Lumière sur… ► La magie de Noël ►  vous êtes ici

Lumière sur…

Le Père Noël

 

On dit que la jeunesse ne croit plus à rien. Quelle tristesse… Et si un jour le Père Noël ne croyait plus aux enfants !

(Pierre Doris)

Le Père Noël, c’est qui ?
Le Père Noël distribue des cadeaux aux enfants. Ancienne carte postale (vers 1950).

Le Père Noël distribue des cadeaux aux enfants. Ancienne carte postale (vers 1950).

LPère Noël est un personnage légendaire à la barbe blanche, bedonnant et jovial, vêtu d’un habit rouge bordé de blanc, qui apporte aux enfants de la Terre leurs cadeaux de Noël. Selon la coutume, il habiterait au pôle Nord et viendrait chaque année à bord d’un traîneau chargé de cadeaux tiré par huit rennes. Il descendrait dans chaque maison, par la cheminée, déposer sous le sapin des cadeaux dans les souliers de tous les enfants sages.

Le Père Noël est bien entendu un mythe, au plein sens du terme. Mais, contrairement à bon nombre d’autres mythes, celui-ci ne remonte pas plus loin que le XIXe siècle.

 Publicité

La fête de Noël est en fait un ensemble disparate de traditions plus ou moins anciennes. La date du 25 décembre est très clairement liée au solstice d’hiver, autrefois célébré par les païens. La bûche et l’arbre de Noël sont également des symboles pré-chrétiens et témoignent de très anciens rites liés à l’hiver et à la forêt.
→ Lire : Les légendes et les histoires de Noël.

Dans ce contexte, le Père Noël apparaît comme l’élément le plus récent d’une tradition fabriquée. L’imagination populaire avait déjà créé plusieurs personnages païens, puis chrétiens, chargés d’apporter des cadeaux aux petits enfants : les Rois mages tout d’abord, et surtout saint Nicolas (évêque d’Asie Mineure au IVe siècle). De sa légende, essentiellement répandue dans le nord et le centre de l’Europe, il nous reste une très vieille chanson française (Ils étaient trois petits enfants qui s’en allaient glaner aux champs…) et quelques récits traditionnels (Il aimait par exemple déposer des sacs d’or dans les cheminées des pauvres…). Fêté le 5 décembre, souvent accompagné du Père Fouettard (elfe chargé de distribuer des coups de fouet aux enfants qui n’auraient pas été sages), il partageait sa place avec plusieurs autres personnages tels que les Rois mages, saint Martin, sainte Catherine ou sainte Barbe, et se substitua petit à petit aux personnages païens d’origine.

 Publicité
Origines

La fête de Noël, très ancienne, trouve ses origines dans certaines fêtes païennes de l’Antiquité, en particulier les Saturnales qui accompagnent le solstice d’hiver. Puis, à partir du IVe siècle, le jour de la naissance de Jésus-Christ étant fixé au 25 décembre, cette date devient dès lors celle de l’une des fêtes chrétiennes les plus importantes de l’année. Au fil des siècles apparaissent de nombreux personnages ayant pour vocation d’apporter des cadeaux aux enfants. Certains d’entre eux sont d’origine païenne, tels Frau Holle en Allemagne et la Befana en Italie, mais d’autres, à l’exemple des rois Mages, de saint Martin, de sainte Catherine ou de sainte Barbe, appartiennent à la tradition chrétienne.

Le plus important de tous est sans nul doute saint Nicolas, évêque d’Asie Mineure mort au IVe siècle, considéré comme le protecteur des petits enfants. Fêté le 6 décembre, il distribue des cadeaux et des friandises, accompagné de son âne et du Père Fouettard. Il connaît une grande popularité dès le Moyen Âge dans plusieurs régions d’Europe, et notamment dans le nord et l’est de la France.

Il était une fois le Père Noël…

En 1809, l’écrivain Washington Irving imagine saint Nicolas se déplaçant dans les airs pour effectuer sa distribution de présents, mais c’est en 1822 que le personnage du Père Noël (Santa Claus aux États-Unis) voit le jour, sous la plume de l’Américain Clement Clarke Moore. L’auteur en fait le héros de A Visit from St Nicholas (Une visite de saint Nicolas), un poème rédigé pour ses enfants. Ce texte, publié l’année suivante dans le journal The Sentinel, connaît immédiatement un très vif succès. Il met en scène un personnage composite amalgamant les légendes et les traditions des différents peuples ayant immigré aux États-Unis. Il s’inspire en particulier du saint Nicolas importé par les Hollandais (Sinter Klaas). Dans ces vers enlevés, le saint évêque se défait de son austérité et de ses attributs habituels (mitre et crosse) pour devenir un joyeux elfe dodu et barbu. Il se déplace dans un traîneau tiré par huit rennes et emprunte les conduits de cheminées pour déposer ses cadeaux dans les maisons des enfants sages.

