Lumière sur… ► vous êtes ici

Lumière sur…

Le Médecin malgré lui (1666)

de Molière

 

Molière, Le Médecin malgré lui.Le Médecin malgré lui est une pièce de 1666. Molière est alors au sommet de sa gloire. Il a écrit ses plus grandes pièces et sa troupe est devenue « troupe du Roi ». Mais Tartuffe et Dom Juan, ses deux dernière pièces, viennent d’être interdites, car il a de nombreux ennemis.
Au début de 1666, il a monté Le Misanthrope qui n’a pas eu le succès attendu. Alors il revient à la farce, et Le Médecin Malgré Lui est un triomphe, au point que c’est la pièce qu’il jouera le plus souvent. Le Médecin malgré lui utilise des ressorts fréquents dans la farce : les disputes de couples, les déguisements, la satire, sont autant de moyens de faire rireMolière a déjà abordé la satire de la médecine dans Le Médecin volant (1659) et l’Amour médecin (1665). C’est un thème qui lui tient à cœur, car il considère les médecins de son temps comme des charlatans plus préocupés de se conformer aux règles de la profession et de gagner de l’argent que de guérir. Ce thème triomphera d’ailleurs dans Le Malade imaginaire, la dernière pièce de Molière , en 1673.
Cette pièce a été écrite il y a plus de trois cents ans et pourtant elle continue à être jouée et à faire rire. Cela ne tient pas uniquement aux thèmes qu’elle traite : la médecine est plus sérieuse de nos jours qu’aux XVIIe siècle et il est rare qu’elle soit un sujet de plaisanterie. Alors de quoi rions-nous ? Nous rions parce qu’un mari brutal reçoit des coups de bâton, nous rions parce qu’un bougre réussit à tromper un riche et autoritaire bourgeois, nous rions de la crédulité des hommes. Et nous rions pour ne pas pleurer, car nous savons que nous sommes nous aussi facilement crédules et que cette crédulité permet aux pires charlatans de tous les temps, de tous les pays, de s’emparer de nos esprits. Nous rions enfin parce que triomphant la ruse sur la rigidité, l’amour sur la richesse, la bonne humeur sur la mine maussade, parce que les coups de bâton de théâtre nous font oublier la violence quotidienne. Les morts qui planent sur cette pièce, tout comme dans Le Malade imaginaire par exemple, sont des morts de comédie qui nous font oublier que notre mort est à venir… rire.

Le Médecin malgré lui est une farce, vive, rapide, qui va de rebondissements en rebondissements, de pirouettes en pirouettes. En lisant cette pièce, en l’imaginant, en la regardant, vous ne vous ennuierez pas une seconde ; vous serez peut-être parfois ému, parfois inquiet, mais ce sera finalement pour mieux aller de rire en rire…

Synopsis

Pour se venger d’avoir été battue par son mari Sganarelle, Martine le fait passer pour un médecin, mais si fantasque qu’il faut le bastonner pour qu’il accepte d’exercer son art. Contre toute attente, ce médecin malgré lui fait merveille. Au mois d’août 1666, la pièce rencontre un succès éclatant devant le public du Palais-Royal. C’est que Molière, au sommet de son art, combine avec éclat le vieil héritage de la farce française et la leçon de la commedia dell’arte, non sans emprunter à ses propres pièces antérieures. Simple assemblage de sources diverses ? Certainement non, mais une pièce construite pour mettre en valeur les exploits de Sganarelle joué par Molière lui-même, une pièce dont l’allant ne faiblit jamais et où le génie du dramaturge – acteur, farceur, metteur en scène – n’oublie jamais l’action. Lui-même nous l’avait dit : « Les comédies ne sont faites que pour être jouées. »

📖 À lire aussi… 📖
Molière – Les Précieuses ridicules (1659)
La farce.
Les procédés du comique.
La commedia dell’arte.

📽 20 citations choisies de Molière

Articles connexes

  Publicité
 

Suggestion de livres


Le Médecin malgré lui (Folio)

Le Médecin malgré lui

Les Fourberies de Scapin.
L’Amour médecin.
Le Médecin malgré lui.
Monsieur de Pourceaugnac

MOLIERE – Coffret 3 DVD:
Le malade imaginaire,
Le bourgeois gentilhomme,
L’avare

  Publicité
 


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


  Publicité
 

À lire également...