Auteurs francophones ► vous êtes ici  

Auteurs francophones

Fouad Abi-Zeyd

1915 – 1958

Notice biographique

Portrait de Fouad Abi-ZeydFouad Abi-Zeyd est né à Sahel-Alma (1915-1958). Après la Première Guerre mondiale, la famille est ruinée. Fouad Abi-Zeyd s’installe dans la maison du grand-père maternel.

En 1920, il fait ses études au collège des Frères maristes à Jounieh.

 Publicité

En 1930, il séjourne à Lattaquieh où il achève ses études secondaires. En 1934, Fouad Abi-Zeyd retourne à Sahel-Alma, se met à lire tous ses poètes préférés : BaudelaireVerlaineRimbaud et Valéry.

En 1936, il publie son premier recueil, Poèmes de l’été, qui fut couronné par l’Académie française.

En 1938, en France, après avoir lu Claudel et entretenu des relations amicales avec André Gide, Montherlant, Fouad Abi-Zeyd publie deux autres recueils : Nouveaux poèmes et Prose pour une pensée, en 1942. Ils reflètent les passions qui le tourmentent, son expérience avec la maladie qui l’a côtoyé de très près.

À l’âge de 43 ans, Abi-Zeyd décède, son œuvre le classe parmi les précurseurs du renouveau de la poésie libanaise d’expression française.

 Publicité

Choix de poème : Les Lèvres

Cris déchirants de ma faim, ô lèvres, lèvres flèches qui me pénètrent et articulent mes pouvoirs accaparés qui se dressent : j’ai dit cette unification d’une force qui me soulève de tout son pouvoir indompté.

Puis repénètre, et se renvoie par l’effet d’un jeu merveilleusement troublant qui ébranle mes promesses, et les dirigent au-delà de mes limites rompues.

Si – admirable coalition qui par elle se nourrit – avec un consentement impulsif et pur je me lance,

C’est le contact immédiat de deux âmes qui se confondent, et dont le poids de chacune suspendu à l’autre, la tue.

 Publicité

Car, oubliant dans cet accaparement l’émotion parfaite, je me reflue avec tous mes espoirs aux poussées de la chair enfin libre d’être ivre,

Et, infiniment au-dessus de ce qui fut, je m’égaie, dans un attardement qui nous égale,

Ô Lèvres, lèvres, ô ma flamme, fruits merveilleux !

 Publicité

J’ai mis sur vous mon âme et arrachée de toutes les choses.

Fouad Abi-Zeyd, Poèmes de l’été, Les Lèvres, 1966.

Articles connexes


Mondes francophones

Littératures francophones

Littératures francophones du Moyen-Orient

Dictionnaire des écrivains francophones classiques

Ecrivains francophones du XXe siècle

Exotisme et lettres francophones

Littératures Francophones: Langues et Styles

Regards russes sur les littératures francophones

Le théâtre africain francophone

Littérature libanaise d’expression française

Dictionnaire de la Litterature Libanaise de Langue Française

La différence homme/femme dans le roman francophone

Dictionnaire du Moyen-Orient

Une francophonie différentielle

La France en Egypte

Césaire et Senghor: Un pont sur l’Atlantique


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...