En 1860, l’illustrateur new-yorkais Thomas Nast donne au Père Noël le visage et l’apparence que nous lui connaissons aujourd’hui : il en fait un vieil homme au costume rouge bordé de blanc et au gros ceinturon de cuir. Quelques années plus tard, la légende s’enrichit en fixant la demeure du Père Noël au pôle Nord. Enfin, les dessins publicitaires réalisés par Haddon Sundblom pour la firme Coca-cola dans les années 1930 permettent de diffuser largement son image et d’en accroître encore la popularité.

… Et le marketing de Noël

La fête de Noël revêt peu à peu un caractère de plus en plus commercial, en se centrant essentiellement sur le rituel de l’échange de cadeaux. Le personnage du Père Noël apparaît dans les grands magasins et les rues et son image fait à présent partie intégrante du marketing de Noël. Les enfants ne se lassent cependant pas d’aimer ce vieillard à la barbe blanche, et on entretient toujours chez les tout-petits l’illusion de son existence.

Chanson populaire : Petit Papa Noël

⚠ La vidéo intégrée ci-dessus est utilisée uniquement pour un but culturel et éducatif. Elle reste la propriété de leur auteur et n’engage que leur propre responsabilité. En aucun cas l’éditeur d’EspaceFrancais.com ne pourra être tenu responsable de ces vidéos dont il ne serait pas l’auteur.

 Publicité
Proverbes et dictons de Noël
  • À la Noël froid dur, annonce épis durs.
  • Après Noël, brise nouvelle.
  • Brouillards de Noël ne font ni bien ni mal.
  • Entre Noël et chandeleur, il n’y a plus de laboureur.
  • Les jours entre Noël et les Rois indiquent le temps des douze mois.
  • Noël au balcon, Pâques aux tisons.
  • Noël au buissons, Pâques aux tisons.
  • Noël avec les tiens, Pâques avec les autres (proverbe italien).
  • Noël humide, greniers et tombeaux vides.
  • Noël porte l’hiver dans sa besace quand il ne l’a pas devant, il l’a derrière.
  • Noël près du nid.
  • Noël un mardi, mauvais pour les semis.
  • Noël un samedi, an où tout le monde mendie.
  • Pour Noël, chaque brebis à son étable.
  • Quand à Noël tu prends le soleil, à Pâques tu te rôtiras l’orteil.
  • Quand Noël a son pignon, Pâques a son tison.
  • Quand Noël est étoilé, force paille guère de blé.
  • Quand Noël est sans lune, de cent brebis il n’en demeure qu’une.
  • Quand on mange le gâteau au chaud (bûche de Noël), on mange les œufs (de Pâques) derrière le fourneau.
  • Quand on mange les bouquettes (petit pain de Noël Belge) à la porte, on mange les cocognes (œuf de Pâques) au coin du feu.
  • Quand on voit à Noël des mouches, à Pâques on voit les glaçons.
  • Qui demande l’hiver avant Noël, en aura deux.
  • Qui se chauffe au soleil, Noël, en ton saint jour, devra brûler du bois, quand Pâques aura son tour.
  • Tant crie-t-on Noël qu’il vient.  – ou – On chante tant Noël qu’il vient.
  • Un mois avant et après Noël, l’hiver se montre plus cruel.
  • Vent qui souffle à la sortie de la messe de minuit, dominera l’an qui suit.
  • Vert Noël, blanches Pâques.

Découvrez la magie de Noël sur EspaceFrancais.com !

Noël sur EspaceFrancais.com !

À lire… À voir… À écouter…


24 histoires merveilleuses pour attendre Noël

La lettre du Père Noël

La robe de Noël

Mes plus belles chansons de Noël + 1 CD

Les 100 plus belles chansons de Noël (Coffret 4 CD)

Les Plus Belles Chansons Et Comptines De Noël

Le Noël de Mickey

Le drôle de Noël de Scrooge


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...