Genres littéraires La poésie ► Genres de poésie ► vous êtes ici  

La poésie : Les genres de poésie

L’ode héroïque ou pindarique 

Qu’est-ce que l’ode ?

L’ode (n.f.) était le nom donné, chez les Grecs, à tout poème lyrique qui pouvait être chanté, et qui se distinguait en cela de l’élégie. Telles sont les odes de Pindare et d’Anacréon1. Chez les modernes, l’ode est un petit poème lyrique, dans lequel le poète exhale les sentiments les plus intimes de son âme, et qui est partagé en un certain nombre de stances ou strophes presque toujours semblables ou symétriques pour le nombre et la mesure des vers, ainsi que pour la combinaison des rimes.

L’ode.
La poésie lyrique.
 Qui est Pindare ?

Qu’est-ce que l’ode héroïque ?

L’ode héroïque ou pindarique est un poème lyrique qui traite de sujets grandioses, dans un style noble. Elle célèbre les hauts faits, le génie, les talents, les vertus éclatantes des grands hommes dans tous les genres, des héros vainqueurs dans les combats, des souverains, des hommes d’État, des magistrats illustres, etc. Elle peut s’étendre aussi à tout ce qui intéresse vivement les nations, comme les événements heureux ou malheureux ; et alors elle comprend toutes les odes qui ont pour principe et pour base l’amour de la patrie.

ℹ️ Info ℹ️
L’ode héroïque est appelée ode pindarique parce que Pindare s’est distingué dans ce genre d’ode.

Quel est le caractère dominant de l’ode héroïque ?

La nature du sujet qui est grand et élevé, demande que l’ode héroïque, comme l’ode sacrée, ait pour caractère dominant la noblesse, l’élévation et même le sublime dans les pensées et dans le style. Cette ode aime une marche libre et fière de la verve et de la chaleur, de la richesse dans les images, de la variété dans les mouvements. Si elle chante la gloire des vainqueurs, elle doit inspirer la valeur, le mépris de la mort, l’amour de la patrie, de la liberté et de la gloire. Dans ce genre, les chants prussiens sont à la fois des modèles d’enthousiasme et de discipline. L’ode héroïque doit avoir en même temps un caractère religieux.

Quelles sont les plus belles odes héroïques ?

Les odes de Pindare sont des odes héroïques. Horace en a aussi un certain nombre, parmi lesquelles on doit ranger les plus belles du livre III, et quelques-unes du livre IV. Il en est de même de J.-B. Rousseau, dont nous ne nommerons ici que l’ode au prince Eugène de Savoie, celles qui sont adressées aux princes chrétiens, sur l’armement des Turcs contre Venise en 1715, à Malherbe contre les détracteurs de l’antiquité, et l’ode sur la bataille de Péterwaradin. On trouve ainsi des odes héroïques chez les poètes dont les noms suivent Tyrtée, Ossian, Malherbe, Théophile, Lefranc de Pompignan, Lebrun, Casimir Delavigne, Victor Hugo, Chênedollé, Lamartine, Gleim, Klopstock et Arriaza.

Supplément : Qui est Pindare ?
Buste de Pindare aux Musées du Capitole. Copie romaine d'un original grec du Ve s. av. J.-C.

Buste de Pindare aux Musées du Capitole. Copie romaine d’un original grec du Ve s. av. J.-C.

Pindare (518-438 av. J.-C.) est un poète lyrique grec, qui a connu, de son vivant, un immense succès.

 Publicité

Issu d’une grande famille d’aristocrates doriens, il est né à Cynocéphales, près de Thèbes, et a étudié l’art lyrique avec la fameuse poétesse Corinne, qui lui aurait déconseillé d’avoir systématiquement recours aux allusions mythologiques dans ses œuvres.

Ses quatre livres d’odes triomphales (Épinicies), dédiées aux vainqueurs des quatre grands jeux nationaux, sont parvenus jusqu’à nous (Olympiques, Pythiques, Néméennes, et Isthmiques).

On lui doit aussi des hymnes, des péans, des thrènes et des dithyrambes, qui sont souvent des œuvres de commandes et qui témoignent de sa réputation dans l’ensemble du monde hellénique. Celle-ci a dépassé même les frontières et lui valut notamment d’être invité en Sicile par le roi de Syracuse, Hiéron Ier.

On dit que dans les dernières années de sa vie, sa renommée était si grande que lorsque Alexandre le Grand a mis Thèbes à feu et à sang, en 335 av. J.-C., il a épargné sa maison.

 Publicité

Note

1. Anacréon (en grec ancien Anakréôn), né vers 550 av. J.-C. à Téos, en Ionie, mort vers 464 av. J.-C., est l’un des plus grands poètes lyriques grecs avec Alcée de Mytilène et Sappho. Il est surnommé Le chantre ou le vieillard de Téos

Genres littéraires

 Publicité

Articles connexes

Suggestion de livres


Anthologie de la poésie française

La Poésie française pour les nuls

366 jours de poésie

La poésie française du Moyen Âge au XXe siècle

Histoire de la poésie française

La poésie moderne et
la structure d’horizon

Dictionnaire de poésie

Dictionnaire de la poésie


‣‣‣ Articles recommandés pour vous…


 Publicité

À lire également...