La conjugaisonLe verbe ► vous êtes ici 

Conjugaison : Le verbe

Les tournures pronominale et impersonnelle

 

Il recopiait à la craie bleue la partie des mots qui changeait suivant les déclinaisons et les conjugaisons et, à la craie rouge, celle qui ne changeait jamais.

(Albert CamusLa Peste, 1947)

La tournure (construction) pronominale

On peut dire aussi la voix pronominale. En réalité, il s’agit de verbes qui se conjuguent comme à la voix active, mais avec trois particularités :

  • Ils se construisent à toutes les personnes de tous les temps avec un pronom réfléchi (me, te, se, nous, vous, se).
  • Ils ont toujours l’auxiliaire être : Fabrice s’est hâté de nous rejoindre.
  • Ils ne peuvent pas être tournés au passif.

► Le participe passé des verbes pronominaux pose de nombreux problèmes d’accord donc consultez l’accord du participe passé.

 Publicité

On classe les verbes pronominaux en plusieurs catégories :

  • Les verbes pronominaux par nature, ou essentiellement pronominaux, qui se construisent toujours avec le pronom réfléchi et ont un sens totalement différent de la forme non pronominale comme : s’abstenir, s’emparer, s’évader… mais on ne peut pas dire abstenir, emparer, évader… Dans ce cas, le pronom –s’– n’a pas de fonction particulière.
  • Les verbes pronominaux par construction, qu’on peut trouver aussi dans une construction non pronominale, à l’actif ou au passif. Ce sont :
    – soit des verbes pronominaux de sens réfléchi, indiquant une action dont l’agent et l’objet se confondent : se laver, se vêtir, se promener
    Exemple : Je me suis vêtue chaudement pour aller patiner. Dans ce cas, le pronom réfléchi est complément d’objet direct (je me suis lavé = « j’ai lavé : moi« ).
    – soit des verbes de sens passif, qui remplacent la tournure passive, jugée plus gauche.
    Exemple : Les tomates se vendent chères en cette saison (au lieu de : sont vendues, ou de : on vend).
    – soit des verbes de sens réciproque, toujours employés au pluriel, et qui indiquent une action réciproque d’un agent sur l’autre : s’affronter, se battre, se concurrencer, se rencontrer, se serrer la main…
    Exemple : Les ministres des Finances européens se sont rencontrés à Bruxelles.

La tournure (construction) impersonnelle

Les verbes impersonnels se reconnaissent à deux caractéristiques :

  • Ils ne disposent que de la 3e personne du singulier.
  • Ils sont précédés du pronom il, ne représentant aucun agent précis.

On peut distinguer deux sortes d’impersonnels :

 Publicité
  • Les verbes impersonnels par nature. Ce sont ceux qui sont toujours employés à la 3ème personne du singulier, avec le pronom il.
    Exemple : Il me faudrait des ciseaux.
    Plusieurs verbes qui désignent des phénomènes météorologiques comme : il pleut, il neige, il grêle, il tonne
  • Les impersonnels par construction : il est arrivé plusieurs lettres pour toi.
    Ce sont ceux qui ont à la fois les formes personnelles (1re, 2e, 3e personnes du singulier et du pluriel), et la construction impersonnelle :
    – Des verbes indiquant un phénomène, un événement comme : il arrive, il se produit
    – Des verbes indiquant l’existence, ou au contraire le manque comme : il est, il fait, il existe, il manque… il fait froid, il est midi…
    – Des verbes et des locutions indiquant la nécessité, la possibilité (construits avec la conjonction que, et une proposition subordonnée) : il importe, il vaut mieux, il est nécessaire, il est possible, il se peut… : il se peut que le prix du pétrole baisse.
    – Des tournures impersonnelles au passif ou au pronominal :
    Exemples : Au passif : Il est conseillé de se munir de vêtements chauds. Pronominal : Il se vend beaucoup de pelisses cet hiver.

 À consulter : Les verbes impersonnels. – Les locutions impersonnelles.

 Publicité

La conjugaison

Articles connexes

 Publicité

Suggestion de livres


Jeu de conjugaison en 54 cartes

Bescherelle Poche Conjugaison

Anti-fautes de conjugaison

Conjugaison : 350 exercices – 1000 verbes à conjuguer

Le Nouveau Bescherelle. L’ Art de conjuguer.

Conjuguer ? Oui mais autrement ! Tous niveaux

Des jeux pour être bon en grammaire et en conjugaison : 9-11 ans

Grammaire expliquée du français


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...