La conjugaison ► vous êtes ici 

Les modes

 

Les modes

Les modes personnels ont des conjugaisons différentes qui permettent de les reconnaître. Ils se distinguent les uns des autres par leur emploi et leur sens… Contrairement aux modes personnels, les modes impersonnels ne varient pas en personne.

Les modes en emploi libre

Les modes, en emploi libre, traduisent la manière dont le narrateur envisage l’action exprimée par le verbe.

Les modes personnels

Les modes personnels du verbe traduisent la manière dont le narrateur envisage l’action (emploi libre), ou sont imposés par le contexte (emploi imposé).

Quatre modes personnels : ils  se conjuguent en temps et en personne. On les appelle, pour cette raison, modes personnels.

  • L’indicatif : il présente l’action dans sa réalité et la situe à une époque déterminée grâce à ses temps simples (le présent, l’imparfait, le passé simple et le futur simple) et à ses temps composés (le passé composé, le plus-que-parfait, le passé antérieur et le futur antérieur).
    Exemple : Pierre a téléphoné : il viendra.
  • Le subjonctif : il interprète l’action, la présentant comme éventuelle, ou envisagée par l’esprit, pouvant ou non se réaliser. Les possibilités temporelles sont donc réduites (le subjonctif présent pour le présent et l’avenir, le subjonctif imparfait, passé et plus-que-parfait pour le passé).
    Seuls le subjonctif présent et le subjonctif passé sont aujourd’hui couramment utilisés (le subjonctif imparfait et le subjonctif plus-que-parfait appartiennent à la langue soutenue).
    Exemple : Viennent les vacances !
  • Le conditionnel : il est le mode de l’imaginaire. Il présente l’action comme soumise à la réalisation d’une autre action, elle-même réalisable ou non. Les possibilités temporelles sont donc là encore réduites (le conditionnel présent pour le présent et l’avenir, le conditionnel passé pour le passé).
    Exemple : Tu serais la marchande, je serais le client…
  • L’impératif : il est le mode de l’ordre. Les possibilités temporelles sont aussi réduites (l’impératif présent pour le présent et l’avenir et l’impératif passé pour l’accompli).
    Exemple : Viens tout de suite ! / Ayez fini avant le repas !

Les modes impersonnels

Trois modes impersonnels : ils ne se conjuguent qu’en temps (présent et passé seulement) et non en personne.

  • L’infinitif : c’est la forme nominale du verbe: il exprime seulement le sens du verbe et il peut prendre toutes les fonctions du nom. L’infinitif peut avoir une forme simple (chanter, finir, aller…) et une forme composée (avoir mangé, être allé…) qui marque l’accompli.
    Exemple : J’aime aller à la plage.
  • Le participe (présent et passé) et le gérondif : ils présentent l’action comme circonstance d’une autre action.
    Exemple : Tout en se promenant, ils observent les étoiles scintillant dans le ciel (où « tout en se promenant » est le gérondif et « scintillant » est le participe présent).

 Questionnaire : Testez vos connaissances sur l’accord du participe passé employé avec être ou avoir.

→ Le participe présent, l’adjectif verbal et le gérondif.

→ L’accord du participe passé.

Les modes en emploi imposé

Deux modes peuvent ne présenter, en proposition subordonnée, aucune de ces valeurs et être tout simplement imposés par le contexte :

  • Le subjonctif est ainsi obligatoire après les verbes exprimant la volonté.
    Exemple : Je veux qu’il vienne demain à trois heures.
  • Le conditionnel peut être imposé par la concordance des temps (futur du passé).
    Exemple : Il disait qu’il viendrait.

 Voir les valeurs des temps et la concordance des temps.

 Voir les différentes propositions subordonnées.

La conjugaison

 

À lire également...