Genres littéraires La poésie ► Genres de posésie ► vous êtes ici  

Genres littéraires :  La poésie :

 Les genres de poésie :

Le rondeau

Qu’est-ce que le rondeau ?

Le rondeau est une espèce de sonnet dont le caractère principal est la naïveté.

Mais cette naïveté n’exclut pas la délicatesse, la finesse même, pourvu qu’elle ne s’y trouve pas aux dépends de l’aimable simplicité. Ce petit poème, qui tient quelquefois de l’épigramme et plus souvent du madrigal, est un cercle charmant pour une pensée et convient principalement aux sujets badins.

La forme du rondeau

Le rondeau est composé de treize vers de dix ou de huit syllabes, qui roulent sur deux rimes dont huit sont féminines et cinq masculines, ou huit masculines et cinq féminines.

De quelque manière que l’on dispose ces rimes, il s’en rencontre à quelque endroit trois féminines ou masculines. Ces trois rimes semblables se trouvent beaucoup plus souvent aux cinquième, sixième et septième vers, qu’aux cinq derniers. Il doit y avoir, après le cinquième vers, un repos ou un sens complet. Le premier hémistiche ou les premiers mots du rondeau, doivent se trouver à la suite du huitième et du treizième vers, pour servir de refrain. Il est nécessaire que ce refrain qui, dans les vers de dix syllabes, est de quatre, et dans ceux de huit, de trois et quelquefois de deux, soit lié avec la pensée qui précède, amené délicatement et termine le sens d’une manière naturelle. Il plaît surtout quand ramenant les mêmes mots, il présente des idées un peu différentes.

Exemples de ce genre de poésie

● Le rondeau suivant est celui de Vincent Voiture. Il est bien connu parce qu’il explique tout le mécanisme de ce petit poème :

Ma foi c’est fait de moi, car Isabeau
M’a conjuré de lui faire un rondeau :
Cela me met en une peine extrême.
Quoi! treize vers, huit en EAU, cinq en ÊME!
Je lui ferai aussitôt un bateau.
En voilà cinq pourtant en un monceau.
Faisons-en sept en invoquant Brodeau,
Et puis mettons en quelques stratagèmes

Ma foi, c’est fait.

Si je pouvais encor de mon cerveau
Tirer cinq vers l’ouvrage serait beau.
Mais cependant me voilà dans l’onzième,
Et si je crois que je fais le douzième,
En voilà treize ajustés de nouveau.

Ma foi, c’est fait.

Notice biographique : Vincent Voiture (1598 – 1648)

• Né à Amiens en 1598 – Décédé en 1648.
• Le père de Vincent Voiture était marchand de vin à Amiens. Vers 1600, il ouvre une boutique rue Saint-Denis à Paris : « Le Lion d’Argent ». Sa réputation lui vaut la protection de Marie de Médicis. Cette situation permet au jeune Vincent Voiture de suivre ses études à l’Université d’Orléans.
• Il obtient la protection du frère du roi, le duc d’Orléans, et fréquente l’Hôtel de Rambouillet où les « précieuses » lui font un succès.
• Élu à l’Académie Française le 27 novembre 1634.
• Il est cité par BoileauVoltaire et Sainte-Beuve.
• Sa « Lettre sur la prise de Corbie » attire sur lui l’attention favorable de Richelieu et il devient « Maître d’hôtel du Roi ».
• Ses écrits sont considérés comme représentatifs de la « préciosité ».

Genres littéraires

Le roman

● La poésie

□ Repères historiques

□ La versification

□ Genres de poésie

■ Le sonnet

■ La ballade

■ Le rondeau

■ L’ode

□ Étude détaillée de la rime

□ Les thèmes poétiques de Malherbe

● Le théâtre

● La fable

● Autres genres littéraires

À lire également...