Les procédés du comique

Genres littéraires  Le théâtre ► vous êtes ici  [space height="1"]

Genres littéraires : Le théâtre

Le texte théâtral

Les procédés du comique

Article rédigé par Roula NASRANI.

[space height="10"]

[message_box color="yellow"]« C’est une étrange entreprise, disait Molière, de faire rire les honnêtes gens », ceux « qui ne rient que quand ils veulent ».

Pour faire rire, on peut jouer sur le geste, la situation, les mots, le caractère ou les mœurs.

[/message_box]

[space height="40"]

Le comique de geste

Le théâtre joue de la présence physique des interprètes : l’acteur comique multiplie les mimiques, parfois les grimaces; les habits ridicules, les accessoires extravagants surprennent; les coups de bâton et les gifles pleuvent en cadence.

[space height="20"]

Le comique de situation

Toute comédie raconte une histoire par une série de scènes qui ménagent d’amusantes surprises: rebondissements, coïncidences, retournements, tous les moyens sont bons pour mettre en difficulté le personnage dont on veut rire.
Exemple :

Harpagon (à son fils). — Comment! pendard, c’est toi qui t’abandonnes à ces coupables extrémités !
Cléante. — Comment! mon père c’est vous qui vous portez à ces honteuses actions !

MolièreL’Avare, Acte II, scène 2, 1668.

L’avare découvre que son fils est un horrible dépensier, le fils que son père est un usurier.

[space height="20"]

Le comique de mot

La comédie met la langue française dans tous ses états, déformations, jargons en tous genres, prononciations qui sentent le villageois ou la précieuse ; les façons de parler outrées font toujours rire. Parfois c’est la communication elle-même qui ne se fait plus.
Exemple :

Bélise (à la bonne). — Veux-tu toute ta vie offenser la grammaire ?
Martine.— Qui parle d’offenser grand-mère ni grand-père ?

MolièreLes Femmes savantes, Acte II, scène 6, 1672.

Les deux mots de prononciation presque identique créent un malentendu, un quiproquo, qui ridiculise les prétentions pédagogiques de Bélise.

[space height="20"]

Le comique de caractère

La comédie met en scène des personnages, peint leur caractère, leurs vices, leurs idées fixes. Pour faire rire, il faut comme dans une caricature, forcer le trait dont on veut se moquer.
Exemple :

Alceste. — Et c’est pour mes péchés que je vous aime ainsi.

MolièreLe Misanthrope, Acte II, scène 1, 1666.

On sourit d’un « amour si grondeur », d’un séducteur si maladroit.

[space height="20"]

Le comique de mœurs

La comédie place les personnages dans leur milieu et l’auteur comique veut peindre les mœurs de son temps. En se moquant des snobs, des médecins, des faux poètes, des arrivistes, des hypocrites, le poète comique brosse un tableau de la société de son temps. Il veut, comme Molière, « corriger les vices des hommes » en les exposant « à la risée de tout le monde ».

[space height="20"]

Genres littéraires

Le roman● La poésie

● Le théâtre

Historique et règles de la tragédie

□ Le texte théâtral

■ La parole sur scène
■ Les types d’exposition
■ Le dénouement
■ La règles des trois unités
■ Les procédés du comique
■ Le conflit théâtral
■ Le prologue
■ L’interprétation et la mise en scène
■ Les genres théâtraux

□ Le théâtre et l’outrance baroque

□ Lumière sur…

■ Les acteurs chez les Grecs et les Romains
■ Le mélodrame au théâtre
■ Les masques au théâtre
■ Les pantomimes
■ Les marionnettes
■ Arlequin
■ La fatalité
■ Les Précieuses ridicules de Molière
■ Le Médecin malgré lui de Molière
■ Phèdre de Jean Racine

● La fable

● Autres genres littéraires

[space]

[space height="20"]

[accordion]

[acc_item title="À consulter aussi sur EspaceFrançais.com"]

[list type="arrow"]

[/list]

[/acc_item]

[acc_item title="Suggestion de livres"]

Le théâtre à travers les âgesComment écrire pour le théâtreLa Fabrique à ThéâtreMille ans de théâtre
Faire du théâtre avec ses élèvesLa langue du théâtreQu’est-ce que le théâtre ?Dictionnaire encyclopédique du théâtre à travers le monde
Tragédie classique et théâtre du XIXe siècleHistoire du théâtreIntroduction à l’analyse du théâtreIntroduction aux grandes théories du théâtre

[/acc_item]
[/accordion]

Hady

Titulaire d’un Master 2 en Lettres françaises de l’Université Libanaise, je suis né le 3 avril 1985. J'ai mené l’essentiel de mes recherches sur la sociocritique des œuvres d’Ezza Agha Malak. Mon mémoire s’intitule « Spectacles d’amour et de mort - Lecture sociocritique de l’espace dans Les Ombres secrètes (Récits roses) et La Terrasse et la colline (Récits bleus) d’Ezza Agha Malak ». Toujours actif, je compte actuellement poursuivre mes études doctorales en s’attardant sur les œuvres de plusieurs auteurs libanais d’expression française. Enseignant de français depuis 6 ans, je continue à proposer des ressources variées en langue et littérature françaises à un grand nombre d’enseignants francophones via mon site web « EspaceFrançais.com ».

You may also like...