).

Il faut aussi brosser le portrait en action de la personne c’est-à-dire la présenter en train d’agir. Le portrait en action nous éclaire sur le caractère du personnage.

Quelques conseils

● Il faut enrichir le portrait par des comparaisons et des métaphores.
Exemple : Des yeux d’une biche (métaphores).

● Les oppositions enrichissent encore le portrait.
Exemple : Elle aurait bien voulu être habile, mais elle ne faisait que des catastrophes.

● Il ne faut pas seulement énumérer les particularités physiques mais aussi les qualifier.
Exemple : Il avait les yeux bleus vifs qui réflétaient sa sincérité.

● L’utilisation trop fréquente des verbes être et avoir manque d’originalité et alourdit la phrase. D’ici il faut regrouper toutes les composantes du portrait en une seule phrase en se contentant d’un seul verbe.
Exemple : Marc était un grand garçon, aux yeux bleus et aux cheveux blonds…

● Pour donner à votre phrase plus d’originalité et pour éviter les clichés, vous pouvez avoir recours à un présentatif ou à une tournure exclamative ou interrogative.
Exemple : Quelle était belle Jeanne ! Cette grande jeune fille aux cheveux blonds !

● Employez les verbes qui décrivent l’attitude ou le mouvement du personnage.
Exemple : Se courber, se renverser, haleter…

● Dans la conclusion, il est à conseiller de mettre les impressions personnelles sur le personnage.

Expression

La description● Le portrait● Le récit

● Le dialogue

Le discours rapporté

● La transformation du discours direct en discours indirect

● Exprimer et s’exprimer : la peur, la joie, la tristesse.

● Les animaux : le mâle, la femelle, le petit et leur cri

Les expressions vicieuses

 

À lire également...