Leçons d’orthographe ► La ponctuation ► vous êtes ici 

Orthographe : La ponctuation

L’emploi du point-virgule

C’est pour « disséquer les phrases » que le point-virgule devient le roi de la ponctuation moyenne. On en use et on en abuse au XIXe siècle − particulièrement dans les textes officiels.

(Anette Lorenceau, Histoire du point-virgule et des deux points dans Trames, 1984)

Qu’est-ce que la ponctuation ?

La ponctuation précise le sens de la phrase. Elle sert à fixer les rapports entre les propositions et les idées. D’autre part, elle sert à marquer, à l’aide de signes, les pauses et les inflexions de la voix dans la lecture.

Les principaux signes de ponctuation sont : le point [.], le point d’interrogation [?], le point d’exclamation [!], le point-virgule [;], les points de suspension [], les deux points [:], la virgule [,], les guillemets [« »], le tiret [], les parenthèses [( )].

 La ponctuation : En résumé…

Définition et emploi du point-virgule

Le point-virgule est un signe de ponctuation (;) marquant une pause un peu plus longue que la virgule. Il y a notamment point et virgule qui est un emploi vieilli désignant ce même signe de ponctuation. Il sépare des phrases sans les isoler.

Le point-virgule sert très souvent à fixer davantage l’attention sur les diverses nuances qui composent une pensée. En d’autres termes, le point-virgule divise mieux le sens total.

 Publicité

Le point-virgule est le signe qui a le plus d’analogie avec la virgule parce qu’il est employé souvent dans des passages où la virgule suffirait et qu’il n’y est placé que pour plus de régularité dans des phrases qui comportent beaucoup de parties subalternes.

► Remarque typographique : Il faut une espace fine insécable avant le point-virgule.

● On emploie le point-virgule pour séparer des propositions qui ont de l’analogie et une certaine étendue.
Exemple : La charité n’est point téméraire ni précipitée ; elle ne se réjouit point du mal qui arrive aux autres ; elle se félicite au contraire de tout le bien que Dieu leur envoie.

● Le point-virgule s’emploie pour séparer les différentes parties d’une énumération lorsque ces parties ont quelque étendue. En d’autres termes, il s’emploie dans l’énumération de plusieurs objets semblables ou opposés, mais coupés par une ou pusieurs propositions incises, sans être liées par un même antécédent.
Exemples : – Que peut-on désirer quand on a une santé qui vous permet de pourvoir à tous les besoins réels ; une réputation sans tache ; une femme qui vous comble de prévenances ; des enfants, qui répondent à vos soins ; des amis toujours heureux de vous voir ?
– D’abord c’est un grand lac qui s’alimente d’une chute rapide et bruyante ; ensuite , c’est un ruisseau qui serpente, qui se rétrécit, qui s’élargit bientôt après, et qui se sépare pour faire paroitre au milieu de son sein une île dédiée à l’Amour.

 Publicité

● Le point-virgule s’emploie lorsqu’il s’agit de faire une énumération complète et sur laquelle l’on veut appuyer avec plus de considération par des 1°, 2°, 3°, 4°, etc. ; alors chacun de ces membres doit être terminé par un point-virgule (sauf le dernier qui se termine par un point).

On peut placer tous les éléments d’une liste (1°, 2°, 3°, 4°, etc.) en alinéa, si l’on veut. Le poinl-virgule se met donc à la lin de l’alinéa.
Exemples :  – Il faut observer,  que l’esclavage dans lequel nons tenons les habilans de la Guinée , ne doit être attribué qu’à leur ignorance de la civilisation ;  que leur facilité à s’y soumettre n’est point considérée comme l’effet de la crainte ou de la force ;  que l’abus que plusieurs ont fait de leur pouvoir, etc.
– Il faut observer que
 l’esclavage dans lequel nous tenons les habilans de la Guinée , ne doit être attribué qu’à leur ignorance de la civilisation ;
 leur facilité à s’y soumettre n’est point considérée comme l’effet de la crainte ou de la force ;
 l’abus que plusieurs ont fait de leur pouvoir, etc.

● Le point-virgule est employé dans une circonstance de répétition marquée du sujet d’un verbe parce que le sujet qui commence la phrase se trouve arrêté par une explication incidente et paraît déranger l’ordre d’une phrase en éloignant de l’idée le mot cet homme. Il est donc nécessaire de le répéter et de donner plus d’aplomb au sens par le point-virgule qui le précède et qui devrait assurer la signification des petits sens qui lui sont communs.
Exemple : Cet homme, le plus vaillant des capitaines, et qui, toujours mû par la générosité, avait conquis l’estime de ses contemporains ; cet homme, dis-je, termina sa carrière au milieu du champ d’honneur.

● Le point-virgule est employé lorsque deux idées, étant soumis chacune à un pronom relatif qui, se trouvent coupées par la conjonction de coordination et.
Exemple : Sans remonter à des siècles plns recules, Nérésis , qui vivait dans le quinzième siècle, en parla le premier ; et Nobel, qui florissait dans le siècle suivant, fut l’imitateur de Nérésis.

 Publicité

Orthographe

Articles connexes

 Publicité

Suggestion de livres


Orthophoniste – Orthographe

100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques

Les fautes de français ? : Plus jamais !

Anti-fautes d’orthographe

Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie Nationale

ORTH CM1 : Apprendre l’orthographe
L’Orthographe pour tous
Pour ne plus faire de fautes d’orthographe : 300 trucs et astuces efficaces et faciles

Dictées pour progresser

L’orthographe est un jeu : 50 jeux pour soigner ses maux d’orthographe

Dictionnaire des difficultés de la langue française

Un jour, un mot Cycles 2 et 3 : Ateliers quotidiens pour l’observation réfléchie de la langue


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...