La grammaire / Rhétorique et style ► vous êtes ici 

Questions de langue / Rhétorique et style

Le style littéraire

 

Qu’est-ce que le style ?

Le style peut être défini comme une manière d’utiliser les moyens d’expression du langage. Le choix, qui peut être raisonné ou spontané, dépend du sujet traité ; des lois du genre (comique, lyrique…) et de la réaction personnelle de l’auteur en situation.

Les différents styles littéraires

Dans le style littéraire, on peut distinguer différentes catégories :

Le style coupé

Il note avec précision la succession des actions, des attitudes.

Constitué de propositions indépendantes, de propositions principales complétées par des subordonnées très courtes, il crée un rythme rapide et vif. Pour éviter la monotonie, on utilise des procédés d’inversion, de reprises, d’ellipses, d’exclamations, d’apostrophes.

Exemple : L’amateur d’oiseaux.
Il retrouve ses oiseaux dans son sommeil ; lui-même il est oiseau, il est huppé, il gazouille, il perche ; il rêve la nuit qu’il mue ou qu’il couve. (La BruyèreDiphile)

  Publicité
 

Le style lié ou logique

Il classe les idées, les subordonne les unes aux autres : c’est le style du raisonnement et de la démonstration. Ample, la phrase s’enrichit de subordonnées qui soulignent les causes, les conséquences, le but, les conditions, les oppositions.

 À consulter : L’expression de la circonstance dans la phrase simple et complexe.

Exemple : Zadig était trop rempli de l’idée d’Astarté pour ne pas éluder cette déclaration ; mais il alla dans l’instant trouver les chefs des tribus, leur dit ce qui s’était passé, et leur conseilla de faire une loi par laquelle il ne serait permis à une veuve de se brûler qu’après avoir entretenu un jeune homme, tête à tête, pendant une heure entière. (VoltaireZadig)

Le style oratoire ou périodique

La période est une phrase longue qui enchaîne logiquement les idées en les présentant dans un ample mouvement rythmique. Elle utilise les procédés de répétition de structures syntaxiques (subordonnées) et d’accumulation.

Elle se construit autour de mots de liaison qui se répètent et qui articulent les divers éléments.

  Publicité
 

Exemple : Quasimodo sonne les cloches de Notre-Dame.
Quand il les eut mises en branle ; quand il sentit cette grappe de cloches remuer sous sa main ; quand il vit – car il ne l’entendait pas – l’octave palpitante monter et descendre sur cette échelle sonore comme un oiseau qui saute de branche en branche ; quand le diable musique, ce démon, se fut emparé du pauvre sourd, alors il redevint heureux, il oublia tout, et son cœur qui se dilatait fit épanouir son visage. (Victor HugoNotre-Dame de Paris)

Le style affectif

Contrairement à la phrase logique, la phrase affective est désorganisée par l’émotion. Rapide, hachée, elle contient de nombreux tours exclamatifs, impératifs, des formes d’insistance, des propositions indépendantes brèves, des phrases nominales.

 À consulter : L’analyse de la phrase.

  Publicité
 

Exemple : Est-ce que je rêve ? Holà ! Holà ! Jean ! Holà ! Albert ! Holà ! Quelqu’un ! Ouvrez, ouvrez, ouvrez ! Hé ! le gardien, êtes-vous là ? Hé ! compagnons, venez m’ouvrir ! Mais qu’est-ce donc ? On ne m’ouvrira pas ? (Alfred de Musset)

  Publicité
 

Articles connexes

Suggestion de livres


Rhétorique

Dictionnaire de rhétorique

Que sais-je ? La Rhétorique

Les Techniques de Style

La Rhétorique ou l’Art de parler

Introduction à la rhétorique

Manuel de rhétorique

Dictionnaire de poétique et de rhétorique

Les figures de style

Libérer son écriture et enrichir son style

Convaincre. Dialogue sur l’éloquence

Dictionnaire des symboles


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


  Publicité
 

À lire également...