La grammaire  Le groupe nominal  vous êtes ici 


Le groupe nominal

Le nom, son genre et son nombre

 

 

Les noms
Noms communs et noms propres

Les noms communs
Les noms communs désignent les êtres et les objets d’une même espèce. Ils sont le plus souvent précédés d’un déterminant.
Exemples : Le grenier, un berceau, des confitures

Les noms propres
Ils désignent en général un être ou un objet unique, bien individualisé : noms de personnes (noms patronymiques), prénoms, personnages historiques, nom de pays, de régions,  de monuments, de divinités, titres d’œuvres, noms de marques, etc.
Exemples : Mme Desgouttes, Jean-Claude, Dalida, Vercingétorix, la Chine, la Bretagne, le Liban, le Parthéon, Jésus-Christ, Allah, « Le médecin malgré lui », une Renault.
Les noms propres ne prennent pas de déterminant, sauf beaucoup de noms de pays et de régions (La Bourgogne), les noms d’habitants (les Français), les noms de monuments et les titres d’œuvres (« les Trois Mousquetaires »). Ils commencent toujours par une majuscule.

 Lumière sur les noms propres.

Noms animés et noms non animés

Les noms animés
Ce sont ceux qui désignent un être vivant (humain ou non humain).
Exemples : Le boulanger (animé humain), un poisson (animé non humain).
Les noms animés humains répondent à la question qui ?. Ils peuvent être remplacés par quelqu’un ou parpersonne.
Exemple : Qui est là? — C’est Nicolas (quelqu’un).

Les noms non animés
Ce sont ceux qui désignent une chose (objet, phénomène, idée).
Exemples : Une fenêtre, le pont, des roses.
Les noms non animés répondent à la question qu’est-ce qui?. Ils peuvent être remplacés par quelque chose ou parrien.
Exemples : Qu’est-ce qui fait ce vacarme? — C’est un tracteur (quelque chose).

Info
Dans le langage littéraire, notamment dans la poésie, une chose peut se voir attribuer les qualités d’une personne ou d’un animal (le regard, le langage, l’action, la sensibilité, etc.). C’est ce qu’on appelle une image.
Exemple : Les deux arbres dressaient leurs branches comme de grands bras et semblaient garder l’entrée de l’avenue.

 Genre littéraire : La poésie.

Noms concrets et noms abstraits

Les noms concrets
Ce sont ceux qui désignent un être ou un objet qu’on peut voirtoucher ou imaginer.
Exemples : Un caillou, le pharmacien

Les noms abstraits
Ce sont ceux qui désignent une action, une qualité, une propriété des êtres  ou des objets.
Exemples : La danse, la beauté, la richesse, la sensibilité, etc.

Noms dénombrables et noms non dénombrables

Les noms dénombrables
Ce sont ceux qui désignent des êtres ou des objets qu’on peut compter, un par un. Ils peuvent être employés avec l’article indéfiniun, une, des.
Exemples : Les maisons, trois régiments, deux glaces

Les noms non dénombrables
Ce sont ceux qui désignent une matière, ou une réalité abstraite, qu’on ne peut compter par unités. Ils sont en général employés avec l’article défini lela, ou avec l’article partitif du, de la.
Exemples : Le beurre, la musique, du thé

 

Le genre des noms
Noms masculins et noms féminins

 ● Certains noms ont toujours le même genre, masculin ou féminin. Le masculin se reconnaît à l’article  le ou un. Le féminin se reconnaît à l’article la ou une.
Exemples : Le soleil, un arbre, un éclair, le clou… sont des noms masculins. La lune, la feuille, une pince, une année… sont des noms féminins.

● D’autres noms ont les deux genres : masculin et féminin. Ce sont les noms animés désignant des êtres (humains et animaux), en particulier les noms des métiers :

Humains
Animaux
Masculin
Féminin
Masculin
Féminin
un paysan
une paysanne
un chat
une chatte
un magicien
une magicienne
un coq
une poule
un danseur
une danseuse
un loup
une louve
un opérateur
une opératrice
un mouton
une brebis

La différence de genre grammatical correspond à la différence de sexe.

