RessourcesCitations et proverbesvous êtes ici

Citations et proverbes

15 citations choisies sur l’automne

Après l’été pluvieux, l’automne rayonnait. Dans les vergers, les fruits pullulaient sur les branches. Les pommes rouges brillaient comme des billes d’ivoire. Quelques arbres déjà revêtaient hâtivement leur plumage éclatant de l’arrière-saison.

(Romain Rolland, « L’Adolescent », in Jean-Christophe, 1905, p. 319)

🍂 Il succède à l’été et précède l’hiver mais l’automne n’est pas une saison comme les autres. Il nous offre des paysages magnifiques, des couleurs chatoyantes, pléthore de feuilles mortes et aliments délicieux. Source d’inspiration de nombreux poètes, l’automne est perçu comme le temps du bonheur tranquille et de la mélancolie créatrice mais aussi comme un moment propice à l’ennui et à la tristesse. Beaucoup échangeraient bien un automne contre une seule journée de printemps…
Retrouvez 15 citations des auteurs sur ces trois mois envoûtants.

 Publicité

→ Articles connexes : 15 citations sur l’hiver. – Les mois de l’année.

📃 Liste des citations utilisées dans la vidéo :

Automne. Le post-scriptum du soleil.

((Pierre Véron, Le Carnaval du dictionnaire, 1874)

L’automne est une demeure d’or et de pluie,
Dans ses étages transparents des corbeaux crient
Déjà derrière les troncs gorgés d’eau, la neige
Emplit l’air d’une odeur légère de feux d’herbe.

(Jacques Chessex, Batailles dans l’air, 1957-1959)

L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver.

(George Sand, François le Champi, 1848)

 Publicité

L’automne raconte à la terre les feuilles qu’elle a prêtées à l’été.

(Georg Christoph Lichtenberg, Aphorismes, 1800-1806)

À l’automne des saisons, ce sont les feuilles qui meurent. À l’automne de la vie, ce sont nos souvenirs.

(Flor Des Dunes, Et les Feuilles tombent, 1995)

L’automne, c’est cousu de moments de grâce, qui ne durent pas.

(Janine Boissard, La Maison des enfants, 2000)

L’automne a beau se parer, comme une vieille coquette, s’orner de feuillages pourpres ou mordorés, il n’est que leurre et trompe-l’œil.

(Harry Bernard, Juana, mon aimée, 1931)

Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille.

(Guillaume Apollinaire, « Automne malade », in Alcools, 1913)

L’automne est une saison sage et de bon conseil.

(Félix-Antoine Savard, La Minuit, 1948)

À l’automne les arbres font des stripteases pour faire pousser les champignons.

(Patrick Sébastien, Carnet de Notes, 2001)

 Publicité

Tout l’automne à la fin n’est plus qu’une tisane froide.

(Francis Ponge, « Fin de l’automne », in Le Parti pris des choses, 1942)

Pourquoi moi ? doit se dire en tombant la première feuille qu’un arbre lâche à l’automne.

(Grégoire Lacroix, Les Euphorismes de Grégoire, 2007)

C’est l’automne, la saison où, sous un soleil refroidi, chacun recueille ce qu’il a semé.

(Maurice Barrès, La Colline inspirée, 1913)

En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin.

(Gibran Khalil Gibran)

L’automne, l’automne merveilleux, mêlait son or et sa pourpre aux dernières verdures restées vives, comme si des gouttes de soleil fondu avaient coulé du ciel dans l’épaisseur des bois.

(Guy de Maupassant, Contes de la bécasse, 1883)

Et 5 citations supplémentaires…

Les sanglots longs
Des violons de l’automne
Bercent mon cœur
D’une langueur monotone.

(Paul Verlaine, Chanson d’automne, 1866)

 Publicité

L’automne de la vie ne recueille que ce que chaque jour a semé.

(Alphonse Joseph Auguste Gratry, Logique, 1855)

Il y a quelque chose du printemps dans l’automne, et les derniers parfums de l’année ressemblent parfois à ses premières émanations.

(Alexandre Dumas père, Pauline, 1838)

Les arbres jettent l’or de leurs feuilles par les fenêtres de l’automne.

(Sylvain Tesson, Dans les Forêts de Sibérie, 2011)

Oh l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises.

(Guillaume Apollinaire, « Automne malade », in Alcools, 1913)

Articles connexes

Suggestion de livres


Le Livre de l’automne

Les livres des saisons : Coffret de voyage

Petits jeux de saison pour grandes découvertes

Le Voyage des Quatre Saisons


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...