 Règle des genres : Noms masculins d’après le sens. Noms féminins d’après le sens.

La formation du féminin dans les noms qui ont les deux genres

Retenons quatre catégories de noms :
a)- Noms qui suivent la règle générale: on ajoute -e au masculin :
Exemple : cousin  cousine, ami → amie, marchand → marchande.

b)- Noms qui subissent au féminin des changements orthographiques, en plus du -e du féminin :
● Consonne graphique redoublée :

RègleExemple
-an ► -annepaysan ► paysanne
-el ► -ellecolonel ► colonelle
-eau ► -elleagneau ► agnelle
-en ► -ennegardien ► gardienne
-on ► -onnebaron ► baronne
-et ► -ettecadet ► cadette

 

● Accent grave au féminin :
-er
 ►  -ère boulanger ► boulangère.

● Changement de consonne graphique au féminin :

RègleExemple
-eur ► -eusecoiffeur ► coiffeuse
-f ► -veveuf ► veuve
-p ► -veloup ► louve

 

● Changement de suffixe ou suffixe spécial :

RègleExemple
-e ► -essemaître ► maîtresse
-eur ► -eressepécheur ► pécheresse
-eur ► -oressedocteur ► doctoresse
-teur ► -triceopérateur ► opératrice

 

c)- Noms qui ont des radicaux différents au maculin et au féminin :
Exemples : Homme ► femme, parrain ► marraine, étalon ► jument

d)- Noms masculins  qui désignent aussi bien une femme qu’un homme :

Exemples : Médecin, ministre, professeur, dentiste

 

Le nombre des noms
Singulier et pluriel

En général, le singulier s’emploie quand le nom désigne un seul être ou un seul objet, le pluriel lorsque le nom désigne deux ou plusieurs êtres ou objets.
Certains noms sont employés seulement au singulier, d’autres seulement au pluriel.

  Consultez la page : Les substantifs qui n’ont pas de pluriel.

Noms communs à un seul nombre (singulier ou pluriel)

a)- Noms singuliers, sans pluriel. Ce sont notamment :

  • Les noms de matière : le plomb, le lait, le beurre.
  • Les noms abstraits : le bonheur.
  • Les adjectifs employés avec la valeur d’un nom abstrait : le beau, l’utile.

b)- Noms pluriels, sans singulier. Ce sont notamment les mots suivants : (les) ciseaux, (les) archives, (les) bestiaux,  (les) entrailles, (les) environs, (les) ouailles…

Le pluriel des noms communs variables en nombre

Il existe une règle générale et une série de cas particuliers :
a)- La règle générale : on ajoute -s au singulier.
Exemple : Une lampe ► des lampes.

b)- Les cas particuliers :

● Singulier en -s, -x, -z : invariable.
Exemple : Un nez ► des nez.

● Singulier en -al ► -aux.
Exemple : Un canal ►des canaux.
Exceptions : aval, bal, carnaval, cérémonial, chacal, choral, festival, régal, récital prennent un -s au pluriel.

● Singulier en -au, -eau, -eu ► -x.
Exemple : Un tuyau ► des tuyaux, un chapeau ► des chapeaux,  un cheveu ► des cheveux…
Exceptions : landau, sarrau, bleu, lieu (le poisson), pneu prennent un -s au pluriel.

● Singulier en -ail ► -ails.
Exemple : Un détail ► des détails.
Exceptions : bail, corail, émail, soupirail, travail, vantail, vitrail ► -aux : des vitraux.

● Singulier en -ou ► -ous.
Exemple : Un clou ► des clous.
Exceptions : bijou, caillou, chou, genou,  hibou, joujou, pou ► -oux : des joujoux.

● Noms à deux pluriels selon le sen: Aïeul ► aïeuls (grands-parents) ou aïeux (ancêtres), ciel ► cieux ou ciels, œil ► yeux ou œils…

● Noms étrangers ► -s du pluriel ou pluriel de la langue.
Un maximum ► des maximums ou des maximaun barman ► des barmans ou des barmen.
 Voir le pluriel des noms communs et le pluriel des noms composés.

 

 

À lire également...